La Russie et la Chine, pilliers d’un ordre international multipolaire – Alexandre Douguine

philosophe et analyste politique russe Alexandre Douguine, que certains médias occidentaux appellent le « cerveau de Poutine », est l’un des universitaires les plus controversés de Russie. Il a rejoint les plateformes de médias sociaux chinoises telles que Sina Weibo et Bilibili, afin d’approfondir la communication avec les internautes et les universitaires chinois.

Lire la suite

Avant tout, personne n’est en concurrence avec les États-Unis

Les élites américaines sont, en matière de sécurité, obsédées par la menace que représentent la Chine et la Russie pour la primauté mondiale des États-Unis. Il s’agit d’une grave erreur de calcul stratégique. Le réseau mondial étasunien d’alliés puissants et de bases (alors que la Chine et la Russie n’en ont pratiquement pas), leur puissance maritime inégalée et la possession de la seule monnaie véritablement mondiale signifient qu’aucun autre pays ne peut défier Washington sur la scène mondiale en tant que leader.

Lire la suite

De l’empire britannique au IVème Reich

La perspective que la mafia globaliste a concoctée pour nous est la terreur et le génocide intérieurs (via l’arme biologique des prétendus vaccins qui ne sont que des injections expérimentales à vocation génétique), lesquels seront suivie pas une inéluctable guerre mondiale qui verra s’opposer l’UE nazie (sous couverture de l’OTAN et sous la direction et le contrôle des forces de la City) au bloc eurasiatique Chine-Russie et leurs alliés.

Lire la suite

BRUIT DE BOTTES DANS LA ZONE ASIE-PACIFIQUE

La stratégie anglo-saxonne est de préparer la guerre pour faire pression sur les forts, de la faire contre les faibles, de semer le chaos sur la planète et la dissension chez leurs rivaux ou considérés par eux comme tels. Éternelle politique de la canonnière. La Chine a souffert de cette politique au XIX siècle. Soyons assurés que les dirigeants chinois ont de la mémoire et fondent leur politique sur la connaissance de l’histoire et de la morale politique anglo-saxonne, plus que sur les narratifs auto-légitimants des occidentaux. Narratifs qui ne sont écoutés que par des foules occidentales peu cultivées politiquement et soumises à une propagande constante.

Lire la suite

Comment le monopole de la Chine oblige l’UE à se plier à ses règles

même si l’Occident (en particulier l’Europe) aimerait se libérer de l’emprise de Pékin, l’espoir d’un rejet rapide de la base technologique et des matières premières de la Chine n’est qu’un rêve. Premièrement, le minerai se trouve en Chine ou est contrôlé par ses entreprises. Deuxièmement, au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Scandinavie, des mines et des concentrateurs alternatifs à ceux de la Chine devront être construits à partir de zéro dans des conditions de normes environnementales strictes et de ressources énergétiques coûteuses.

Lire la suite

La fin du G7

Une grande partie de l’Occident a désormais deux ennemis : la Russie et la Chine. Il me semble opportun étant donné la mode actuelle d’illustrer comment nous nous les fabriquons en commençant non pas par l’objet de mon livre : “Chine : comment l’Occident se fabrique des ennemis” (édition du Panthéon) mais par son voisin, la Russie.

Lire la suite

La Chine affirme que des « armes génétiques » ciblant des races spécifiques sont en cours de développement

Le ministère chinois de la Sécurité d’État a mis en garde contre le danger des armes génétiques, soulignant les conséquences dévastatrices possibles en cas d’utilisation de celles-ci en temps de guerre. Il rapporte le cas d’une ONG étrangère qui aurait recruté des volontaires chinois pour collecter de manière extensive des données, sous couvert de recherche, sur la répartition des groupes ethniques en Chine. Selon le ministère chinois, cette ONG aurait transféré des données à l’étranger. La Chine craint que des nations étrangères conçoivent des armes visant à identifier des différences génétiques liées à l’ethnicité ou à la race pour attaquer sa population.

Lire la suite