Le Forum économique mondial s’arroge un «rôle de leadership» dans l’avenir du Métaverse

Vues : 2222

Source : medias-presse.info – 1 juin 2022 – Pierre-Alain Depauw

https://www.medias-presse.info/le-forum-economique-mondial-sarroge-un-role-de-leadership-dans-lavenir-du-metaverse/156544/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Le Forum économique mondial (WEF), mondialiste et transhumaniste, a annoncé la semaine dernière qu’il créerait des directives de gouvernance pour le Metaverse, une plateforme de réalité virtuelle liée à Internet et exploitée par Meta (anciennement Facebook).

Lors de sa réunion annuelle à Davos 2022, le WEF, qui prédit et approuve collectivement la fusion de l’homme avec la machine, a lancé sa nouvelle initiative “Définir et construire le Métaverse, présentée comme « la plus importante initiative multipartite au monde pour développer et partager des stratégies exploitables pour créer et gouverner le Métaverse“.

Le Métaverse a été décrit par Cathy Li du WEF comme une sorte de monde virtuel dont on pense qu’il deviendra “si banal” qu’il “deviendra une extension de la réalité elle-même” .

Zuckerberg prévoit que le Métaverse sera intégré dans les activités quotidiennes professionnelles, sociales et de loisirs. Il permettra, par exemple, la présence d’hologrammes tridimensionnels de collègues de travail lors de réunions, ou l’expérience d’une immersion sensorielle totale dans une fête à travers le monde via un casque de réalité virtuelle.

Les activités effectuées “dans” le métaverse pourraient être surveillées par les administrateurs de la plateforme, ce qui aurait le potentiel de réduire considérablement la confidentialité de tous les utilisateurs de la plateforme. L’intégration de tous les aspects de sa vie avec le métaverse cadrerait avec la vision du WEF d’un avenir sans vie privée.

L’assimilation de ces activités quotidiennes dans le World Wide Web via le Métaverse soulève également la question de savoir si tout discours prononcé alors qu’il est “branché” au Métaverse peut être réglementé par ses administrateurs. Un tel pouvoir réglementaire sans précédent ressemblerait à celui d’un gouvernement mondial, qui est un objectif explicite du Forum économique mondial.

Le méta-président des affaires mondiales et ancien vice-Premier ministre britannique Nick Clegg a confirmé mercredi le rôle de leadership du WEF, partageant sur Twitter que le WEF ” jouera un rôle de leadership ” en ” informant les meilleures pratiques et les principes de gouvernance“.

Le WEF a expliqué que son initiative « se concentrera » également sur la « création de valeur économique et sociétale » dans le Métaverse, qui implique sa propre économie parallèle de biens et services virtuels. Une telle économie pourrait prendre plus d’importance si la vision du WEF d’abolition de la propriété privée se concrétise.

Le discours officiel du WEF sur ses intentions au sujet du Métaverse reste encore floue. Le groupe affirme que son rôle de gouvernance vise à « des écosystèmes de Métaverse sûrs et inclusifs » qui trouvent un équilibre entre “réglementation et innovation “.

En abordant la question de savoir qui exactement gouvernera le Métaverse, le WEF a évoqué ce qu’il appelle le “dilemme de la gouvernance distribuée “, c’est-à-dire la proposition de donner aux ” utilisateurs, plutôt qu’aux dirigeants “, des droits économiques et de gouvernance au sein du réseau virtuel.

Cathy Li du WEF a semblé rejeter la possibilité d’un tel pouvoir décentralisé, déclarant : “Bien que la théorie soit attrayante, la gouvernance distribuée ne fournit pas un appareil de recours évident lorsque les défis de gouvernance deviennent incontrôlable” .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *