Stratégie de vaccination COVID 19 – différents scénarios de vaccination qu’envisage la Haute Autorité de santé (HAS)

La Haute Autorité de santé a publié un rapport sur les recommandations vaccinales qu’elle envisage afin de mettre en place une stratégie de vaccination de masse de la population française.

Extraits : “(…) Dans tous scénarios envisagés, les professionnels de santé et du médico-social de première ligne constitueront les cibles prioritaires incontournables de la vaccination répondant aux objectifs de prévention individuelle, collective et de maintien des activités essentielles du pays en période épidémique.

Par ailleurs, les personnes à risque de formes graves qui paient le plus lourd tribut en termes d’hospitalisation et de décès (personnes âgées de plus 65 ans et celles présentant une co-morbidité) seront également visées prioritairement par la vaccination dès lors que le rapport bénéfice/risque favorable de celle-ci sera établi.

L’avis du Haut Conseil de la santé publique5 ayant défini les populations à risque de développer une forme sévère de COVID- 19.
Les populations retenues sont les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes ayant certaines comorbidités : antécédents cardiovasculaires, diabète non équilibré ou présentant des complications, pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ; insuffisance rénale chronique dialysée ; cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ainsi que par analogie avec les autres
maladies respiratoires, la grossesse au 3ème trimestre, l’immunodépression congénitale ou acquise, les cirrhose au stade B, l’obésité indice de masse corporel > 30 Kg/m2, un antécédent de splénectomie ou une drépanocytose homozygote.

‒ Un premier avis relatif à la stratégie de vaccination contre le Sars-CoV-2 en France formulé par les experts du groupe CARE, du Comité scientifique COVID-19 et du Comité Vaccin COVID-19 à la demande du Premier Ministre.
Dans cet avis sont identifiées plusieurs populations prioritaires pour une vaccination contre le COVID-19. Sont considérées «en toute première priorité» : les populations à risque d’exposition professionnelle, avec une « priorité très élevée » concernant « les personnels de santé les plus exposés par leur métier/activité et les professionnels au contact de personnes les plus vulnérables » ; « les personnes à risque du fait de leur âge ou de leur état de santé et en particulier les personnes de 65 ans et plus » (sous
réserve d’un vaccin efficace chez les personnes âgées), « les personnes de moins de 65 ans souffrant de pathologies chroniques, les obèses » ; « les personnes vivant en situation de grande précarité »

D’autres populations sont considérées « en seconde priorité » : « les populations des départements et régions d’outre-mer en cas de pénurie de lits de réanimation (et n’appartenant pas aux groupes déjà priorisés) » et, « les personnes vivants dans des établissements fermés à risque accru de transmission (prisons, établissements pour
personnes en situation de handicap, établissements psychiatriques) », « les personnels ayant un emploi stratégique (à titre d’exemple, policiers, pompiers, militaires actifs…) “

L’ensemble du rapport est consultable ici : has-sante.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *