Une présidence Trump aurait-elle pu prévenir la guerre en Ukraine ?

La victoire dans ce bras de fer entre les mondialistes de l’OTAN et les souverainistes, menés par la Russie et la Chine, qui refusent la soumission à l’hégémonie occidentale ira au camp qui l’emportera sur le plan économique. Ployant sous un océan de dette, incontestablement moins résilient aux privations qui s’annoncent, le camp occidental qui agit dans l’improvisation permanente et qui se tire des balles dans les pieds tous les matins, semble bien mal parti pour l’emporter.

Lire la suite

Martyanov et la montée eschatologique de la stupidité en occident – Nicolas Bonnal

Que nous apprend cette crise du virus, cet idéal de frugalité énergétique, ce goût presque teutonique pour le camp de concentration planétaire ? Que nous sommes des idiots et des lâches dirigés par des tyrans mal élus et débiles, dont les solutions sont criminelles, suicidaires, inefficaces. Le dénominateur commun de tout cela c’est l’idiotie. La foule mondialiste veut du reset et du vaccin, de la prison et de la mort – ce que son élite appelle par exemple la transition énergétique. Elle veut aussi de l’esclavage volontaire, et cette soumission, on le sait depuis La Boétie et depuis l’Antiquité, accompagne l’idiotie.

Lire la suite

Allianz l’assureur malveillant ? Claude Janvier

Vous noterez que toutes les manifestations pointées par Allianz ne sont pas l’œuvre du hasard, mais bien de l’incurie de certains gouvernements qui au lieu, de résoudre les situations ne cessent de l’envenimer. Bienvenue dans le monde fantastique des marchands de chaos. Une société dystopique nous attend. En gros, on ne peut rien solutionner, il faut s’attendre au pire et donc assurez-vous chez nous de préférence, nous vous ferons des contrats aux petits oignons. Quel altruisme !

Lire la suite

Pas d’agriculteurs, pas de nourriture, pas de vie

La famine est une situation très répandue dans laquelle un pourcentage important de la population d’un pays ou d’une région n’a pas ou peu accès à une alimentation adéquate. L’Europe et d’autres régions développées du monde ont pratiquement éliminé la famine, même si l’histoire nous apprend que des famines de grande ampleur ont tué des milliers, voire des millions de personnes, comme la famine de la pomme de terre de 1846-1847, l’hiver de la faim de 1944-1945 et la famine de 1959-1961 en Chine.

Lire la suite

Joe Biden désormais perçu comme un fardeau par les médias progressistes américains

C’est donc à un véritable changement de ligne éditoriale que l’on assiste au NYT, sans doute dans le but d’obliger l’actuel président à laisser la place à un autre candidat démocrate en 2024. Car Joe Biden est une catastrophe non seulement pour son pays, mais pour le camp démocrate lui-même, même si les grands médias français l’apprécient toujours autant. Mais probablement que ces derniers vont devoir se réveiller avec les élections de mi-mandat, qui vont se dérouler le 8 novembre prochain.

Lire la suite

La Russie et la résistance globale contre la Davocratie et son projet de dépopulation – Alexandre Douguine 

Il ne faut donc pas regarder l’actuelle redistribution géopolitique des cartes en Europe, et dans le monde, comme une résurgence de la guerre froide, avec à la clef, un retour des acteurs internationaux à une politique pure et dure de dissuasion nucléaire sous forme d’escalade en matière d’ogives. Mais au contraire observer le tout, comme un glissement des « plaques tectoniques géopolitiques », c’est-à-dire une modification substantielle des rapports de force ayant donné à Poutine l’opportunité historique d’un changement des règles du jeu en vigueur dans le monde depuis 1945. La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

Lire la suite

1944 : pourquoi de Gaulle préférait Staline à Roosevelt – Nicolas Bonnal

Dans ses Mémoires de guerre, le Général entrevoit et dénonce la mondialisation américaine, le déclin pathétique de l’Europe, la fin des empires coloniaux, la liquidation du millénaire Etat-nation, liquidation à laquelle nos élites ou supposées telles ont depuis pris une si joyeuse part. C’est d’ailleurs pour cela que le Général de Gaulle ne cesse de vouloir se rapprocher de la Russie, fût-elle dirigée par le Maréchal Staline. Ce dernier apparaît sous sa plume non pas comme le diable de nos historiens de plateau mais plus simplement comme le gentil ogre avec qui il faut apprendre à s’entendre.

Lire la suite

Quand les mondialistes franchissent le Rubicon : L’assassinat de Shinzo Abe

Le sommet de l’OTAN a été un moment où les acteurs cachés dans les coulisses ont établi la loi du nouvel ordre mondial. L’OTAN est en passe de dépasser le stade d’une alliance pour défendre l’Europe et de devenir une puissance militaire qui n’a pas de comptes à rendre, travaillant avec le Forum économique mondial, les milliardaires et les banquiers du monde entier, comme une « armée mondiale », fonctionnant un peu comme la Compagnie britannique des Indes orientales à une autre époque. Les demandes faites au Japon étaient de nature suicidaire. Le Japon devait augmenter les sanctions économiques contre la Russie, se préparer à une éventuelle guerre avec la Russie, et se préparer à une guerre avec la Chine. Les fonctions militaires, de renseignement et diplomatiques du Japon devaient être transférées à la masse émergente de contractants privés qui se rassemblent pour le festin autour de l’OTAN. Nous ne savons pas ce qu’Abe a fait la semaine précédant sa mort. Il s’est très probablement lancé dans un jeu politique sophistiqué, utilisant tous ses atouts à Washington D.C., Pékin et Moscou, ainsi qu’à Jérusalem, Berlin et Londres, pour élaborer une réponse à plusieurs niveaux qui donnerait au monde l’impression que le Japon soutenait Biden jusqu’au bout, tout en cherchant à obtenir une détente avec la Chine et la Russie par des moyens détournés. Le problème avec cette stratégie est que, cela laissait le Japon comme seul état à la diplomatie semi-indépendante au sein du bloc occidental.

Lire la suite

Sur la prochaine légitimation du cannibalisme en occident – Nicolas Bonnal

Quelques années trop tard, certains découvrent enfin le crétinisme. La télé puis les réseaux puis la technologie fabriquent un homme encore plus imbécile et limité que l’homme typographique de Macluhan, l’homme à qui on fait tout avaler. Et ceux qui ont avalé épidémie, vaccin, confinement, code QR et tutta quo sans encombre avaleront le reste, dussent-ils becqueter la moitié de leur famille décimée par le vaccin pour faire plaisir au marionnettiste.

Lire la suite

La pagaille que Victoria Nuland a créé

La secrétaire d’État adjointe aux affaires européennes, Victoria Nuland, qui a encouragé le coup d’État en Ukraine en 2014 et a participé à la mise en place des dirigeants de l’après-coup d’État.
Le chaos des réfugiés qui se développe en Europe, aujourd’hui – médiatisé par les photos poignantes du petit Aylan Kurdi dont le corps a échoué sur une plage de Turquie – est né des ambitions démesurées des neocons américains (conservateurs américains) et leurs acolytes les libéraux interventionnistes qui ont décidé de transformer le Moyen Orient et d’autres parties du monde par la stratégie du « changement de régime

Lire la suite