Donbass : la guerre des mémoires – Arnaud Develay

Oleksii Arestovych, un ancien officier de renseignement servant maintenant comme conseiller du président ukrainien Volodymir Zelensky, a pour sa part déclaré que « Le récit national de l’Ukraine repose sur un mensonge que nous nous racontons à nous-mêmes et aux autres, car si la vérité était révélée, le pays cesserait d’exister. »

Lire la suite

Témoignage du front : entretien exclusif avec des soldats russes – Arnaud Develay

En novembre 2022, les avocats Dan KOVALIK et Arnaud DEVELAY, accompagnés de Dragana Trifkovic, directrice du Centre pour les études géostrategiques de Belgrade, se sont rendus dans un hôpital militaire, situé dans une banlieue de Moscou. Lors de leur entretien avec deux soldats russes, tous deux volontaires, amputés et soignés pour les blessures subies au front, un dialogue humain et sans censure a suivi, soulevant toute la complexité de cette guerre fratricide, qui a été justement provoquée en ce sens.

Lire la suite

Chrétiens persécutés en Ukraine : toujours plus de raids du SBU dans les églises orthodoxes

Samedi 10 décembre 2022, l’agence ukrainienne de sécurité intérieure, le SBU, a mené une nouvelle série de raids contre des églises chrétiennes orthodoxes dans la région nord-est de Kharkov. L’opération, qui visait 14 institutions religieuses, intervient au milieu de la répression de Kiev contre l’Église orthodoxe ukrainienne (UOC), la plus grande dénomination du pays, en raison de ses liens présumés avec la Russie.

Lire la suite

L’intérêt militaire de détruire les infrastructures énergétiques

Nos sociétés sont extrêmement dépendantes de l’énergie et la technologie accroît toujours plus cette dépendance. En s’attaquant aux infrastructures énergétiques du pays, la Russie s’assure de perturber en profondeur l’outil militaire ukrainien. Si on ne peut exclure une volonté de « punir » et de faire pression sur la population ukrainienne par ce biais, il est peu probable que ce soit la raison principale de cette campagne de frappes. La seule vraie question est : pourquoi maintenant ? Lors de l’attaque de l’OTAN sur le Kosovo en 1999 et de l’invasion de l’Irak en 2003, les infrastructures énergétiques ont été détruites à respectivement 70 % et 80 % dans les premières 24 heures du conflit afin de désorganiser autant que possible les forces adverses. Cela rejoint l’idée que l’opération militaire lancée le 24 février dernier devait, dans la tête des responsables russes, être très courte et impacter le moins possible une population civile accueillant favorablement les troupes russes…

Lire la suite

Russie/Ukraine/Otan : Notre devoir est de comprendre qui décide de cette guerre et pourquoi – Laurent Ozon

Des hommes meurent de part et d’autre en Ukraine. Ils sont engagés dans un vortex de mobilisation sous stress vital qui leur retire la possibilité d’un choix individuel. Dans les collectifs sociaux modernes, c’est l’État qui décide de la guerre, de qui est l’ennemi, de qui va mourir ou de qui va pouvoir se mettre à l’abri à Tel-Aviv ou à Varsovie. Et l’État n’est pas le peuple.

Lire la suite

Ukraine : qui sont les véritables « Munichois » ? – Caroline Galacteros

Il devient inadmissible que nos dirigeants, somnambules indifférents, nous entraînent dans un tel marasme sans devoir en rendre compte à leurs mandants. Il est grand temps que les Français soient consultés sur cette guerre qui ne dit pas son nom et met leur survie en jeu.

Cet affrontement est une impasse militaire. Il faut arrêter le massacre et rétablir le dialogue. La sécurité et la prospérité de l’Europe n’en valent-elles pas la peine ? La France peut encore et doit porter une telle initiative. Elle sortirait peut-être ainsi du mépris croissant dans lequel la Russie mais aussi la Chine, comme une partie de l’Afrique et de l’Amérique latine, la tiennent désormais. Échapper au déshonneur et stopper la guerre n’est pas être munichois, c’est juste recouvrer la raison et défendre l’intérêt de notre peuple et de la France.

Lire la suite

Les origines secrètes de la Première Guerre mondiale

Il existe de multiples thèses sur les causes de la Première Guerre mondiale. Pour certains, c’est l’Allemagne qui est coupable. Pour d’autres, c’est la Russie et le clan belliciste français qui ont poussé à l’affrontement. Pour d’autre, c’est le jeu mécanique de l’enchaînement des alliances qui a rendu la guerre totale inévitable. Sans oublier, bien entendu, la thèse marxiste qui considère que la Première Guerre mondiale était provoquée par le capitalisme.
La thèse qui est présentée ici met en cause les puissances anglo-saxonnes. C’est une thèse qui vaut d’être présentée et débattue car on ne peut connaitre la vérité historique que par la confrontation des points de vue.

Lire la suite

Les États-Unis déclarent la guerre à la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France

Alors que la presse internationale traite du sabotage des gazoducs Nord Stream sous l’angle du fait divers, nous l’analysons comme un acte de guerre contre la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France. En effet, les trois voies d’approvisionnement en gaz des Européens de l’Ouest viennent d’être coupées simultanément, tandis que, toujours concomitamment, un nouveau gazoduc vient d’être inauguré à destination de la Pologne.
De même que Mikhaïl Gorbatchev avait vu dans la catastrophe de Tchernobyl la dislocation inévitable de l’URSS, de même nous pensons que le sabotage des gazoducs Nord Stream marque le début de la chute économique de l’Union européenne.

Lire la suite

La guerre mondiale en cours et l’asservissement des peuples européens

On peut dire qu’une nouvelle guerre mondiale a commencé depuis longtemps en raison de la volonté des États-Unis, en tant que superpuissance hégémonique, de maintenir leur leadership perdu sur la scène internationale. On pourrait imaginer une telle guerre comme une confrontation nucléaire entre les superpuissances, alors qu’aujourd’hui l’échange de coups se fait par des méthodes complètement différentes.

Lire la suite