Le début de la fin pour l’armée ukrainienne ?

Vues : 3889

Source : siteveillestrategique.blogspot.com – 7 juillet 2022 – Sylvain Ferreira https://siteveillestrategique.blogspot.com/2022/07/le-debut-de-la-fin-pour-larmee.html

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

L’armée ukrainienne peut-elle encore se redresser ?

Après la double défaite dans le secteur de Lysychansk – Severodonetsk et la perte de plus de 10 000 hommes (tués, blessés, prisonniers, disparus) et l’abandon de 700 matériels et équipements de combats lourds, les mauvaises nouvelles continuent de s’accumuler pour l’armée de Kiev avec la poursuite de l’offensive russe et alliée dans le Donbass.

Aujourd’hui on apprend que dans le secteur de Soledar, suite aux attaques aériennes russes, la 24e brigade mécanisée s’élèvent au total à 2 500 hommes, ce qui représente 60% de l’effectif initial engagé. La 79e brigade d’assaut aéroportée à quant elle vue ses pertes dépassées les 80% de son effectif initial. Dans les deux cas, ces deux brigades ne sont plus en mesure de combattre comme unité constituée. 

Prisonniers ukrainiens de la 25e brigade capturés au nord-ouest de Slaviansk

Plus au sud, près de Bakhmut, les attaques aériennes russes ont également causé des pertes significatives aux 14e et 72e brigades ainsi qu’à la prestigieuse 10e brigade d’assaut en montagne. Plus de 350 hommes ont été tués ainsi que 20 véhicules blindés. Face à cette situation, les soldats de la 80e brigade d’assaut aéroportée ont refuser de monter en ligne et beaucoup ont déserté. 

N’est pas un Waffen-SS qui veut

Pour faire face à cet effondrement des effectifs, l’état-major général ukrainien a décidé de raccourcir le délai de convalescence des blessés légers pour les renvoyer plus rapidement au feu. De plus, les “bataillons d’arrêt” fournis par les unités nationalistes composés de néo-nazis et de bandéristes sont désormais envoyés en première ligne pour combler les brèches. Mais sans grand surprise, les admirateurs de la Waffen-SS ne sont pas à la hauteur de leurs modèles. Par exemple, le 225e bataillon nationaliste “Kraken” a reçu l’ordre de se déployer à Pokrovske dans le secteur de Soledar mais les officiers et la troupe ont refusé de quitter leurs positions dans Kharkiv pour rallier le front.

Tous ces éléments permettent d’envisager la possibilité d’un effondrement de l’armée ukrainienne dans le Donbass dans les quinze jours qui viennent. Les coups portés par les Russes et leurs alliés, moins de 48h après la chute de Lysychansk, ne laissent aucun répit aux unités en fuite pour rallier leurs fuyards et retrouver un semblant de cohésion sur leurs nouvelles lignes de défense qui, par ailleurs, peuvent désormais être prises à revers en cas de victoire à Seversk et Krasnopolye dans le secteur de Slaviansk.

Sources : Anna News, Ministère de la Défense russe, Etat-major général ukrainien

Une pensée sur “Le début de la fin pour l’armée ukrainienne ?

  • 17 juillet 2022 à 18 h 43 min
    Permalink

    Communiqué du ministere russe de La Défense repris par un de leurs caniches .
    Avez vous eu des parents , grands parents ou arrieres grands parents collabos pendant la guerre ?
    En cas dinvasion de la france par la Russie est ce que Bonnal offrirait ses services à l occupant en ouvrant un bureau rue Lauristonov ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *