Green pass nucléaire : en mai sort la nouvelle bombe nucléaire pour les bases US en Italie

Dans quatre mois, en mai, commence aux USA la production à grande échelle de la nouvelle bombe nucléaire B61-12 : l’annonce est faite par la U.S Department of Energy’s National Nuclear Administration (l’Administration pour la sécurité nucléaire nationale, NNSA, faisant partie du Département USA de l’Energie). Au fur et à mesure qu’elles sortiront de fabrique, les nouvelles bombes nucléaires seront remises à la US Air Force, qui les installera dans les bases en Italie et d’autres pays européens à la pl

Lire la suite

Marchons-nous comme des somnambules vers une guerre thermonucléaire ?

La Russie, comme la Chine, est de plus en plus menacée par « l’option nucléaire » brandie par un oligopole financier opérant à partir de Londres et de Wall Street, en faillite virtuelle mais cependant prêt à utiliser ses armes pour maintenir son hégémonie.

Lire la suite

L’alliance Russie-Chine au point de basculement

Les États-Unis sont incapables de faire face simultanément à la Chine et à la Russie sur le plan militaire et si ces dernières devaient mettre en commun de manière significative leur puissance militaire et leurs objectifs de politique étrangère, cela modifierait l’équilibre des forces en Eurasie et désavantagerait les États-Unis. “ce n’est qu’en se donnant la main que la Chine et la Russie pourront contrer l’attaque de la clique dirigée par les États-Unis et éviter de tomber dans la passivité », comme l’a déclaré au Global Times Cui Heng, célèbre universitaire chinois du Centre d’études russes de l’Université normale de Chine orientale.

Lire la suite

Qu’est-ce que l’OTSC et pourquoi a-t-elle envoyé des soldats au Kazakhstan ?

Comme l’OTAN, l’OTSC a été fondée pour protéger ses membres des agressions militaires. Une attaque contre un pays serait considérée comme l’équivalent d’une attaque contre tous les États. Il est par ailleurs interdit à ses membres de rejoindre d’autres alliances militaires.

Lire la suite

Des « exactions » militaires et de leur couverture médiatique sélective – Eric Denécé

L’actualité récente est riche d’articles de presse dénonçant les dérives, débordements et
exactions militaires à l’occasion des opérations armées conduites par les principaux acteurs
géopolitiques mondiaux.
Ces derniers mois notamment, la France et la Russie ont fait l’objet d’une couverture
particulière à travers leurs opérations en Égypte (opération Sirli) pour l’une, ou en Syrie, en
Ukraine et en Afrique (groupe Wagner) pour l’autre. En revanche, les nombreuses bavures
américaines – qu’elles relèvent des forces armées ou des sociétés militaires privées – ne sont
évoquées que de manière sommaire dans les médias et ne font jamais la « une » de
l’actualité.

Lire la suite

ONU : La Russie refuse l’instrumentalisation idéologique de la question du climat

Nous nous opposons à la création d’une nouvelle direction de travail pour le Conseil, qui établirait un lien générique et automatique entre le changement climatique et la sécurité internationale. Cette approche est inacceptable. (…) Il est plus facile de charger des responsables politiques de tirer des conclusions hâtives, qui conduiront à une ingérence dans les affaires intérieures, que de renforcer les systèmes de surveillance et de réponses rapides aux catastrophes naturelles, sans connotation politique, dans les pays en voie de développement.

Lire la suite

Un nouveau projet impérial pour la Russie

Ainsi, les frontières administratives, immuables pour un État-nation, pour un État-empire réalisant son expansion par l’avancement de ses codes culturels et civilisationnels, ne sont pas si importantes. Ils peuvent l’être, mais leur glissement d’un côté à l’autre, leur flou ou leur conventionnalité ne sont pas une raison d’offense nationale, et encore moins une raison de guerre, compte tenu du fait que l’empire vit et s’étend. Ou, au moins, palpi

Lire la suite