France : Les attaques au couteau se multiplient dans l’indifférence médiatique 

Vues : 1911

Source : tvlibertes.com – 19 juillet 2022

https://www.tvlibertes.com/actus/france-les-attaques-au-couteau-se-multiplient-dans-lindifference-mediatique

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Un article du Figaro, du lundi 18 juillet et signé Angélique Négroni, décrit les attaques au couteau en France comme étant de plus en plus fréquentes et banalisées.

Selon Me Thibault de Montbrial, président du Cercle sur la sécurité intérieure, « on assiste à une explosion de ce type d’agressions qui touchent même les villes moyennes jusqu’alors épargnées » depuis plusieurs années. En effet, un autre article du Figaro, du mois de février 2020 cette fois, faisait déjà état de plus de 120 agressions au couteau en France chaque jour.Un phénomène inquiétant qui serait en partie dû au fait que ces attaques sont commises pour des raisons mineures. « Elles [les personnes agressant au couteau] ne cherchent pas forcément à tuer mais l’hypothèse de la mort de l’autre leur est totalement indifférente. C’est cela qui est terrifiant « , précise-t-il. Parmi elles, « punks à chiens, migrants et zadistes [qui] occupent les trottoirs » auraient plus facilement recours au couteau avec la chaleur et l’alcool ». Un constat édifiant qui n’est pas sans rappeler celui de Laurent Obertone lorsqu’il décrivait l’ »ensauvagement » de la société dans La France orange mécanique, paru en 2013.

Comment ne pas attribuer, du moins en partie, cette banalisation de l’agression au couteau aux médias ? Ces derniers usent de tous les éléments de langage possibles pour minorer le caractère violent et injustifié de ces attaques ou l’origine des meurtriers. Rappelons-nous des titres des articles faisant état de la mort d’Alban Gervaise, ce médecin militaire égorgé au nom d’Allah en mai alors qu’il attendait ses enfants à la sortie de leur école. « Poignardé à la gorge » selon l’AFP, un euphémisme employé pour ne pas appeler un chat, un chat et un égorgement, un égorgement. La Dépêche va encore plus loin dans la novlangue et l’occultation en décrivant une tentative d’égorgement à Toulouse le 16 juillet : « un homme blessé au cou après une agression au couteau. »

Les artifices médiatiques ne s’arrêtent pas là puisque tout est entrepris par la presse pour masquer l’identité des égorgeurs du quotidien. Lorsqu’un réfugié soudanais tue trois jeunes à Angers avec un couteau de boucher dans la nuit du 15 au 16 juillet, il est un « homme de 32 ans » selon le JT du soir de TF1 (voir L’information continue du 18/07). Pour ce qui est de l’ampleur du phénomène des attaques au couteau en France, les médias mainstream détournent le regard (à quelques exceptions faites, cf. Le Figaro, Valeurs Actuelles, CNEWS). La plupart de ces agressions sont traitées comme des faits divers et ne sortent jamais des colonnes de la presse locale. Un lourd silence médiatique et politique que Me Gilles-William Goldnadel n’a pas manqué de relever hier sur Twitter : « 100 attaques au couteau par jour en France. Silence de mort sur ce que ne sont plus des faits divers mais des faits d’une société malade de son immigration invasive. »

Une pensée sur “France : Les attaques au couteau se multiplient dans l’indifférence médiatique 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *