Panique à Berlin. Les entreprises allemandes s’arrêtent massivement car les prix de l’énergie sont trop élevés. ! – Charles SANNAT

Vues : 3049

Source : insolentiae.com – 2 septembre 2022 – Charles Sannat

https://insolentiae.com/panique-a-berlin-les-entreprises-allemandes-sarretent-massivement-car-les-prix-de-lenergie-sont-trop-eleves-ledito-de-charles-sannat/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Nous sommes gérés par des bras cassés.

Nous sommes dirigés par des imbéciles de la pire espèce qui ne voient les problèmes qu’une fois la tête dedans.

C’est assez désespérant.

En France, nos mamamouchis gouvernementaux pensent que tout va bien puisque les énarques ont pondu une usine à gaz (sans gaz russe) permettant à certaines entreprises d’obtenir une aide en cas de facture énergétique trop importante. Le petit problème c’est que cette aide, n’est pas à la hauteur de la… hausse des prix de l’énergie.

Je relaie ici cette petite vidéo sur une PME de chez nous qui fonce dans le mur en raison des factures énergétiques. Peu importe le cas particulier de cette société. C’est un problème qui est général et qui touche également tous les établissements scolaires privés par exemple dont la facture de chauffage n’est pas payée par l’Etat mais par les parents au travers des frais de scolarité. Cela va toucher toutes les piscines, les salles de sport et les gymnases. Les commerces, les restaurants et toutes les industries agroalimentaires.

Les factures sont en France pour le moment multipliées par 2 ou 3.

Pour le moment.

Les fonderies Dechaumont, 150 personnes.
Ses coûts en électricité sont passés de 750.000 à 1,5 millions € et 6 millions € pour 2023 !

Ces industries vont faire faillite et être liquidées.
Relayez, empêchez la folie de Macron de tout balayer en France.

pic.twitter.com/WAXHQLFZ16

En Allemagne les hausses sont tellement importantes que c’est toute l’industrie germanique qui est en train de s’éteindre, ce qui alarme à juste titre le ministre allemand de l’économie qui tire le signal d’alarme, mais dans le vide et la poignée semble lui être restée dans la main.

Nous allons droit dans le mur.

Nous courrons vers une catastrophe économique et industrielle jamais vue.

German finance minister Robert Habeck raises the alarm as local companies have « stopped production altogether” due to sky-high gas and electricity prices.

« Companies are experiencing sheer angst,” he said. https://t.co/TUuKyhJiUX

— Javier Blas (@JavierBlas) August 31, 2022

« Le ministre allemand de l’économie, Robert Habeck, tire la sonnette d’alarme alors que les entreprises locales ont « complètement arrêté la production » en raison des prix exorbitants du gaz et de l’électricité. « Les entreprises vivent une véritable angoisse », a-t-il déclaré ».

Il y a la disponibilité et le prix !

Dans toute chose économique vous avez deux paramètres. La disponibilité et le prix.

Ce n’est pas parce que nous avons encore du gaz et de l’électricité que nous n’avons pas un problème majeur sur les prix !

Lorsque l’on se focalise sur la disponibilité et les risques de pénurie (bien réels) on oublie souvent la dimension tarifaire du problème.

Les prix de l’énergie sont tellement élevés que bientôt la moitié des entreprises européennes ne pourra plus tourner parce que ces hausses des coûts de production ne peuvent pas être répercutées sur les clients finaux, ou alors l’inflation sera rapidement à deux chiffres et dépassera très vite les 20 % comme c’est le cas déjà dans les pays Baltes qui font partis, je le rappelle de la zone euro.

L’économie allemande s’éteint. Les usines allemandes sont à l’arrêt et ce n’est pas une bonne nouvelle.

De Paris à Berlin, c’est le temps des gestionnaires à la pimpin. Même mes poules feraient mieux !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

2 pensées sur “Panique à Berlin. Les entreprises allemandes s’arrêtent massivement car les prix de l’énergie sont trop élevés. ! – Charles SANNAT

  • 7 septembre 2022 à 16 h 48 min
    Permalink

    “Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.”

    Intéressante formule ! 🙂

    Répondre
  • 8 septembre 2022 à 9 h 41 min
    Permalink

    Pas de quoi s’étonner, c’est la continuité du grand reset des criminels qui se réunissent chaque année à Davos. Les PME doivent être détruites, seuls les monopoles transnationaux vont résister, car ils sont détenus par ceux qui détiennent la finance et l’énergie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *