Klaus Schwab déclare que le « Grand Reset » conduira à la fusion de l’identité physique, numérique et biologique

Vues : 4027

Sources: Source : Reclaim The Net – Traduit par Anguille sous roche 18 Novembre 2020

Un futur dystopique.

La saga du coronavirus et l’effet dévastateur qu’il a eu sur le monde ont amené beaucoup de gens à se demander s’ils ne risquaient pas de sonner le glas du mondialisme, après en avoir révélé toutes les faiblesses.

Mais les champions du mondialisme, comme le fondateur et président du Forum économique mondial (WEF), Klaus Schwab, s’efforcent de contrer ces idées, présentant plutôt la catastrophe comme une occasion de « Grand Reset » qui créerait une version plus durable du mondialisme, au lieu de s’en débarrasser.

Naturellement, cela fait sensation parmi les antimondialistes, mais le plan « Grand Reset » – approuvé par des personnalités comme le Premier ministre canadien Justin Trudeau, et que Schwab a maintenant transformé en livre – n’est pas le seul ensemble d’idées controversées que l’économiste allemand ait examiné, ni le seul livre qu’il ait écrit.

Ses déclarations faites pour le Chicago Council on Global Affairs, lorsqu’il a parlé de la soi-disant quatrième révolution industrielle, et en particulier de la façon dont l’avenir qu’elle façonnera verra « une fusion » de l’identité physique, numérique et biologique des humains.

Cette vision de l’avenir est expliquée dans son livre « Shaping the Future of The Fourth Industrial Revolution » qui est sorti en 2018, et dans lequel, Schwab apparaît comme un « prophète » du futur transhumanisme, c’est-à-dire de la fusion des humains et des machines – des micropuces implantables qui agiraient comme des smartphones à l’intérieur du corps humain, transmettant les pensées au lieu de les verbaliser – y compris celles que la personne n’a pas encore exprimées.

Selon ce principe, outre la « commodité » de ne plus avoir à transporter son téléphone, la future technologie aurait également ses usages dans le domaine de l’application de la loi, qui pourrait être tentée de mettre en œuvre de tels outils pour prédire les activités criminelles, récupérer les souvenirs du cerveau des suspects et scanner le cerveau des personnes à la recherche de pensées criminelles, lorsqu’elles franchissent les frontières.

Bien que la position de Schwab soit que, dans l’ensemble, la quatrième révolution industrielle peut apporter un monde meilleur si ces avancées technologiques ne sont pas utilisées à mauvais escient, les opposants sont horrifiés par l’idée même que des options telles que la lecture des pensées et le suivi constant ne devraient jamais être à la disposition des autorités.

Lire aussi : Le mondialiste Klaus Schwab : Le monde ne reviendra « jamais » à la normale après le COVID

2 pensées sur “Klaus Schwab déclare que le « Grand Reset » conduira à la fusion de l’identité physique, numérique et biologique

  • 5 décembre 2020 à 8 h 41 min
    Permalink

    Le Mondialisme n’est pas assez présenté comme une dictature de la pensée unique. Un seul gouvernement sur terre n’a plus qu’un ennemi : le peuple.
    Apprendre à tuer son ennemi suppose d’avoir tous les renseignements sur sa vie privée ( y compris celle sur sa santé et sur sa géolocalisation) pour le tuer sur commande.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *