Situation du Covid-19 (coronavirus) au 25 avril

Vues : 1218

Remarque liminaire:  Les résultats du week-end manquant de fiabilité du fait d’une mauvaise remontée du renseignement, le prochain point de situation sera celui du 28 avril 0h00 GMT. Il sera précédé d’une analyse des conséquences géo-économiques et donc géopolitiques mondiales

Point de situation du 25 avril 0h00 GMT

  • Depuis le début de l’épidémie:
  • 210 pays ou territoires ou bateaux (2) ont été affectés par le virus, pour  2 828 617 cas déclarés.
  • 197 091 décès (+ 6 174  hier) ; 798 371 guérisons (+ 52 958 hier)) ;
  • 1 833 155 patients  traités (+ 52 290 hier), dont 58 531 en état critique (-  165hier).

     A noter que:

10 pays ou territoires ne seraient toujours pas affectés par l’épidémie à ce jour (Corée du Nord, Tadjikistan, Turkménistan, Lesotho, Comores, Tonga, Salomon, Îles Marshall, Micronésie, Palaos) 

5 pays qui ont été affectés ne le sont plus,par guérison (4) ou décès (1) des ou du seul cas enregistré. (Yemen, Saint Barth, Mauritanie, Groenland, Sainte Lucie)

71 pays ou territoires ont eu de 1 à 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie (37 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 34 autres ne comptent, au total, que  104 décès.)

59 pays ou territoires comptent entre 101 et 1000 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 877 décès.

Sur les 210 pays ou territoires ayant été concernés par l’épidémie, 150 ont déclaré de 0 à 50  décès.      

  • 6 174 nouveaux décès du coronavirus le 24 avril (- 427 par rapport à la veille). 
  • 17 pays ont déclaré plus de 1 000 décès depuis le début de l’épidémie : dans l’ordre des pertes (USA, Italie, Espagne, France, Royaume Uni, Belgique, Allemagne, Iran, Chine, Pays Bas, Brésil, Turquie, Canada, Suède, Suisse, Mexique, Irlande). 
  • Sur les 197 091 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 183 759 l’ont été dans ces 15 pays (93,24 %) et 173 243 (87,9%) dans les pays occidentaux (US, UE, OTAN).
  •   5 208  des 6 174  décès déclarés hier (84,4%) sont « US, UE, OTAN ». C’est ce camp qui paye aujourd’hui et payera demain le prix le plus fort tant sur le plan humain que sur le plan économique (récession certaine + crise économique probable)

Au niveau de la planète,  la vague pandémique poursuit son ascension aux USA et au Royaume Uni. Elle reflue ailleurs en Europe. Dans les prochains jours,les bilans devraient s’alourdir encore aux USA et au Royaume Uni. Le cap des 200 000 décès sera franchi demain et celui des 3 millions de cas dimanche. 

Les bilans les plus lourds de la journée d’hier restent ceux des USA, du Royaume Uni et de la France. Ces pays enregistrent, à eux trois : 43,4% des nouveaux cas,  50,3 % des nouveaux décès et 36,8% des cas critiques de la planète.        

Un tableau du bilan actuel du nombre de cas et de décès par grande région du monde permet de réaliser celles qui s’en sortent bien, pour l’instant, et celles qui ont souffert et continuent de souffrir. 

L’Asie, à l’exception de l’Iran et du Japon qui enregistre une 2ème vague de nouveaux cas et 17 décès hier, est quasiment sortie de l’épidémie. Sa part dans le bilan devrait se réduire peu à peu. La part du continent américain (Nord et Sud) et de l’Afrique va très progressivement s’accroître. L’analyse du tableau montre que les pays en développement, les plus pauvres, s’en tire mieux que les pays riches qui ont pourtant les moyens de mieux soigner…. Avec 22,4% des cas déclarés, les pays en développement n’enregistrent que 12,8% des décès. …   

Pour relativiser encore et toujours les bilans humains de cette pandémie, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nous apprend que, chaque année, la grippe saisonnière est responsable de 5 millions de cas « graves » qui entraînent entre 280 000 et 600 000 décès. Le Covid-19 n’a, à ce jour, affecté que 2,83 millions de personnes (testées) dont près de 420 000 cas graves qui se sont traduits par 197 000 décès.   

    Reprenons pays par pays 

Les  USA gardent les pertes les plus élevée de la planète. Ils sont toujours «dans le dur» de l’épidémie. Le nombre de patients en cours de traitement a augmenté de 11 500 hier pour atteindre près de 762 000 pour cette seule pathologie dont plus de 15 000 cas critiques. 

    La situation de la France continue de s’améliorer très doucement. Le nombre de décès quotidiens, lié au nombre de patients en réanimation, continue progressivement de baisser.

  Son taux de mortalité de 341 décès par million d’habitants, pour une moyenne mondiale de 25,3  fait aujourd’hui, de son bilan en pertes humaines, l’un des plus lourds de la planète (le 4ème plus mauvais).

Avec 7 103 tests / million d’habitants, déclarés à ce jour, la France est en 65ème position mondiale pour la détection des malades. Il est vrai que son compteur de test est toujours bloqué, ce qui ne permet pas vraiment d’évaluer correctement ses efforts en la matière. Le nombre de tests ne semble pas être une préoccupation majeure de nos autorité de santé… ???

Avec un taux de guérison totale, à ce jour, de 27,2% des cas déclarés, au niveau national, la France a fait moins bien que l’Italie qui a guéri 31,2% de ses patients, que l’Espagne qui a en déjà guéri 42%. Elle a beaucoup moins guéri que l’Allemagne qui a déjà renvoyé 68,9% de ses patients chez eux, que la Suisse qui en a guéri 73,2% etque l’Autriche qui en a guéri 78,8% …..etc. Il y a des questions que nos journalistes d’investigation devraient se poser ….. au lieu de blablater sans fin sur le déconfinement et de vouloir réinventer l’eau chaude sur un sujet déjà en cours de traitement par plusieurs pays voisins.

La situation du Royaume Uni reste stable et mauvaise. Le compteur des cas critiques est bloqué à 1 559 depuis plus de douze jours. Avec 123 600 patients en cours de traitement,  c’est le pays qui en compte le plus après les USA. Avec un flux d’entrée quotidien de 4 000 à 5 000 nouveaux patients, et un flux de sortie qui se limite, pour l’instant, aux décès, les structures de santé sont saturées avec les conséquences connues en terme de mortalité. Des bilans quotidiens de 750 à 900 décès lors de la pause dominicale sont, hélas, prévisibles. 

La situation de l’Italie s’améliore très lentement, avec une baisse des décès et une stabilisation des cas critiques. Le nombre des décès quotidiens devrait diminuer dans les jours qui viennent et passer sous la barre des 400.

La situation de l’Espagne est stable. Le nombre de nouveaux cas augmente fortement, mais l’Espagne teste autant qu’elle peut et détecte aujourd’hui de nombreux porteurs sains qu’elle isole (méthode Allemande). Le nombre de décès du jour repasse sous la barre des 400. Seul le nombre toujours très élevé de cas critiques reste préoccupant. 

La situation de l’Allemagne continue de s’améliorer doucement alors même qu’elle  déconfine: plus de guérisons que de nouveaux cas,  baisse des décès et des nouveaux cas, baisse très sensible du nombre des patients sous traitement (- 1800 hier). Pour un nombre de cas traité comparable à celui de la France, l’Allemagne a déjà guéri et renvoyé chez eux 69% des patients traités. La France n’en a guéri que 27%.

Le déconfinement progressif de l’Allemagne a été initié le 21 avril avec trois semaines d’avance sur le nôtre. Il y aura certainement quelques leçons et retours d’expérience à prendre en compte …. 

Les situations de la Turquie, de la Belgique, de la Suisse, de la Suède, de l’Iran, du Brésil, du Canada sont stables, celles de la Russie continue sa détérioration. Si  les pertes restent très importantes pour un petit pays comme la Belgique et importantes pour la Suisse et la Suède elles restent faibles pour le Brésil, l’Iran, la Turquie et le Canada et très faibles pour la Russie. 

Bien que peu affectée par l’épidémie, la Russie continue de tester énormément sa population (150 000 tests/jour), d’où le nombre très élevé de nouveaux cas détectés ( le 2ème de la planète hier). Ce qui est préoccupant, pour elle,  c’est le nombre élevé  des cas sérieux ou critiques. Le nombre des décès quotidiens devrait continuer à croître dans les jours qui viennent. 

Au Mexique et en Irlande, l’épidémie semble prendre de l’ampleur. La barre des 1 000 décès Covid-19 a été franchie le 24 avril par ces deux pays.

Les taux de mortalité par million d’habitants des 17 pays ayant dépassé les 1000 décès       (+ Russie), dans le tableau ci dessous, donne une petite idée de la qualité de la gestion de l’épidémie par les gouvernances de chacun des états. 

Pour mémoire, le taux de mortalité Covid-19 est de 25,3 décès par million d’h. au niveau mondial 

Le tableau présenté ci après ne comporte que les 70 états ou territoires ayant enregistré plus de 1500 cas. Il représente plus de 99 % du bilan des pertes humaines de la pandémie.

Il est suivi du tableau habituel de données concernant l’Europe et l’UE.

4 pensées sur “Situation du Covid-19 (coronavirus) au 25 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *