Davos 2022 : le monde orwellien, foncièrement communiste, en marche

« Soyons clair, le futur n’est pas juste en train d’arriver, il est construit par nous, une communauté puissante ici dans cette salle. »
« Nous avons les moyens d’imposer le sort du monde ». Pour arriver à Davos, tout ce petit monde select et entre-soi, qui milite pour la réduction des voyages des autres, est arrivé en jet privé. Les restrictions de déplacements, comme la censure, c’est pour les gueux…

Lire la suite

« Lutte pour la survie » : Soros et Davos, face au Stalingrad du mondialisme

«L’invasion [de l’Ukraine] a peut-être été le début de la Troisième Guerre mondiale et notre civilisation peut ne pas y survivre», a déploré Soros,
Pour l’élite davossienne – mais aussi pour les peuples qui subissent son agenda, le réveil risque d’être difficile.

Lire la suite

Maladie, guerre et famine : le troisième cavalier du mondialisme approche au galop

Dans ce monde post-démocratique, celui de la gouvernance et du néo-despotisme éclairé, une population affaiblie, appauvrie, en demande de sécurité sanitaire et alimentaire, et convaincue de la réalité du réchauffement climatique d’origine anthropique, serait prête à accepter sans discuter les solutions malthusiennes et transhumanistes du Forum de Davos.

Lire la suite

Développement des puces électroniques et projet transhumaniste du Forum économique mondial

Le degré de synthèse machine-homme qui serait atteint si les complots transhumanistes devaient se réaliser signifierait que de nombreuses fonctions humaines de base et l’accès aux nécessités seraient contrôlés par les nouvelles technologies. Par exemple, si vous comptez sur une puce dans votre main pour payer des choses, vous comptez sur une multitude d’infrastructures technologiques pour pouvoir payer des choses. Cela signifie également qu’un « transhumain » serait constamment connecté à un ordinateur central sans la possibilité de « s’éteindre ». Si un transhumain est vraiment une sorte d’hybride homme-machine, alors rien n’empêchera ce transhumain d’être « éteint » à distance, c’est-à-dire mis à mort par les nouvelles technologies… Nous avons vu au cours des deux dernières années que les gouvernements sont plus que disposés à sacrifier le bien-être de citoyens innocents. 

Lire la suite

La Suisse a offert à Klaus Schwab le statut d’Organisation internationale. Une révolution antidémocratique.

Nous sommes donc à la croisée des chemins. Les modèles monétaires, financiers, économiques, fonciers, éducatifs, ou culturels de l’ancien monde sont en voie de liquidation. Les richesses associées ont néanmoins été captées par une oligarchie privée et corporatisée, qui se rend maîtresse de tous les leviers. Pour atteindre le nouveau paradigme, les seigneurs mettent en place une révolution sociétale dans laquelle l’humanité risque de perdre ses dernières libertés et ses droits, avec en particulier le droit à la propriété privée. Ce faisant, elle dépendra du système omniprésent pour assurer sa subsistance. Un revenu universel et une économie de partage seront mis à disposition du terrien contre services rendus à la communauté.

Lire la suite

Davos et la conspiration de la Lettre volée

L’une des caractéristiques les plus étonnantes de l’hystérie de peur de la pandémie de COVID est la mesure dans laquelle les politiciens du monde entier ont emboîté le pas, avec les médias mondiaux et les principaux acteurs de la santé, pour adopter un programme sans précédent de destruction économique et humaine au nom de la lutte contre un virus. Il s’avère que la plupart des acteurs clés ont tous quelque chose en commun. Il s’agit de diplômés, ou « anciens » comme il les appelle, triés sur le volet, de l’école des cadres de Davos de Klaus Schwab, de son programme annuel intitulé « Young Global Leaders »

Lire la suite

Hommes de Davos et élites hostiles : le point par Samuel Huntington – Nicolas Bonnal

Les élites politiques se foutent du peuple, marchent sur ses brisées, privatisent, remplacent, démoralisent, dénationalisent le pays, se vendent au plus offrant international et imposent le diktat planétaire de Klaus Schwab et de son inquiétante ingénierie germanique, qui fait penser à Jules Verne (les 500 millions). Oncle Klaus me fait penser au monstre mort de Totenkopf dans le très bon film Sky captain et le monde de demain. Je rappelle que le meilleur épisode du Captain America évoque le projet Hydra : faire peur pour soumettre. Et ce qui n’a pas marché avec le 11 septembre marche merveilleusement avec le virus. La monarchie absolue se créa avec l’hôpital et le jésuitisme, nous le savons avec Foucault. Le fascisme global des hommes de Davos s’imposera avec le super-hôpital-prison planétaire et avec notre numérisation apocalyptique. Car le destin du spectacle (la démocratie libérale avancée), disait Debord, n’est pas de finir en despotisme éclairé.

Lire la suite

Covid-19 : Pourquoi et comment les initiateurs du confinement mondial pourraient être poursuivis pour Crimes contre l’Humanité

“L’Europe est le principal champ de bataille de cette guerre. C’est parce qu’elle est complètement en faillite. Les fonds de pension ont été complètement pillés. C’est pourquoi ils veulent mettre l’Europe sous contrôle avant que les gens sachent qu’ils sont. ce qui se passe”. poursuit Fuellmich. Mais qui sont ces gens qui tirent les ficelles ? « C’est un groupe d’environ 3 000 super-riches. Ce groupe comprend, entre autres, la clique de Davos autour de Klaus Schwab », selon Fuellmich. Ce qu’ils veulent? « Le contrôle total sur les personnes. Ils soudoient les médecins, le personnel hospitalier et les politiciens ».

Lire la suite