Guerre régionale ou guerre générale ?

« Si l’un des deux belligérants est décidé à s’engager sur la voie des grandes décisions par les armes, ses chances de succès sont considérables, pour peu qu’il soit certain que l’autre ne désire pas s’y engager » (C.Clausewitz). Cette proposition s’applique parfaitement à la Russie et à l’Ukraine. Les deux belligérants y étaient engagés depuis longtemps et leur dialogue, diplomatique et militaire, était soutenu, en sous mains, par des co-belligérants occultes, américains, britanniques, allemands, français, polonais, baltes et autres, qui armaient et entrainaient les ukrainiens de Zelenski.

Lire la suite

Alexandre Dougine : alors que les libéraux échouent, un nouveau monde dirigé par la Russie et la Chine a émergé

Le bloc eurasien russo-chinois a pris forme. Tous les autres pays doivent choisir – quel côté prendre. Se placer du côté de l’hégémonie américaine agressive et devenue complètement folle. ou travailler avec le groupe des pays visant l’avènement d’une réelle multipolarité qui s’opposent aux États-Unis afin de préserver leur souveraineté nationale et leur identité culturelle.

Lire la suite