Dégringolade de l’économie et du niveau de vie en Europe

Les stupides sanctions prises contre la Russie ont mis en lumière les problèmes les plus saillants de l’Europe, qui est en train de perdre sa puissance économique à toute vitesse. Le nombre d’entreprises sur le point de déposer le bilan est colossal. Un afflux de migrants en provenance d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Ukraine exige des dotations budgétaires toujours croissantes. On dépense également beaucoup d’argent à soutenir le régime de Kiev. Conséquence de tout cela, les économies d’Europe se dégradent, et le niveau de vie dégringole.

Lire la suite

Retour sur le discours historique de Vladimir Poutine – Alexandre Douguine

Nous devons comprendre la profondeur de la responsabilité historico-métaphysique qui incombe à chacun d’entre nous. Pas seulement sur l’État, mais sur le peuple, sur chaque personne. Mais la chose la plus importante s’est produite : tout a finalement acquis un sens ; cela signifie que tous les inconcevables sacrifices angoissants du passé et, hélas, de l’avenir, ne sont pas et ne seront pas vains.

Lire la suite

Youssef Hindi et Rachid Achachi sont sur Ondes de choc TV : Géopolitique de l’Apocalypse

Guerre eschatologique, apocalypse, messianisme, antéchrist, des termes mystérieux, comme tout droit sortis d’un passé lointain, un passé révolu et sombre… un passé aux antipodes de la modernité et de la “mondialisation heureuse”. Pourtant tout ceci est bien d’actualité et permet d’expliquer en détail ce que les outils modernes ne permettent pas. C’est-à-dire les grandes idéologies à l’œuvre dans ce monde et les agendas cachés qui déterminent la géopolitique internationale.

Lire la suite

2014 : quand l’Ukraine post-Maïdan perdait ses réserves d’or

En mars dernier,(2014 NDLR) le FMI reportait que les réserves d’or officielles de l’Ukraine à la fin du mois de février, tandis que le coup d’État – facilité par le département d’État – contre l’ancien président Victor Yanukovich se concluait, s’élevaient à 42,3 tonnes, ou 8% des réserves…

Lire la suite

Le Traité de Kiev sur la sécurité ou la constitution sous l’égide de l’OTAN et de l’UE d’une alliance militaire contre la Russie

…prévoyant la mise en place d’un mécanisme obligatoire d’implication militaire des pays de l’OTAN et amis dans le conflit ukrainien. Le but affiché est non seulement de permettre de transformer toute l’Ukraine en plateforme de combat contre la Russie, mais surtout d’arriver à l’anéantissement de la Russie elle-même, dernier obstacle véritable à l’avènement de ce pouvoir. Les pays européens, vont-ils in fine se laisser entraîner dans cette guerre globale par leur faiblesse et le fanatisme de leurs élites dirigeantes ? Le volet économique est également intéressant, car les pays « garants-belligérants » perdent le pouvoir de décision en ce qui concerne les sanctions adoptées contre la Russie. Or, nous voyons aujourd’hui à quel point les pays sont divisés, autant en ce qui concerne le gaz, que les visas. Sous couvert de l’Ukraine, c’est l’OTAN, qui va alors pouvoir déterminer des politiques étrangères des pays signataires.

Lire la suite

Qui possède les terres à blé ukrainiennes : Cargill, Dupont, Monsanto. Et derrière : Vanguard, Blackrock, Blackstone

Alors, après l’implantation d’une trentaine de laboratoires biologiques américains sur l’ensemble de son territoire, l’Ukraine ajoutait, par la vente massive de ses terres agricoles aux corporations transnationales sous tutelle des fonds d’investissement américain, une dimension supplémentaire à son alignement atlantique. Si les laboratoires biologiques n’ont pas encore livré tous leurs secrets, en revanche en ce qui concerne les terres agricoles les choses semblent plus simples à élucider en répondant à la question : le blé exporté d’Ukraine est-il américain ?

Lire la suite

Se rapproche-t-on d’une guerre ouverte entre les Etats-Unis et la Russie?

“Une éventuelle fourniture de missiles de plus longue portée à Kiev par Washington reviendra à franchir une ligne rouge et à faire des États-Unis une partie directe au conflit“, a déclaré jeudi  Maria Zakharova, lors d’un point de presse, ajoutant que dans ce cas, Moscou serait contraint de réagir “de manière appropriée“.

Lire la suite