Vers une belle débâcle occidentale – Nicolas Bonnal

La folie occidentale est certes ancienne, elle est d’origine anglo-saxonne. Il y a à la fois une volonté de piller le monde, de le transformer moralement (sur le mode biblique et puritain, donc incohérent ou inconsistant – cf. Hobson), de le raser au besoin (Hiroshima, Dresde, Hambourg, Vietnam, etc.) tout en se fondant sur une religion régulièrement satanique : repenser au Hellfire club, dont on pourrait en parler pendant des heures. L’affolement culturel et sociétal d’aujourd’hui n’a pas d’autre source : on se réveille avec une gueule de bois à la Dorian Gray.

Lire la suite

La France et ses meilleurs ennemis en Afrique

La France est contestée de toutes parts sur le continent au point qu’elle n’a plus de marge de manœuvre. Si elle avance à visage découvert c’est un tollé, si elle avance masquée, elle se fait repérer et c’est pire encore. Le rejet de la politique française – car c’est bien de cela dont il s’agit et non pas de sentiment antifrançais, les expatriés n’ont aucun problème sur le continent – a de multiples ressorts et est antérieur à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Cependant, sous ses quinquennats, ce rejet a pris des proportions stratosphériques. La petite musique dans les médias comme sur les réseaux sociaux consiste à accuser Moscou d’être le bras armé de cette contestation. Or, sans être naïf et nier le rôle de la Russie, elle n’est qu’un facteur parmi d’autres qui concourent à ce climat.

Lire la suite

Vladimir Poutine : « Je répète que l’ère de l’ordre mondial unipolaire est voué à l’échec »

Je répète que l’ère du monde unipolaire est en train de devenir une chose du passé. Peu importe la force avec laquelle les bénéficiaires du modèle mondialiste actuel s’accrochent à la situation, il est voué à l’échec. Les changements géopolitiques historiques vont dans une direction totalement différente.

Lire la suite

Accélération de l’Histoire et défaite de l’Occident

L’intervention russe en Ukraine du 24 février a constitué une grande surprise en Occident. Y compris chez ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, considéraient que la responsabilité de l’OTAN et de l’Union européenne était lourdement engagée. Cette surprise est finalement le symptôme de ce sentiment de supériorité occidentale si présent dans les têtes, y compris chez ceux qui tentent de ne pas trop s’éloigner du réel et assistent, consternés, au basculement des élites dirigeantes dans un délire inepte. À base de refus d’évidences, de décisions absurdes, de propagande imbécile, de racisme sommaire, de pulsions suicidaires, et pour tout dire d’aveuglement assez terrifiant.

Lire la suite

De l’État-Civilisation – Alexandre Douguine

Pour gagner cette guerre et se défendre, la Russie elle-même doit d’abord comprendre clairement ce que signifie réellement la multipolarité. Nous nous battons déjà pour elle, et nous ne comprenons pas encore tout à fait ce qu’elle est. Il est urgent de dissoudre les think tanks libéraux créés pendant la période Gorbatchev-Eltsine et d’établir de nouveaux think tanks multipolaires. Le paradigme éducatif lui-même doit également être restructuré – en premier lieu au MGIMO, au MGU, au PFUR, à l’Institut Maurice Thorez, à l’Académie diplomatique et aux universités concernées. Enfin, nous devons vraiment nous tourner vers une école de pensée eurasienne à part entière, qui s’est avérée être d’une pertinence maximale, mais contre laquelle les atlantistes et les agents étrangers déclarés et dissimulés, qui ont pénétré profondément dans notre société, continuent de se battre

Lire la suite

Daria Douguine : la guerre en Ukraine, « un choc des civilisations mondialiste et eurasienne » [Entretien]

La principale ligne de pensée de la philosophie politique des néoplatoniciens tardifs est le développement de l’idée d’une homologie de l’âme et de l’État et de l’existence d’un ordre triple similaire dans les deux. La compréhension existentielle et psychique de la politique est en fait perdue à bien des égards aujourd’hui, nous sommes habitués à voir la politique uniquement comme une technique, mais le platonisme révèle un lien profond entre les processus politiques et psychiques. Il est urgent aujourd’hui de rétablir une telle vision complète des processus politiques, c’est-à-dire d’examiner la « politique existentielle ». Le soutien unanime de l’Occident à l’Ukraine en 2022, la fourniture d’armes à une échelle impensable – tout cela ressemble à une agonie. L’agonie d’un régime mondialiste qui commence à perdre du terrain face à la multipolarité. Pour moi, la douleur la plus importante est que l’Europe a succombé à l’influence de la propagande mondialiste et qu’au lieu de rester neutre, elle a pris le parti de la guerre.

Lire la suite

Guerre régionale ou guerre générale ?

« Si l’un des deux belligérants est décidé à s’engager sur la voie des grandes décisions par les armes, ses chances de succès sont considérables, pour peu qu’il soit certain que l’autre ne désire pas s’y engager » (C.Clausewitz). Cette proposition s’applique parfaitement à la Russie et à l’Ukraine. Les deux belligérants y étaient engagés depuis longtemps et leur dialogue, diplomatique et militaire, était soutenu, en sous mains, par des co-belligérants occultes, américains, britanniques, allemands, français, polonais, baltes et autres, qui armaient et entrainaient les ukrainiens de Zelenski.

Lire la suite