Guerres, famines, effondrements financiers… Chaque crise inventée est une histoire de couverture d’un crime ou d’une prise de pouvoir mondialiste de plus grande envergure

Aujourd’hui, les pouvoirs en place (TPTB) ont besoin d’un effondrement financier pour masquer les crimes financiers qu’ils commettent depuis des décennies en imprimant de la monnaie, en pillant les comptes bancaires (et les pensions) des Américains et en manipulant les marchés financiers pour s’enrichir pendant que les masses laborieuses restent asservies dans un cycle de pauvreté. Sans toutes ces opérations de contrefaçon de la monnaie, la plupart des Américains s’en sortiraient plutôt bien et pourraient récolter les fruits de leur propre travail, sans le fardeau de l’inflation autour de leur cou. Mais si un effondrement financier peut être imputé à la Russie (ou à la Chine, ou à l’Iran), alors les criminels qui ont mené ce vol de masse peuvent pointer du doigt un bouc émissaire et s’en tirer à bon compte.

Lire la suite

Comment vivre en ville avec le moins d’argent possible

Vivre avec moins d’argent pour compenser l’inflation, la perte de pouvoir d’achat, la perte d’un emploi, ou tout autre aléa de la vie entraînant une baisse de revenus, est plus facile à la campagne qu’à la ville. Voyons ce qu’il est possible de faire pour vivre en ville à moindre coût. Ceci sans investissements pharaoniques préalables, investissements uniquement accessibles à ceux qui, de toute façon, n’ont pas de soucis d’argent.

Lire la suite

L’un des plus grands producteurs au monde de pièces en or affirme être incapable de suivre la demande actuelle

La Monnaie autrichienne, l’un des plus anciens et des plus grands producteurs de pièces d’or au monde, ne parvient pas à répondre à la demande, les gens se précipitant pour trouver un refuge sûr pour leur argent dans un contexte d’inflation galopante et de craintes économiques causées par la guerre en Ukraine

Lire la suite

Manifestation à Paris contre la hausse des prix et les rationnements : LCI en flagrant déni de réalité

Seul le « buzz » lié à l’intox de Julien Arnaud aura permis de donner une couverture médiatique assez large à la manifestation dont les mots d’ordre ont, quoi qu’en dise la journaliste Magali Barthes, de plus en plus d’écho dans la société française.

Lire la suite

Panique à Berlin. Les entreprises allemandes s’arrêtent massivement car les prix de l’énergie sont trop élevés. ! – Charles SANNAT

Les prix de l’énergie sont tellement élevés que bientôt la moitié des entreprises européennes ne pourra plus tourner parce que ces hausses des coûts de production ne peuvent pas être répercutées sur les clients finaux, ou alors l’inflation sera rapidement à deux chiffres et dépassera très vite les 20 % comme c’est le cas déjà dans les pays Baltes qui font partis, je le rappelle de la zone euro.

Lire la suite

Pas d’agriculteurs, pas de nourriture, pas de vie

La famine est une situation très répandue dans laquelle un pourcentage important de la population d’un pays ou d’une région n’a pas ou peu accès à une alimentation adéquate. L’Europe et d’autres régions développées du monde ont pratiquement éliminé la famine, même si l’histoire nous apprend que des famines de grande ampleur ont tué des milliers, voire des millions de personnes, comme la famine de la pomme de terre de 1846-1847, l’hiver de la faim de 1944-1945 et la famine de 1959-1961 en Chine.

Lire la suite

Remarques sur la prolétarisation des millionnaires aux USA – ou comment leur Reset ruine et affame 99.9% de la population.

j’ai un copain italien millionnaire à Monaco qui m’a dit avant la mise en place du Reset (pardon, avant l’épidémie) qu’il ne se considérait plus comme riche, mais comme faisant partie de la classe moyenne supérieure. Aujourd’hui un riche à Monaco (pour six millions d’euros vous avez un 100m2), vit comme un petit-bourgeois alors que jadis –revoyez vos Guitry –  il avait un hôtel particulier (trente ou cinquante millions maintenant), un butler et un chauffeur. Pour vivre comme un milliardaire en anciens francs il faut être un milliardaire en euros, c’est-à-dire être un oligarque du vaccin, de la bourse ou de la surveillance informatique capitaliste

Lire la suite

Viktor Orbán décrète l’état de risque de guerre et taxe les multinationales

Le Premier ministre hongrois a commencé par justifier l’urgence de la situation, en expliquant que « la guerre s’étalant dans le temps, et la politique de sanctions de Bruxelles ne s’améliorant pas, cela amène une hausse drastique des prix ». le gouvernement [hongrois] a décidé de mettre en place un fonds de protection de la baisse des charges domestiques et un fonds de défense nationale. Ces deux fonds nationaux seront ainsi financés par une taxation des profits extraordinaires des banques, des assurances, des grandes chaînes d’alimentation et des entreprises énergétiques, de télécommunication et d’aviation civile. Le gouvernement hongrois entend taxer la majeure partie des profits extraordinaires de ces entreprises, qui profitent d’une situation de guerre.

Lire la suite

La guerre contre la Russie précipite l’effondrement/transformation de l’Occident

Je pense que nous sommes au milieu de la première crise énergétique mondiale. Dans les années 70, nous avons connu la crise pétrolière, qui a eu de grandes conséquences sur l’économie et l’inflation. Mais à l’époque, il ne s’agissait que du pétrole », a-t-il déclaré. « Rappelons que la Russie (…) est le premier exportateur mondial de pétrole et de gaz naturel, ainsi qu’un acteur majeur sur le marché des matériaux utilisés par le secteur énergétique », a ajouté M. Birol. « Par conséquent, les sanctions qui ont été imposées à la Russie ou les décisions politiques du Kremlin ont et auront de grandes conséquences sur le marché de l’énergie.

Lire la suite