“Les Américains pourront accéder à toutes les données personnelles des Européens” Eric Denécé

« On est aujourd’hui dans le management de la perception, ce n’est plus la vérité qui compte », estime-t-il. Le docteur en science politiques ajoute que les autorités ont tendance, avec l’appui des chaines de télévision, à empirer artificiellement les crises, à l’instar de celle du Covid-19, « de façon à atteindre des objectifs précis ». S’il se demande si ces manipulations sont faites dans le sens d’intérêts européens ou américains, pour lui, sur le dossier ukrainien, il ne fait nul doute que les États européens agissent dans le sens des seuls intérêts des seconds au détriment des leurs.

Lire la suite

Identité numérique pour les Européens : la porte ouverte à un «crédit social» dans l’UE ?

«Vous ne pouvez pas [instaurer un crédit social] du jour au lendemain. Si vous le faisiez, l’Europe entière serait dans la rue. Ils le font par segments. Ce certificat vert a créé le système, la technologie et le cadre. C’est le premier pas. Le second pas, c’est le portefeuille européen, et l’identité numérique digitale. Cela suit le même modèle qu’en Chine. Ils veulent attribuer un lien alphanumérique à chaque citoyen de l’UE, que ces derniers garderont toute leur vie et qui sera leur identification unique»

Lire la suite

États-Unis : Comment permettre aux médecins de parler librement de ce qui se passe réellement ?

Les données anecdotiques d’un cardiologue pédiatrique montrent que le taux de myocardite est multiplié par 100. Les cardiologues ne peuvent pas s’exprimer sans risquer des représailles.

Il admet que lui et environ 50% de ses collègues savent ce qui se passe, mais sont trop terrifiés pour en parler par crainte de représailles de la part des hôpitaux et des commissions d’agrément des États.
L’autre moitié ne veut pas savoir, s’en moque et/ou se délecte de la dissonance cognitive (comme le Dr Harvey [Cohen] à Stanford) et/ou laisse libre cours à son démon autoritaire.

Lire la suite

Les sept étapes du passage de la pandémie au totalitarisme privé

Bientôt, le nouveau virus entame un nouveau cycle autour du globe – comme la grippe et d’autres virus le font chaque année depuis des millénaires. Les autorités attisent à nouveau la peur. Ils procèdent rapidement à de nouveaux tests de dépistage des virus et des anticorps, tandis que les entreprises vendent des milliards de doses supplémentaires d’antiviraux et de vaccins de rappel. Les gouvernements cèdent simultanément le contrôle de tous les biens publics restants à des entreprises mondiales. Cela va de pair avec la création d’un totalitarisme permanent contrôlé par des entreprises mondiales et un État policier de surveillance invasive 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, soutenu par l’essor généralisé de la technologie “intelligente”.

Lire la suite

Viol des esprits et psychose de masse

Jamais des moyens (@, smartphones, TV, …) aussi efficaces n’avaient existé pour mener les gens dans la psychose du totalitarisme : ils sont associés à des algorithmes qui censurent rapidement le flux des informations indésirables qui permettent aux détenteurs du pouvoir d’attaque l’esprit des masses. Les personnes prennent pour acquis le monde qu’elles regardent. L’aspiration à un monde plus ordonné est alors mûre. Les dirigeants peuvent ainsi offrir un retour à l’ordre plus rapidement dans le sens opposé. Cela a un prix : les masses doivent renoncer à leur liberté et céder le contrôle de leur vie à l’élite dirigeante ; elles doivent renoncer et à leur capacité à être des individus autonomes et responsables de leur vie et devenir des sujets soumis et obéissants. Elles doivent sombrer dans la psychose totalitaire.

Lire la suite