D’après un officiel chinois, la Chine contrôle les États-Unis au moyen de “personnalités juives influentes de Wall Street”

Vues : 1431

Source : national-justice.com via reseauinternational.net – 18 avril 2021 – Eric Stricker – traduction Maria Poumier / adaptation rédaction Strategika

Une séquence de l’émission de Tucker Carlson mettant en lumière un discours prononcé le 28 novembre 2020 par Di Dongsheng, expert en relations extérieures du Parti communiste chinois (PCC), circule dans les médias sociaux, y compris chez Donald Trump.

Selon Carlson, la vidéo révèle que Joe Biden et ses partisans sont des agents du gouvernement chinois. Ce qui a été malhonnêtement supprimé de la séquence, c’est ce que le professeur Dongsheng a vraiment dit.

Dongsheng y raconte ses expériences avec une « vieille amie », une éminence grise américaine, qu’il décrit dans la vidéo originale de façon moqueuse comme une « vieille dame au grand nez, une juive par son seule aspect »[NDR : voir la vidéo ci-dessous à 3m45], parlant couramment le mandarin et qui, au fil des ans, aurait échangé son influence sur le gouvernement américain contre un pied en Chine.

Pendant le discours, il parle de sa réticence initiale lorsque son amie lui a dit qu’elle était devenue citoyenne chinoise, la double nationalité étant illégale en Chine. M. Dongsheng fait ainsi allusion à une pratique relevant de la corruption interne et remontant aux années 1970, affirmant qu’il est par ailleurs peu probable que la personnalité en question sacrifie sa citoyenneté « israélienne ou américaine ».

Bien que M. Dongsheng ne précise pas de qui il s’agit, certains pensent qu’il s’agit de Roberta Lipson , une personnalité de la Chambre de Commerce américaine qui occupe le poste de PDG de Chindex International à Pékin.

Roberta Lipson

Ce qui est le plus frappant dans la vidéo en question, c’est que Dongsheng indique clairement que les Chinois sont pleinement conscients que, depuis près de 50 ans, les personnalités juives influentes de Wall Street utilisent leur pouvoir de contrôle sur l’Amérique pour tenter de s’attirer les faveurs des élites politiques chinoises.

L’expert du PCC poursuit en supposant que les « vieux amis » de la Chine ont été moins efficaces pour obtenir des concessions ces dernières années en raison de ce qu’il suppose être la diminution de l’influence de Wall Street.

Les experts des États-Unis ne sont toutefois pas d’accord. Le « Washington de toujours » sous Biden devrait maintenir la posture agressive de Trump à l’égard de la Chine dans un avenir prévisible.

Le 7 décembre 2020, les démocrates et les républicains ont voté ensemble pour « faire venir » toute la population de Hong Kong aux États-Unis. Le parrain du projet de loi, le démocrate du New Jersey Tom Malinowski, a justifié la décision en utilisant la rhétorique de la Guerre froide.

Il semble de plus en plus que les « amis » juifs de la Chine commencent à renoncer à prendre le dessus sur la plus ancienne civilisation du monde. La puissance de l’État, son contrôle sur l’économie et les médias, et le virage ethno-nationaliste du PCC sous la direction de Xi Jinping, que l’influent journal Atlantic de Jeffrey Goldberg a récemment accusé d’être inspiré par la philosophie des nazis , bloquent les options traditionnelles utilisés par les internationalistes juifs. [NDR : en fait il s’agit d’un article qui s’alarle de l’intérêt en Chine pour la philosophie politique de Carl Schmitt]

L’affirmation de la Chine en tant que superpuissance militaire et économique est également un problème majeur pour l’ordre mondial libéral. La Chine est devenue un soutien militaire et économique vital pour l’Iran, a soutenu le gouvernement de Bashar al-Assad contre l’Amérique et ISIS en Syrie tout au long de la guerre. La Chine exerce également une énorme influence économique sur Israël, ce qui augure d’un échec et mat potentiel que les responsables américains et israéliens cherchent désespérément à déjouer.

Mettre au pas l’ascension de la Chine commence à ressembler à une tâche impossible. La Chine n’est pas l’Amérique. La caste incarnant le judaïsme politique mondial vient peut-être de rencontrer un adversaire à sa taille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *