La probabilité de crises : sur quelques facteurs de vulnérabilité majeure à court ou long terme…

Pays par pays, on tend plutôt à conclure que les États-Unis partent dans des conditions plutôt robustes (mais cela peut être tempéré par leurs profondes divisions internes) ; que l’Europe, en outre hétérogène, est beaucoup plus exposée ; la Chine éventuellement aussi, mais pour d’autres raisons ; et l’Afrique là encore mal partie. Le cas de l’Inde (et des autres pays) paraît moins évident, avec des forces et des faiblesses.

Cela conduirait en conséquence à rendre plausible ou du moins pas si absurde un néo-isolationnisme américain, face aux éventuels désastres extérieurs ; la tentation d’un nouvel interventionnisme pouvant néanmoins subsister.

Lire la suite

Comment les experts occidentaux peuvent être une arme de destruction massive – Nicolas Bonnal

Le monde moderne est plein de mathématiques, de chiffres, de machines étranges et d’illusions magiques ; il vacille sous les données. Malgré son arrogance, ce monde inquiet a besoin d’un nouveau type de mages et de « prévisionnistes scientifiques », que l’on appelle des experts. Environ 6000 chaînes de télévision dans le monde appellent à tout moment les experts pour étudier avec eux des événements complexes ou prévoir un avenir meilleur.

Lire la suite

2024 sera aussi l’année de l’Asie. Mais surtout de l’Inde. Et aussi de la crise européenne

Le résultat est que l’Europe, dans son ensemble, ne connaîtra qu’une faible croissance et que certains pays stagneront considérablement, à commencer par l’Italie. Et les retards sont destinés à accroître le fossé en perspective. Une croissance de moins de 1% quand les concurrents asiatiques et américains croissent de 4/5% ou plus, devient de plus en plus difficile à rattraper. Pratiquement impossible. Mais tout cela, Giorgia ne le sait pas. Ni Ursula, ni Annalena. Ou peut-être qu’elles le savent, mais qu’elles font semblant de l’ignorer pour ne pas irriter leurs maîtres d’outre-mer.

Lire la suite

Le Great Reset cherche à théoriser la permacrise mondiale…

Le prochain forum de Davos doit se tenir du 15 au 19 janvier 2024. L’an dernier, selon les organisateurs du Forum, la notion de “polycrise” avait triomphé. 2024 devrait naissance à l’expression de “permacrise”, terme assez bien trouvé pour désigner la crise général de l’Occident qui sévit désormais, entre chaos sanitaire, chaos social, et guerre à la fois en Ukraine et en Palestine. Comment traiter la permacrise dans laquelle l’Occident stagne désormais, les pieds embourbés dans les difficultés en tous genres ?

Lire la suite

Guerres, famines, effondrements financiers… Chaque crise inventée est une histoire de couverture d’un crime ou d’une prise de pouvoir mondialiste de plus grande envergure

Aujourd’hui, les pouvoirs en place (TPTB) ont besoin d’un effondrement financier pour masquer les crimes financiers qu’ils commettent depuis des décennies en imprimant de la monnaie, en pillant les comptes bancaires (et les pensions) des Américains et en manipulant les marchés financiers pour s’enrichir pendant que les masses laborieuses restent asservies dans un cycle de pauvreté. Sans toutes ces opérations de contrefaçon de la monnaie, la plupart des Américains s’en sortiraient plutôt bien et pourraient récolter les fruits de leur propre travail, sans le fardeau de l’inflation autour de leur cou. Mais si un effondrement financier peut être imputé à la Russie (ou à la Chine, ou à l’Iran), alors les criminels qui ont mené ce vol de masse peuvent pointer du doigt un bouc émissaire et s’en tirer à bon compte.

Lire la suite

Il y a 150 ans débutait la « plus grande » dépression économique de l’histoire

Les ralentissements économiques et les stagnations qui se sont produits et se produisent encore dans le monde ces dernières décennies sont souvent comparés à la crise économique qui a débuté aux États-Unis par une panique boursière en octobre 1929 et qui s’est ensuite transformée en ce que l’on appelle la « Grande Dépression », qui a touché en 1930 la quasi-totalité du monde capitaliste de l’époque. On pense que la « Grande Dépression » s’est terminée au moment où la Seconde Guerre mondiale a commencé…

Lire la suite

Immobilier en crise … Suppression du Pinel, restriction du PTZ, maisons individuelles non éligibles

Le gouvernement ne le sait pas encore, car avec l’immobilier nous sommes sur un marché à forte inertie, mais lorsque les chiffres actuellement désastreux viendront se matérialiser dans les frais de mutation en chute, dans les TVA qui ne seront plus encaissées par l’Etat, et qu’il y aura un effondrement des recettes fiscales, nos augustes phares lumineux des palais hurleront d’abord à la fraude fiscale. Puis ils seront obligés d’admettre que leur politique est stupide et qu’elle a conduit à tuer la poule aux oeufs d’or qu’est l’immobilier.

Lire la suite

Les Américains sombrent dans le chaos

En 2022, une historienne américaine, spécialiste des conflits civils, a poussé un coup de gueule en affirmant qu’à partir de la littérature d’analyse historique générale, on pouvait énumérer un certain nombre de points de crise permettant de prédire le risque imminent d’une flambée de troubles sociaux bouleversants sinon révolutionnaires, ). Selon Barbara F. Walter , les Etats-Unis sont aujourd’hui un pays-candidat parfait pour basculer dans la guerre civile. Elle a été suivie dans son analyse par d’autres auteurs et de nombreux médias, tant américains que britanniques, ont amplifié le thème en le plaçant au centre du débat public.

Lire la suite

Avec la fin du dollar les États-Unis n’auront plus rien à perdre, avertit une experte

Dans cette nouvelle édition de L’Afrique en marche, l’économiste française Hélène Clément analyse la dynamique de la dédollarisation de l’économie mondiale dans le contexte de la crise bancaire actuelle. Elle estime qu’elle doit se faire en douceur pour éviter que la guerre monétaire mondiale ne se transforme en guerre militaire.

Lire la suite

Une immense crise financière menace – par Jacques Attali

Une immense crise financière menace. A moins d’agir vite, elle frappera, probablement au cours de l’été 2023. Et si, par procrastination générale, elle est reportée, elle n’en sera, plus tard, que plus sévère. Nous avons encore tout pour la dominer vraiment, à condition de comprendre que c’est tout notre modèle de développement qui est en cause.

Lire la suite