CHRONIQUES DU SIONISME

Pour beaucoup, le sionisme se résume à la volonté d’un peuple, Juifs sémites descendant des Hébreux, de vivre sur une terre, sur leur « Terre promise », en Palestine. Et pour ceux-là la création d’Israël a concrétisé ce vœu, désir assouvi qui ne se connaît encore que dans une volonté d’extension, à travers colonies et territoires occupés.

Mais le sionisme est bien plus que cela. Il est une idéologie, la face laïque d’un projet messianique, en réalisation active d’une promesse biblique trop longtemps attendue par un peuple qui se pense élu et investi d’une mission : « restaurer l’Eden terrestre » et « réparer le monde »… Car en vérité, au-delà de la Palestine asservie, c’est bien le monde qui en est tout entier affecté, et ce également sur le plan géopolitique : expansion et instrumentalisation du wahhabisme, tensions entre les États-Unis et l’Iran ou la Russie, alliance américano-saoudienne, guerres en Irak ou en Syrie en vue du redécoupage du Moyen-Orient, création de Daech et stratégie du choc des civilisations. Le sionisme étend son influence jusqu’à l’intérieur des politiques nationales et participe aux divisions internes à la Maison-Blanche ou au Kremlin, mais aussi, plus près de nous en Europe où, de Bernard-Henri Lévy à Éric Zemmour, en passant par Jacques Attali, il oriente les opinions publiques, marque les lois de son empreinte, gouverne les relations internationales et disloque les partis.

C’est donc cette emprise globale, les implications du sionisme, et plus largement du messianisme juif que dépeint l’auteur au travers de ces Chroniques, qui durant quatre ans ont éclairé l’actualité sous le prisme d’une idéologie mortifère, pas toujours visible en première analyse.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage en cliquant sur le lien ci-dessous :

www.kontrekulture.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *