Humour noir : comment Macron prétend relancer la natalité française

Le 16 janvier, se disant « interpellé » par le faible taux de fécondité de 1,8 enfant par femme cependant que « le taux de désir d’enfant s’établit à 2,3 », Emmanuel Macron avait déjà évoqué sa volonté de « générer une natalité dynamique » et d’ainsi renverser la tendance puisque, en 2022, l’INSEE n’avait enregistré que 490 973 naissances enfants présentés comme « nés de parents français » contre 626 821 en 2000. Le 8 mai dans le magazine Elle, le même président qui rêve d’envoyer de jeunes Français (et futurs pères) se faire tuer en Ukraine est revenu sur cette situation catastrophique, qu’il impute en priorité au fait que nous aurions « structurellement un problème d’offre médicale » car, a-t-il déclaré, « il ne faut pas culpabiliser celles qui ne veulent pas avoir d’enfants, mais il ne faut pas que la mauvaise organisation de notre société empêche des femmes, des familles d’en avoir si elles le souhaitent ».

Lire la suite

Troupes au sol ? Le vrai projet de Macron : une néo-OTAN

Possible envoi de troupes au sol en Ukraine. On a parlé d’un nouveau délire. D’une incohérence : des « troupes au sol » mais toujours pas de co-belligérance. D’un « en même temps » ingérable. Et si Macron devait être pris au sérieux ? Et s’il avait un projet à long terme ? Énoncé peut-être trop tôt. Comme un « ballon d’essai ». Mais un vrai projet. Pas bon pour nous. Pas bon du tout. Enquête sur ce que Macron projette.

Lire la suite

Qui conseille le chef de guerre au sommet de l’état Français ?

Depuis l’intervention de la Fédération de Russie en Ukraine le 24 février 2022, Emmanuel Macron se pose en chef de guerre incontesté en Europe. Ce doit être une idée fixe chez lui, car le 16 mars 2020, au début de la « crise sanitaire », ce dernier martelait au peuple français : « Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire certes. Nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation, mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, et qui progresse… » (1)
Je supposais à tort que son instinct guerrier allait s’amenuiser avec le temps. Or, ce « modus operandi intellectuel supposé temporaire » est devenu, malheureusement, permanent. Sa véritable nature perturbée s’étale de plus en plus et la question de sa légitimité à la tête de l’Etat se pose de plus en plus.

Lire la suite

La Légion étrangère s’entraîne-t-elle en vue d’une intervention en Ukraine?

Des manœuvres d’envergure ont eu lieu en Creuse, au camp de La Courtine, ces derniers jours. Nos confrères de Southfront.press croient savoir que les troupes se tiennent prêtes à se rapprocher du front ukrainien dans la seconde quinzaine d’avril. Exactement le type d’informations que nous avons reçues hier et dont nous vous avons expliqué qu’il fallait les examiner sérieusement mais avec toute la prudence qui s’impose. En tout cas, malgré le silence du président de la République hier soir 14 mars, il y a des”insiders” désireux que l’opinion soit alertée: l’envoi de troupes au sol en Ukraine est bien envisagé par le président et l’Etat-major français.

Lire la suite

Ce que veut Macron en Ukraine

Possible envoi de troupes au sol en Ukraine. On a parlé d’un nouveau délire. D’une incohérence : des « troupes au sol » mais toujours pas de co-belligérance. D’un « en même temps » ingérable. Et si Macron devait être pris au sérieux ? Et s’il avait un projet à long terme ? Énoncé peut-être trop tôt. Comme un « ballon d’essai ». Mais un vrai projet. Pas bon pour nous. Pas bon du tout. Enquête sur ce que Macron projette. l s’agit donc de reprendre le travail de l’OTAN mais en l’européanisant. Tel est le projet de Macron. Telle est la mission qui lui est confiée. Pourquoi ? Parce que tel est l’intérêt du Capital international.

Lire la suite

Les élections françaises n’ont pas été truquées…

la remontée des votes, leur centralisation et sommation se fait à Beauvau, par un logiciel appelé EIREL. Ce n’est même pas un Intranet, c’est juste un site en ligne avec un contrôle d’accès minimal (identifiant – mot de passe), donc crackable par n’importe quel hacker un peu pointu. Le logiciel n’est, lui, contrôlé par aucune instance administrative ou indépendante, rien, walou, zéro : en ligne sur Internet, pas de contrôle. Si le moindre problème fuite, on pourra toujours accuser les « hackers russes », et évoquer l’ingérence étrangère, comme cela a été fait aux USA.

Ce qu’il faut bien comprendre ici, c’est qu’il est possible d’imposer n’importe quel résultat TOUT en garantissant la conformité avec ce qui a été relevé au niveau local : les chiffres sont ventilés pour être cohérents, mais le résultat final est hors d’atteinte.
Je voulais réagir à votre remarque sur le fait que les élections françaises n’ont pas été truquées, pas besoin avec la masse de blaireaux vaccinés 3 doses, selon votre opinion…

Je voulais quand même vous faire part d’une expérience personnelle à ce sujet.

Je fais partie des gens qui sont convaincus d’un truquage massif. D’ailleurs, le score réel de Macron, selon moi, est apparu deux mois après les présidentielles, quand LaRem a fait 4% aux européennes : 6% maxi, c’est le fond du panier pour Macron, en grattant à deux mains, Mais passons.

Avec ma conviction du truquage, je me suis inscrite dans une association fondée par un type appelé François qui a lancé un projet de contrôle citoyen des élections, trois mois avant l’échéance présidentielle. Assez bizarrement, je me suis retrouvée propulsée au secrétariat de l’asso, où j’ai pu apprendre deux ou trois choses du fonctionnement électoral, mais aussi sur les buts de cette association. J’ai également traité des dizaines de milliers de mails, jusqu’à 700 par jour, de gens qui manifestaient le désir d’en finir avec Macron et de reprendre les choses en main à leur niveau. Beaucoup de gens tout autant que moi convaincus d’un truquage massif. Un nombre non négligeable d’entre eux était rendu fou furieux par le sentiment de trahison et d’impuissance. Certains étaient des assesseurs politiques assermentés qui avaient été empêchés en 2017 d’accéder en Préfecture pour assumer le deuxième étage de contrôle que les élections normalement requièrent.

Lire la suite

Visite de Charles III : le grand avachissement de la République mondialisée

Et pendant ce temps, le cartel de la presse subventionnée se pâme devant le parcours prétendument sans faute d’un roi tout de même quasi-veuf d’une jeune femme morte à Paris après un mauvais divorce, et par ailleurs patron d’un Commonwealth qui lutte pied à pied contre l’influence française en Afrique. Les bras nous en tombent : on ne pouvait mieux illustrer l’avachissement de l’idéal républicain en France, largement battu par les flots d’une caste mondialisée qui se comporte en pilleuse de tombes avec notre roman national.

Lire la suite

Davos : vers la révision de l’appropriation et du droit de propriété – François Dubois

Dans un futur proche, la question de la propriété sera au cœur du débat constitutionnel. C’est de ce concept de propriété, droit inviolable et sacré dont nul ne peut être privé, et de l’appropriation qui s’y rattache que nous discutons aujourd’hui le funeste sort.

Lire la suite