Une présidence Trump aurait-elle pu prévenir la guerre en Ukraine ?

La victoire dans ce bras de fer entre les mondialistes de l’OTAN et les souverainistes, menés par la Russie et la Chine, qui refusent la soumission à l’hégémonie occidentale ira au camp qui l’emportera sur le plan économique. Ployant sous un océan de dette, incontestablement moins résilient aux privations qui s’annoncent, le camp occidental qui agit dans l’improvisation permanente et qui se tire des balles dans les pieds tous les matins, semble bien mal parti pour l’emporter.

Lire la suite

La mort du peuple en chiffres: seuls dix pour cent de la population sont encore des jeunes

sur les 83,2 millions de personnes qui vivaient en Allemagne à la fin de l’année dernière, 8,3 millions étaient âgées de 15 à 24 ans, a annoncé lundi l’Office fédéral des statistiques à Wiesbaden. Cela correspond à une part de 10,0 pour cent. Le nombre de personnes dans cette tranche d’âge n’a donc jamais été aussi faible, tant en valeur absolue qu’en proportion, depuis le début de la série chronologique en 1950

Lire la suite

Martyanov et la montée eschatologique de la stupidité en occident – Nicolas Bonnal

Que nous apprend cette crise du virus, cet idéal de frugalité énergétique, ce goût presque teutonique pour le camp de concentration planétaire ? Que nous sommes des idiots et des lâches dirigés par des tyrans mal élus et débiles, dont les solutions sont criminelles, suicidaires, inefficaces. Le dénominateur commun de tout cela c’est l’idiotie. La foule mondialiste veut du reset et du vaccin, de la prison et de la mort – ce que son élite appelle par exemple la transition énergétique. Elle veut aussi de l’esclavage volontaire, et cette soumission, on le sait depuis La Boétie et depuis l’Antiquité, accompagne l’idiotie.

Lire la suite

Allianz l’assureur malveillant ? Claude Janvier

Vous noterez que toutes les manifestations pointées par Allianz ne sont pas l’œuvre du hasard, mais bien de l’incurie de certains gouvernements qui au lieu, de résoudre les situations ne cessent de l’envenimer. Bienvenue dans le monde fantastique des marchands de chaos. Une société dystopique nous attend. En gros, on ne peut rien solutionner, il faut s’attendre au pire et donc assurez-vous chez nous de préférence, nous vous ferons des contrats aux petits oignons. Quel altruisme !

Lire la suite

Pas d’agriculteurs, pas de nourriture, pas de vie

La famine est une situation très répandue dans laquelle un pourcentage important de la population d’un pays ou d’une région n’a pas ou peu accès à une alimentation adéquate. L’Europe et d’autres régions développées du monde ont pratiquement éliminé la famine, même si l’histoire nous apprend que des famines de grande ampleur ont tué des milliers, voire des millions de personnes, comme la famine de la pomme de terre de 1846-1847, l’hiver de la faim de 1944-1945 et la famine de 1959-1961 en Chine.

Lire la suite

Joe Biden désormais perçu comme un fardeau par les médias progressistes américains

C’est donc à un véritable changement de ligne éditoriale que l’on assiste au NYT, sans doute dans le but d’obliger l’actuel président à laisser la place à un autre candidat démocrate en 2024. Car Joe Biden est une catastrophe non seulement pour son pays, mais pour le camp démocrate lui-même, même si les grands médias français l’apprécient toujours autant. Mais probablement que ces derniers vont devoir se réveiller avec les élections de mi-mandat, qui vont se dérouler le 8 novembre prochain.

Lire la suite

« 2023 sera une année infernale ». Martin Armstrong met en garde contre des troubles civils provoqués par l’inflation

Notre ordinateur prédit un ‘cycle de guerre’ qui frappe en 2023, mais aussi des troubles civils…donc, vous envisagez des révolutions, etc. à cause de l’inflation.  Notre projection sur le pétrole est qu’il va augmenter de façon spectaculaire en 2023.  Ce sera la même chose, je pense, pour les prix de l’essence. Ce n’est pas encore fini. L’euro ressemble à un mort vivant…Notre ordinateur prévoit la poursuite du déclin de l’euro et la hausse des prix des matières premières.

Lire la suite

La Russie et la résistance globale contre la Davocratie et son projet de dépopulation – Alexandre Douguine 

Il ne faut donc pas regarder l’actuelle redistribution géopolitique des cartes en Europe, et dans le monde, comme une résurgence de la guerre froide, avec à la clef, un retour des acteurs internationaux à une politique pure et dure de dissuasion nucléaire sous forme d’escalade en matière d’ogives. Mais au contraire observer le tout, comme un glissement des « plaques tectoniques géopolitiques », c’est-à-dire une modification substantielle des rapports de force ayant donné à Poutine l’opportunité historique d’un changement des règles du jeu en vigueur dans le monde depuis 1945. La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

Lire la suite

Selon Taipei, les exercices militaires annoncés par Pékin vont menacer les zones urbaines et les ports de Taïwan

Proche du Parti communiste chinois [PCC], le quotidien « Global Times » a indiqué que ces exercices, « susceptibles d’être les plus importants depuis 1996 » [et donc depuis la troisième crise du détroit de Taïwan] serviront « non seulement d’avertissement aux sécessionnistes américains et aux indépendantistes de Taïwan » mais aussi de « répétition » pour une « réunification de l’île par la force ».

Lire la suite

1944 : pourquoi de Gaulle préférait Staline à Roosevelt – Nicolas Bonnal

Dans ses Mémoires de guerre, le Général entrevoit et dénonce la mondialisation américaine, le déclin pathétique de l’Europe, la fin des empires coloniaux, la liquidation du millénaire Etat-nation, liquidation à laquelle nos élites ou supposées telles ont depuis pris une si joyeuse part. C’est d’ailleurs pour cela que le Général de Gaulle ne cesse de vouloir se rapprocher de la Russie, fût-elle dirigée par le Maréchal Staline. Ce dernier apparaît sous sa plume non pas comme le diable de nos historiens de plateau mais plus simplement comme le gentil ogre avec qui il faut apprendre à s’entendre.

Lire la suite