La quatrième phase de Schwab

Vues : 7962

Source : reseauinternational.net – 15 février 2021 https://reseauinternational.net/la-quatrieme-phase-de-schwab/

« Nous connaissons tous, mais nous n’y accordons pas toujours suffisamment d’attention, le scénario effrayant d’une cyberattaque mondiale qui conduirait à l’arrêt complet de l’alimentation électrique, des transports, des services hospitaliers et de notre société dans son ensemble. La crise covid-19 est, en comparaison, une petite perturbation par rapport à une cyberattaque grave. Nous devons nous demander, dans une telle situation, comment nous pourrions laisser cela se produire malgré toutes les informations sur la possibilité et la gravité d’une attaque comportant de tels risques. La cybercriminalité et la coopération mondiale devraient être au premier plan de l’ordre du jour mondial.

Dans cette courte vidéo de juillet 2020, klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, annonce et décrit la « quatrième phase » du Grand Reset, celle qui amènera l’humanité occidentale dans son ensemble au revenu universel de base et à l’abolition de la petite propriété privée.

L’attaque de pirates informatiques semble-t-elle être l’excuse qui sera utilisée pour justifier ce qui est décrit dans cette «feuille de route» exfiltrée par le Canada?

  • Perturbations prévues de la chaîne d’approvisionnement, pénuries de stocks, grande instabilité économique. Prévu pour la fin du deuxième trimestre de 2021.
  • Utilisation de personnel militaire dans les grandes régions métropolitaines et sur toutes les routes principales pour établir des points de contrôle des déplacements. Limiter les déplacements et les voyages. Fournir un soutien logistique à la région. Attendu pour le troisième trimestre 2021.

La « cyberattaque épouvantable » menée par des pirates informatiques tout-puissants a déjà été « redoutée » (c’est-à-dire prédite) par Ygal Unna, le chef de la Direction nationale de la cyberdirection d’Israël. Celui-ci a averti l’année dernière qu’un « cyber-hiver » d’attaques contre le net « est à venir et vient plus vite que je ne l’aurais cru. »

Peut-être n’est-il pas nécessaire de préciser, comme le font les journalistes Jhonny Wedmore et Withney Webb, que « dans la direction informatique, Unna travaille en étroite collaboration avec les services de renseignement israéliens, y compris l’unité 8200, qui a une longue histoire d’espionnage électronique contre les États-Unis et d’autres pays et qui a été responsable de plusieurs attaques dévastatrices, y compris le virus Stuxnet qui a endommagé le programme nucléaire iranien. » Avec la vaccination de masse effrénée au prix de vies juives, l’État profond d’Israël est parmi les plus grands bénéficiaires de la Grande Réinitialisation étant donné la force de l’industrie de haute technologie de la nation.

Une simulation de l’attaque a déjà eu lieu

Nous nous souvenons de l’Event 201 qui s’est tenu à New York sous l’égide du Forum économique mondial en octobre 2019 avec la Fondation Rockefeller, Bill Gates et l’Université John Hopkins, simulant une nouvelle pandémie de coronavirus qui se propage dans le monde entier et provoque de graves interruptions de l’économie mondiale. Et quelques semaines plus tard, le premier cas de COVID-19 est apparu. Ces messieurs étaient prêts pour la chose que la simulation était destinée à « prévenir ».

Serez-vous surpris d’apprendre que le 3 février le Forum Économique Mondial a annoncé qu’en juillet prochain aura lieu la simulation d’une cyberattaque mondiale qui frapperait les réseaux d’approvisionnement et provoquerait la « fermeture » de l’Internet ou permettrait le vol de données privées détenues par le système bancaire? Cet exercice s’appelle Cyber Polygon 2021. Sur le site Web de l’événement récemment mis à jour, on estime que, compte tenu de la numérisation massive en cours de chaque activité économique, elle-même rendue nécessaire par la « pandémie » et le confinement, il arrive qu’« un seul lien vulnérable suffise à faire tomber l’ensemble du système, avec effet domino », ajoutant qu’« une approche sûre du développement numérique aujourd’hui déterminera l’avenir de l’humanité pour les décennies à venir ».

Le fait que Cyber Polygon 2021 soit prévu pour juillet signifie-t-il que la supposée attaque de pirates se produira après cette date ? Rien n’est moins sûr.

Une simulation similaire parrainée par le WEF qui a eu lieu en juillet 2020, Cyber Polygon 2020, a été officiellement décrite comme « une formation internationale en ligne pour accroître la cyber-résilience mondiale » ; à cette occasion, les grands médias comme le New Yorker ont déclaré que la cyber-pandémie « est déjà en cours ». Les orateurs ont conçu « la pandémie mortelle imminente » de cyberattaques qui toucherait principalement deux secteurs économiques : la santé et la finance. Un jeu de guerre impliquant des méga-entreprises du secteur technologique, comme IBM, Huawei et Amazon, pratiquement toutes les méga-banques (Bank of America, Credit Suisse, Equifax (l’agence de notation), JP Morgan Chase, Mastercard, PayPal, SWIFT (l’ancien réseau international de compensation des transactions), PayPal, et bien sûr Blackrock (deep state finance central)… et des entités internationales telles qu’INTERPOL.

Mais parmi les participants, le plus surprenant — qui participera également au scénario polygone 2021 en juillet — est Sberbank, une banque contrôlée par le gouvernement russe, qui participe sous l’acronyme de sa filiale de cybersécurité BI.Zone. En fait, détail supplémentaire : la personne choisie pour ouvrir l’événement Cyber Polygone 2020 était le Premier ministre en fonction depuis janvier 2020 de la Fédération de Russie, Mikhaïl Mishustin — ingénieur en informatique, déjà nommé (en 2010) par Poutine directeur du service fiscal de la fédération, génie de la numérisation et fanatique du Big Data qui utilisait, disent-ils, des systèmes « techno-autoritaires » de surveillance gouvernementale de l’activité économique pour éradiquer les remboursements injustifiés de taxes.

Mikhaïl Vladimirovitch Mishustin,
le Premier ministre.

L’invitation au WEF, et avec tous les honneurs, du Premier ministre russe est-elle le prélude à la suppression du récit blâmant les « hackers russes » fantômes et omnipotents pour toute cybercriminalité, dont la plus grave aurait déterminé l’élection de Donald Trump ? Les deux auteurs de l’article l’espèrent. Nous l’espérons aussi. Seul le temps nous dira si, au contraire, Mishustin n’est pas invité pour simuler le grand crime prophétisé sous une forme similaire à celle pour laquelle un dirigeant du Trésor italien a été invité en Grande-Bretagne à l’époque.

Pendant ce temps, je vais vous laisser un autre prophète de la panne générale redoutée, qui servira probablement aussi à faire disparaître nos dépôts, et des blogs alternatifs sous couvert des pannes du Web :

« Je pense qu’il y aura une autre crise. Ça va être plus significatif et tu sais qu’on doit vraiment se préparer maintenant. Lorsque nous verrons cette prochaine crise, elle sera plus rapide qu’avec la covid. Le taux de croissance exponentiel sera beaucoup plus raide, l’impact sera plus grand et, par conséquent, les implications économiques et sociales seront encore plus importantes… »

Jeremy Jurgens, Directeur général du Forum économique mondial, 8 juillet 2020

source:https://nouveau-monde.ca/fr/la-quatrieme-phase-de-schwab/

Une pensée sur “La quatrième phase de Schwab

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *