Déconfinement – Liège lance la désobéissance civile officielle

Vues : 1665

Source : reseauinternational.net – 14 avril 2021 https://reseauinternational.net/deconfinement-liege-lance-la-desobeissance-civile-officielle/

Face au confinement et au COVID, la notion de désobéissance civile prend de l’ampleur. Elle n’est pas seulement le fait d’hurluberlus ou de dangereux complotistes. À Liège, en Belgique, c’est le bourgmestre lui-même qui cautionne la réouverture des terrasses de bars et de restaurants, alors que le gouvernement fédéral s’y oppose. Le bourgmestre annonce la neutralité d’une police « fatiguée » face à une action de désobéissance civile. Un modèle dont certains maires français pourraient s’inspirer ?

La désobéissance civile constitue-t-elle l’horizon indépassable, inéluctable, des politiques de confinement tous azimuts qui sont menées en Europe ? Face à la lassitude des populations, les murs se fissurent et les lézardes grandissent. C’est le cas de Liège, en Belgique, où le bourgmestre a annoncé la neutralité de la police le 1er mai face à la réouverture illégale des bars et des restaurants.

le bourgmestre cautionne la réouverture des terrasses de bars et de restaurants
Liège fait sécession de la Belgique

Déjà terre d’accueil d’une République libre en son cœur, dissidente du royaume, Liège pousse un peu plus loin sa spécificité : le bourgmestre Willy Demeyer vient d’annoncer qu’il cautionnerait la réouverture des terrasses dans sa ville le 1er mai, malgré les interdictions fédérales.

Surtout, on notera que, dans la foulée de cette annonce locale, le gouverneur de la province, équivalent belge du Préfet, a annoncé qu’il ne s’opposerait pas à cette ouverture.

Dans la pratique, toute la chaîne de responsabilités « lâche », ce qui prouve, une fois de plus, l’extrême fragilité des États face à la résistance populaire.

Une fatigue et une impuissance de la police

Comme l’a expliqué le bourgmestre, cette décision de ne pas s’opposer à la réouverture des terrasses s’explique d’abord par une défection des forces de police qui mériterait de longues réflexions en France.

« La police est fatiguée, cela fait des années qu’elle est sur la brèche, elle a de plus en plus de difficultés à intervenir durant ces manifestations et je pense qu’elle peut avoir une forme de compréhension à cet égard », a déclaré Willy Demeyer. Au fond, la décision de laisser les terrasses rouvrir dans la ville résulte d’abord d’un constat d’impuissance à les empêcher. Là encore, la situation mériterait d’être longuement ruminée en France par les pouvoirs publics.

Et la France ?

Reste à savoir si cette décision propre à Liège, dont l’agglomération regroupe 700 000 habitants, pourrait être transposée en France, où le pouvoir de police est resté fortement centralisé entre les mains de Préfets très politisés.

Dans la pratique, les risques grandissants d’insurrection ne peuvent que faire réfléchir intensément. Partout, la contestation grandit, et les manifestations de désobéissance civile se multiplient. Un ras-le-bol policier n’est pas à exclure.

Bref, le confinement au-delà du 30 avril est-il encore tenable ? Emmanuel Macron lui-même semble en douter, puisqu’il commencer à évoquer la sortie de crise cette semaine en conseil de défense.

*

Le maire de Montfermeil allume le plateau de LCI en appelant à la désobéissance civile

source : https://lecourrierdesstrateges.fr

2 pensées sur “Déconfinement – Liège lance la désobéissance civile officielle

  • 16 avril 2021 à 8 h 22 min
    Permalink

    Liège, dont le nom ancien est Lüttich, a été appelée la Ville ardente. Ce surnom semble indiquer qu’elle fut le berceau à Arduina, la grande Déesse celtique qui donna son nom à une région de la Gaule-Belgique : la forêt des Ardennes, formant la région nord de Médiomatrice.
    Rappelons que de Lüttich on a fait Lutèce (Future ville de Paris).
    Victor Hugo a écrit, dans une lettre datée du 2 janvier 1862, une phrase que quelques-uns considèrent comme prophétique, à propos de l’âme belge. « Il serait beau, dit-il, que ce petit peuple fit la leçon aux grands et, par ce seul fait, fût plus grand qu’eux. Il serait beau qu’en présence de la barbarie recrudescente, la Belgique, prenant le rôle de grande puissance en civilisation, donnât tout à coup, au genre humain, l’éblouissement de la vraie lumière. »
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/celtesetlatins.html

    Répondre
    • 25 avril 2021 à 14 h 02 min
      Permalink

      C’est pas du petit commentaire à la va-vite, celui-ci !!! c’est du lourd.
      plus sérieusement, De Meyer est un PS, càd un pseudo-socialiste, c’est-à-dire un démagogue qui veut être ré-élu. Donc ? donc il n’y a pas de spécificités liégeoises, c’est juste de l’opportunisme de sa part…
      En outre, ce qui est explicite, c’est que l’usure des policiers communaux rend SEULE possible le relâchement RELATIF des contraintes covid (et la posture “sympa” du bourg-mestre). Ne nous excitons pas…
      j’ajouterai pour finir qu’effectivement, techniquement, Liège faisait partie du Saint-empire romain germanique, que c’est donc la partie la plus germanique de la Belgique : et alors ?
      Geof’Rey, neo-communiste gaulois belge (côté Rijsel – Lilles)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *