Vaccin : Pour le psychiatre Frédéric Badel, le gouvernement organise la division pour régner comme une secte

Organiser l’affrontement de ces deux groupes de la population est une possibilité – opportunité ? – désormais envisageable.

Nos dirigeants devraient rapidement s’en saisir pour encourager une organisation sociale qui opposerait bons et mauvais citoyens, gens sains, dociles, responsables et vaccinés, et gens toxiques, rebelles, inconséquents et non vaccinés. Ce système de bons citoyens est présent en Chine. Il repose sur la délation et l’obéissance à la règle.

Lire la suite

Vaccin ARNm : l’appel solennel du Pr Perronne

Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie. C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

Lire la suite

VACCINS • synthèse de l’offre pour un choix éclairé

Considérant le manque de recul que nous avons concernant ces nouvelles technologies vaccinales, personne ne peut prétendre être en mesure de donner aux patients une information exhaustive sur les éventuels risques à moyen et à long terme de ces nouvelles vaccinations, puisque nous ne les connaissons pas.

Lire la suite

La Hongrie suit l’UE sur le Covid

Répondant à la question d’un journaliste sur des règles différentes appliquées aux citoyens « vaccinés » et « non-vaccinés », M. Gulyás a affirmé qu’il est « absolument certain qu’il y aura de telles règles, pas seulement en Hongrie, mais dans toute l’Europe.

Lire la suite

“Pourquoi je ne me ferai pas vacciner”

Je refuserais de me faire vacciner, par quel que vaccin-génique que ce soit, à vecteur Adénoviral ou à ARNm. Il serait bon que l’ensemble des études relatives au risque d’incorporation du matériel génétique apporté par de telles thérapeutiques soient étudiés, ainsi que les risques que cette incorporation peut faire porter à la population, de manière irréversible, y compris pour notre descendance.

Lire la suite

Un ancien cadre de Pfizer exige que l’UE mette un terme aux études sur le vaccin contre la COVID-19 en raison d’un “risque de stérilité potentielle” et d’autres problèmes de santé

les études devraient être interrompues jusqu’à ce qu’une étude de conception soit disponible qui répondre à toute une série de graves préoccupations en matière de sécurité exprimées par un nombre croissant de scientifiques qui restent sceptiques quant à la rapidité avec laquelle les vaccins ont été mis au point.

Lire la suite