Le couple Macron continue de massacrer le palais de l’Elysée

Vues : 3255

Source : contre-info.com – 6 décembre 2021

http://www.contre-info.com/le-couple-macron-continue-de-massacrer-le-palais-de-lelysee

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Avant :
Image

Après :
Image

Ceux qui ont du mal à le croire peuvent vérifier ici.

Et une photo prise dans le « salon Cléopâtre », du nom de l’ancienne tapisserie des Gobelins qui s’y trouvait jusqu’en 2019, avant d’être remplacée par une « œuvre » d’un certain Yves Oppeinheim (coût inconnu) :

Le nouveau tapis n’est pas mal non plus dans son genre, mais pas au niveau du tableau…

Un autre tapis :

Cette cheminée n’était pas assez jolie aux yeux des Macron :

Au moins, cela correspond mieux aux orgies afro-homosexuelles dont semble friand le Président.

Pour un coût de 500 000 euros, le couple avait déjà transformé la salle des fêtes du palais en une vulgaire salle des fêtes municipale, presque un funérarium…

Ce n’est guère étonnant quand on se rappelle ces déclarations du banquier cosmopolite :

4 pensées sur “Le couple Macron continue de massacrer le palais de l’Elysée

  • 12 décembre 2021 à 16 h 55 min
    Permalink

    Qu’attendre d’autre des ennemis de la France et des promoteurs de l’Art Contemporain, stade suprême du non-art et de la laideur érigés en idéologie mondialiste ?

    Répondre
  • 13 décembre 2021 à 20 h 12 min
    Permalink

    Les pieds de la table « moderne » dans l’ancien salon pompadour.. On dirait des flèches assemblées entre elles.. Clin d’œil ?

    Répondre
  • 15 décembre 2021 à 20 h 07 min
    Permalink

    A force de privilégier le fond à la forme, nous avons fini par oublier l’art. L’esprit n’a pas vocation à remplacer l’art, encore moins nos idées, non nos émotions. Seule l’esthétique et la recherche du beau sont propres à servir, honorer l’immortalité. Mais par l’esprit de l’art, et non l’esprit de l’homme.

    Pour Rodin, un peintre qui exagère le rouge à lèvres d’une jeune fille ou le vert d’un paysage est un artiste qui ment. Donc son oeuvre n’est pas réussie. Qu’est-ce que le sculpteur s’efforce de nous faire comprendre? Non pas que les impressionnistes sont des menteurs, ou que les irrégularités que produit la nature sont une erreur, mais que toute imperfection qui ment en est une. Or seul l’homme peut faire mentir la nature… Et l’on sait combien les abcd de l’égalitarisme et la théorie du genre participent à cette imposture!

    Maurice Ravel disait “jouez-moi, ne m’interpretez pas”. Enfin, Epicure, dans sa lettre à Ménécée, nous rappelle que la réalité se tient en face de nous. Mais, parce que nous interprétons, nous nous condamnons au malheur.

    S’il n’est point de maitre qui n’ait tenté de se soustraire à certains principes (je songe à Rembrandt notamment), il n’est point de principe déroge au sens de esthétique et du beau. Aussi doit-on se demander si l’expérience de la liberté artistique n’aurait pas corrompu l’esprit de l’art en livrant ce dernier à la faveur d’esprits cancrelats et d’intérêts partisans.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *