L’Etat profond américain parie sur un maintien de l’objectif du “zéro Covid” en Chine

Vues : 1216

Source : lecourrierdesstrateges.fr – 15 septembre 2022

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/15/letat-profond-americain-parie-sur-un-maintien-de-lobjectif-du-zero-covid-en-chine/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

Les économistes de Goldman Sachs Group Inc pensent que la Chine va maintenir sa stratégie de Zéro Covid même après la réunion clé du Parti communiste qui aura lieu le mois prochain. Selon les économistes de l’Etat profond américain, le covid Zéro persistera jusqu’en 2023. Les mesures de confinement autour de Pékin ont été renforcées dans le cadre de la préparation de cette réunion.

Alors que le monde se rouvre, la Chine s’enferme dans sa stratégie de « Zéro Covid ».  Malgré un nombre relativement faible d’infections (environ 1 552 nouveaux cas quotidiens sur1,4 milliard de personnes), les autorités chinoises continuent à serrer la vis.  Depuis la première vague du coronavirus en mars 2020 à ce jour, la situation d’enfermement et les restrictions n’ont cessé de se renforcer. Pour l’heure, les autorités chinoises refusent de changer de cap sanitaire (qui serait un aveu d’échec) à quelques semaines du XXe Congrès du parti communiste, qui se tiendra le 16 octobre. Cette situation entraîne également de nombreuses perturbations sur les chaînes d’approvisionnement dans tous les secteurs. La stratégie « zéro Covid » a engendré plusieurs perturbations de grande envergure, étant donné que la circulation des personnes et l’approvisionnement en termes de produits sont restreints. Presque toutes les activités économiques du pays fonctionnent au ralenti. Selon la prévision établie sur les projections du Fonds monétaire international, la contribution annuelle moyenne de la Chine à la croissance économique mondiale pourrait diminuer de 29% d’ici en 2027.

Maintien du zéro Covid jusqu’en 2023

Dans un rapport publié mardi, les économistes chez Goldman Sachs, incluant Hui Shan, économiste en chef pour la Chine ont annoncé que Pékin pourrait maintenir sa stratégie « zéro Covid » après le sommet du Parti communiste.

Cette réunion politique qui a lieu tous les cinq ans sera principalement axée sur le remaniement de la direction du parti selon les économistes de Goldman. Xi Jinping, secrétaire général du PC devrait être adoubé de nouveau pour un troisième mandat consécutif.

Même après ce XXe Congrès du parti, les experts de Goldman estiment que la Chine devrait persister dans sa stratégie actuelle de zéro Covid, et ce jusqu’en 2023. Le pays devrait maintenir ces mesures fortes (fermetures, filtrage aux frontières, dépistage PCR à grande échelle, isolement dès apparition des cas, restrictions draconiennes sur les déplacements…) sur l’ensemble de la population pour contenir le virus.

Le vice-premier ministre Sun Chunlan, a réitéré la position du “Grand leader” Xi lors d’une réunion du groupe de travail national Covid vendredi, en déclarant que la prévention des épidémies importantes tout en assurant la stabilité économique était le principal objectif du pays à l’heure actuelle, en particulier avant le Congrès

Renforcement des mesures sanitaires autour de Pékin

Pour information, le congrès du Parti Communiste Chinois se tiendra à Pékin à compter du 16 octobre. Plus de 2.000 délégués y prendront part et les autorités chinoises ont renforcé les mesures sanitaires, officiellement parce qu’ils sont préoccupés de leur sécurité.  

Afin de mater toutes contestations, et prétextant 16 cas enregistrés à Pékin lundi, les autorités sanitaires ont isolé tous les cas d’infection par le virus Covid et leurs contacts proches,  afin, prétendument, de stopper la transmission.

Plusieurs zones autour de Pékin incluant notamment le district de Shjiazhuang sont déjà verrouillées et des tests de masse ont été organisés afin d’empêcher la propagation du virus.  La région de Sanhe fera également l’objet d’un confinement strict, après qu’un résident a été testé positif au virus. Les voyages intérieurs sont aussi limités au cours du prochain mois. Il est à noter que lundi, la Chine a détecté 915 nouveaux cas de Covid. Autrement, le pays est au-dessous de la barre des 1.000 infections par jour.

Les économistes de la banque restent sceptiques quant à un changement de politique majeur immédiatement après le congrès. A noter que la Chine est un centre manufacturier mondial ou plusieurs grandes entreprises américaines y sont installées, dont des géants comme Tesla et Apple. Des responsables de la Réserve fédérale, ont déjà averti que de nouvelles perturbations en Chine pourraient annuler les récents gains économiques aux États-Unis. Selon les analystes, la détermination de la Réserve fédérale américaine à poursuivre ses hausses de taux d’intérêt pèse sur le climat des affaires en alimentant les craintes de récession dans l’un des plus grands marchés d’exportation d’Asie.

Pour mémoire, le conseiller médical de la Maison-Blanche, Anthony Fauci avait déjà déclaré que les mesures de confinement prises par la Chine avaient peu de chances de réussir à long terme. Fauci a lui-même beaucoup menti au peuple américain sur le COVID mais son évaluation confirme que la motivation de la politique “zéro Covid” n’est pas sanitaire mais politique – sans que l’on puisse comprendre toutes les motivations du pouvoir chinois. 

Illustration: afp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.