Montenegro : la «contre-révolution colorée orthodoxe» a fait tomber le régime

Ce 30 août 2020 a pris fin le règne du plus ancien dictateur d’Europe. Depuis 1991, cet homme gouvernait par la corruption et l’intimidation un Etat largement gangrené par l’économie mafieuse et passait son temps, ces derniers mois, à jeter en prison ses opposants. Vous avez dit Loukachenko? Vous avez tout faux! Milo Djukanović, le premier ministre et président du Monténégro, n’avait plus lâché le pouvoir depuis 29 ans, soit trois ans de plus que son collègue biélorusse.

Lire la suite

“Nouvelle Guerre froide”, Conjoncture stratégique et fracture nucléaire est-ouest

n échange nucléaire de théâtre en Europe est-il possible, au cœur de rivalités multipolaires et planétaires ?
Ennemi, coalitions hostiles et enjeux de conflit

Lire la suite

Du danger de la stratégie nucléaire US-OTAN pour l’Europe

Voici aujourd’hui la 2ème partie des réflexions du Cercle de Réflexion Interarmées (CRI), qui est présenté sous le titre : “Du danger de la stratégie nucléaire US-OTAN pour l’Europe”. Partie 3 à suivre dans quelques semaines. Rappel: 1 – le CRI est un Think-tank indépendant composé principalement d’anciens militaires des trois armées (Terre-Air-Mer). Ses positions ne sont donc pas nécessairement celles de l’exécutif ou de l’Etat-major des armées. 2 – Le texte est signé par ses auteurs, mais on pourrait allonger considérablement cette liste de signataires en y ajoutant les noms de tous ceux qui, en activité ou hors activité, approuvent ce qui est écrit.

Lire la suite

Erdogan face à son destin

Depuis le début de la guerre contre la Syrie en 2011, Recep Tayyip Erdogan, en tant que Premier ministre (2003-2014) et Président de la République de Turquie (depuis 2014) a engagé son pays, aux côtés, entre autres, des États-Unis, de l’Arabie saoudite et d’Israël, dans une guerre, par l’intermédiaire de groupes terroristes qu’il soutient, abrite et arme. En tant que membre de l’OTAN, la Turquie a offert son plein soutien à la coalition occidentale, sous l’autorité des États-Unis, dans la tentative de démembrement du Levant, conformément à l’application du plan israélien Oded Yinon[i]. La déstabilisation de la Syrie est, du point de vue de l’expansionniste Erdogan, une opportunité de se tailler une part du territoire du pays du Cham.

Lire la suite

Le choc idéologique mondial

Lorsqu’on traverse les couches apparentes des conflits et oppositions de la géopolitique mondiale, c’est-à-dire, au-delà des questions territoriales, économiques ou encore géo-énergétiques, l’on découvre une confrontation d’une tout autre nature… Que j’ai appelé « choc idéologique mondial ».

Lire la suite