Avons-nous déjà oublié le viol de la Russie par la CIA dans les années 1990 ?

Lorsque le coup d’État, qui a porté Eltsine au pouvoir avec l’aide de la CIA, a été réalisé, Boris Eltsine disposait d’énormes actifs sous la forme de matières premières de chrome, de nickel, de pétrole, de gaz, de fer et de cuivre. Il s’agissait de milliards immenses dont un président russe alcoolique entouré de voleurs complices et calculateurs pouvait désormais disposer. Sous la houlette de Jeffrey Sachs, professeur à Harvard, que Bill Clinton avait chargé d’appliquer une thérapie de choc pour remettre de l’ordre dans les finances de la Russie, le démembrement des biens russes a commencé. Clinton, comme vous le savez, est entré à la Maison Blanche en 1993. On appelait cela une thérapie de choc et, bien sûr, les citoyens russes ont été extrêmement choqués lorsqu’ils ont réalisé ce qui se passait. En fait, il s’agissait de lancer un massacre de l’économie et de la société russes, un assaut colossal contre une nation indépendante. La Russie était aux prises avec une crise économique profonde, en grande partie causée par les États-Unis et leurs alliés qui avaient forcé le pays à entrer dans cette crise économique.

Lire la suite

Myrotvorets, exécutions extrajudiciaires

Rappelons nous enfin la déclaration de Mike Pompéo, alors même qu’il était Secrétaire d’État : « Lorsque j’étais directeur de la CIA, nous avons menti, triché, volé, c’était comme si nous avions reçu des stages de formation pour apprendre à le faire ». Avec des individus du même acabit à la tête des gouvernances occidentales, disposant de l’appui de la finance, des médias et des GAFAM, on observe que la création et la diffusion de narratifs mensongers est devenue la règle. Cela a été vrai pour la gestion de la crise Covid, cela est vrai pour la guerre OTAN-Russie en Ukraine.

Lire la suite

La fondation Carnegie, chaînon manquant entre la CIA et la propagande occidentale – Eric Verhaeghe

Lors du dernier sommet du G7, fin juin 2022, les dirigeants occidentaux ont confié au Canada et à la Carnegie Endowment for International Peace le soin de combattre la propagande russe sur la question ukrainienne. Ce recours à une fondation américaine de droit privé pour conduire une mission politiquement aussi sensible étonne. Il s’explique simplement par les liens privilégiés que cette officine entretient avec la CIA et avec le Deep State américain, lequel a trouvé ici un moyen commode de mettre les médias occidentaux sous tutelle.

Lire la suite

Kinsey, Rockefeller & la CIA : mise au point de Marion Sigaut

Il est fondamental que des voix issues de milieux différents convergent ensemble pour déconstruire et dénoncer l’étendue du globalitarisme, mais on peut s’interroger sur les raisons qui poussent systématiquement certains à occulter le travail de longue haleine et bien connu de Marion Sigaut sur ces questions.

Lire la suite

Qu’est-ce que l’OTSC et pourquoi a-t-elle envoyé des soldats au Kazakhstan ?

Comme l’OTAN, l’OTSC a été fondée pour protéger ses membres des agressions militaires. Une attaque contre un pays serait considérée comme l’équivalent d’une attaque contre tous les États. Il est par ailleurs interdit à ses membres de rejoindre d’autres alliances militaires.

Lire la suite

Les relations pour le moins étranges entre la CIA et le « wokisme »

Cependant, cette victoire reste en demi-teinte puisqu’elle devrait pousser le mouvement « woke » à assumer une contradiction désormais évidente. Dès sa création, le « wokisme » n’a eu de cesse de se présenter comme le David vertueux luttant contre le Goliath institutionnel oppressif. A moins qu’elle ne soit un moyen de plus pour pénétrer certaines sociétés civiles étrangères comme ce fut le cas entre 1947 et 1974. Durant cette période de la guerre froide, un département spécial de la CIA manipula sans qu’elles s’en doutent, des revues d’extrême gauche dans le monde occidental pour affaiblir l’URSS par des discours critiques émanant de son propre camp idéologique.

Lire la suite

Kinsey, Rockefeller et la CIA : philanthropie et révolution sexuelle au service du Nouvel ordre mondial.

En 1932, le communiste W.Z. Foster a prédit que la destruction de plusieurs facteurs – « enseignement, moralité, éthique, science, art, patriotisme, religion » – était nécessaire pour l’établissement d’un « Nouvel Ordre Mondial » . Le soutien de la Fondation Rockefeller assura un succès immédiat au livre publié par Kinsey en 1948 sous le titre « Sexual Behavior in the Human Male » [Le comportement sexuel de l’homme] ; l’« échelle Kinsey » codifia la « fluidité sexuelle » pour la postérité, assurant à l’auteur une célébrité internationale durable. La Fondation Rockefeller mit Kinsey en relation avec un réseau plus vaste de scientifiques financés également par elle.

Lire la suite