Les six “hommes en or” de Xi : ses fidèles au sommet de la hiérarchie

Vues : 1563

Source : diariodelweb.it – 25 octobre 2022

https://www.diariodelweb.it/esteri/articolo/?nid=20221025-549829&utm_source=onesignal&utm_medium=push&utm_campaign=push_dweb_friends

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

Autour du secrétaire général du PCC, reconfirmé par le 20e Congrès, au Comité permanent – le sanctum sanctorum du Politburo – se trouvaient six fidèles du numéro un.

PÉKIN – Le troisième mandat du président chinois Xi Jinping a débuté hier avec la nomination de l’équipe qui entourera le dirigeant dans son action politique. Autour du secrétaire général du PCC, reconfirmé par le 20e Congrès, dans le Comité permanent – le sanctum sanctorum du Politburo – ont été placés six fidèles du numéro un, dont l’un de ses plus proches collaborateurs – Ding Xuexiang – et l’un des principaux idéologues du Parti, Wang Huning.

Li Qiang

Li est âgé de 63 ans et était le chef du parti communiste de Shanghai. Sa nomination intervient en dépit du verrouillage chaotique et très long imposé à la mégapole pour le Covid-19. pour lequel il a été très critiqué. Li Qiang sera également le nouveau premier ministre à partir de mars prochain, succédant à Li Keqiang. Il a été ouvrier d’usine dès l’âge de 17 ans, mais a ensuite obtenu un diplôme de l’école polytechnique de Hong Kong en 2005. Il était l’adjoint de Xi à l’époque où l’actuel président était le numéro un de la province du Zhejiang. Cette nomination contourne la voie conventionnelle qui voulait que le premier ministre eu été un vice-premier ministre au préalable.

Zhao Leji

Zhao Leji est âgé de 65 ans et a été confirmé dans le Comité. Originaire de la province de Shaanxi, comme Xi Jinping lui-même, il était un ami du père du président. Il a étudié la philosophie à l’université de Pékin et a été le plus jeune gouverneur de province de Chine dans le Qinghai en 2000, à l’âge de 42 ans. Il a été l’homme-machine de Xi : depuis 2012, en tant que chef du département d’organisation du Parti communiste chinois, il est celui qui a placé les hommes de Xi à des postes clés.

Wang Huning

Wang Huning, 67 ans, est l’un des principaux idéologues du parti depuis l’époque de l’ancien président Jiang Zemin. Il a été confirmé au sein du comité permanent et devrait devenir le chef du principal organe consultatif politique du pays. Il a été le “maître d’œuvre” de la “théorie des trois représentations” de Jiang, de la doctrine des “prévisions scientifiques pour le développement” de l’ancien président Hu Jintao, mais aussi l’un des théoriciens du “rêve chinois”, qui est la doctrine phare de Xi. Il est un théoricien de la concentration du pouvoir dans les mains du leader. Il parle couramment le français et l’anglais.


Cai Qi

Cai Qi, 66 ans, était le chef du parti à Pékin avant de travailler au service de Xi lorsque le président dirigeait la province de Fujian puis celle de Zhejiang. Il a connu le monde rural pendant la Révolution culturelle. À partir de 2014, il a travaillé au sein du Comité de sécurité nationale voulu par Xi, pour devenir chef du parti dans la capitale trois ans plus tard. Il a également dirigé le comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022.


Ding Xuexiang

Ding a 60 ans et est l’un des principaux assistants de Xi. Il est ingénieur de formation et a travaillé pendant 17 ans à l’Institut de recherche sur les matériaux de Shanghai. Il a accompagné Xi lors de ses principaux voyages d’État cette année et est le directeur des Bureaux de la présidence à Pékin depuis 2013.


Li Xi

Li Xi, 66 ans, était à la tête de la Commission centrale d’inspection de la discipline, le bras très puissant de la campagne anti-corruption voulue par le président Xi. Il faisait partie de l’entourage du chef du parti de la province du Gansu, Li Ziqi, qui était un fidèle du père de Xi. C’est à ce poste que remonte sa relation avec le président actuel. Pendant son séjour dans la province de Shaanxi, il a tenté de faire du village de Lingjiahe, où Xi a grandi pendant la révolution culturelle, un lieu de culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *