Le pédocriminel Jeffrey Epstein a financé une mystérieuse association liée à Jack Lang

Vues : 1260

Source : valeursactuelles.com

Peu de temps avant d’être arrêté puis de mourir en prison, l’homme d’affaires américain a fait d’importantes donations à une association dont les dirigeants sont des proches ou d’anciens proches de l’ex-ministre français.

Jack Lang n’a jamais caché ses liens cordiaux avec Jeffrey Epstein. Dans une interview accordée à franceinfo, il avait décrit le milliardaire américain comme « une personne charmante, courtoise et très agréable ». Il avait également déclaré dans le même entretien avoir vu le pédocriminel à plusieurs reprises entouré de « plusieurs jolies femmes, qui n’étaient clairement pas mineures ». Il s’était ensuite dit très surpris d’apprendre que Jeffrey Epstein était accusé de pédophilie.

Mais les révélations du site d’information américain The Daily Beast posent question sur les liens réels qui unissaient l’ancien ministre socialiste de la Culture et l’homme d’affaires sulfureux. En effet, d’après le média américain, Jeffrey Epstein a fait plusieurs donations importantes à une mystérieuse association dirigée par plusieurs proches et anciens proches de Jack Lang. 

Cette organisation, nommée «Association pour la promotion de la politique culturelle nationale menée dans les années 80 et 90 du XXème siècle » est un des trois derniers groupes à avoir reçu des fonds de Jeffrey Epstein. Il s’agit même du seul groupe français à avoir reçu de l’argent (57 897 dollars en 2018) de la part de Gratitude America LTD, l’ONG appartenant à Epstein, peu de temps avant son emprisonnement et son suicide en août 2019.

Une association très mystérieuse

Cette découverte est d’autant plus étrange que l’association gérée par des proches de Jack Lang semble presque inexistante. Elle n’a aucun site Internet et n’est présente sur aucun réseau social. D’autre part, la mission officielle de l’organisation est pour le moins vague et consiste à promouvoir les grands leaders de la politique culturelle des années 1980 et 1990 et leurs accomplissements. 

Les membres les plus hauts placés de l’association sont tous liés d’une manière ou d’une autre à Jack Lang. Son trésorier était son directeur de cabinet lorsqu’il était ministre de la Culture, son président était son directeur de cabinet quand il était ministre de l’Education, un autre membre de l’association est toujours employé par Jack Lang. Tous, contactés par le Daily Beast, y compris Jack Lang à qui le média en ligne a envoyé un courriel, ont refusé de commenter ces informations. 

Il faut dire que l’actuel président de l’Institut du monde arabe traîne depuis des années des soupçons non fondés de pédophilie. Cité dans plusieurs affaires passées, Jack Lang n’a jamais été mis en cause. Celui qui a défendu Woody Allen, lui-même accusé un temps aux Etats-Unis, avait toutefois cosigné, en 1977, une tribune parue dans Le Monde et Libération, qui défendait trois hommes jugés pour pédophilie. Le texte, rédigé par l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff, évoquait« une simple affaire de ‘mœurs’ », quand bien même les prévenus seront finalement condamnés à cinq ans de prison avec sursis pour leurs crimes sur des enfants de 12 et 13 ans.

Une pensée sur “Le pédocriminel Jeffrey Epstein a financé une mystérieuse association liée à Jack Lang

  • 9 octobre 2020 à 10 h 04 min
    Permalink

    Entre autres « grandes œuvres » de Jack Lang, celle du temps où il était ministre de la culture en 1983, avant que Roger Holeindre le « portraitise » quelques années plus tard.
    Une « œuvre » signalée en son temps par Isabelle Stal (docteur en philosophie et professeur à l’IUFM de Nice) et Françoise Thom (historienne et soviétologue française, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne), qui alertaient dans leur livre « L’école des barbares », les dérives du système scolaire « orchestrées » par les politiques.
    Extrait :
    « L’école a cessé de remplir sa fonction principale, qui est de structurer l’intelligence et l’expression des élèves. Elle est devenue paradoxalement un système de désinstruction. À l’école primaire on n’apprend plus à lire ni à écrire : les deux tiers des élèves ne le savent plus. Cela s’inscrit dans un relativisme généralisé des valeurs morales, des cultures, des religions et des manières de s’exprimer, aucune manière de vivre n’étant jugée supérieure à une autre. On a cassé tous les repères normatifs. On a supprimé l’histoire chronologique. Une démarche analogue a été effectuée pour saper l’enseignement de la langue et de la littérature. Globalement, on fait des élèves des barbares qui ne parlent et ne comprennent qu’un seul idiome, celui de la télévision. Une formation sacrifiée au nom d’un utilitarisme à courte vue qui empêche d’accéder aux idées générales. Il n’y a pas un élève sur cent qui soit capable de bâtir une phrase complexe. Une attitude qui va jusqu’à bannir toute discipline ; tout ce qui est contrainte est jugé comme un mal. L’exemple le plus illustre de cet état d’esprit est le ministre actuel, Jack Lang, le ministre du tag et du rap. C’est comme ça qu’on ramène les enfants à l’animalité. »
    Origine de tous les dysfonctionnements et désordres de notre Société, et cause de toutes les injustices :
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/lebienetlemal.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *