Développement des puces électroniques et projet transhumaniste du Forum économique mondial

Vues : 2216

Source : medias-presse.info – 23 avril 2022 – Pierre-Alain Depauw

https://www.medias-presse.info/developpement-des-puces-electroniques-et-projet-transhumaniste-du-forum-economique-mondial/155193/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Lorsque la pandémie de COVID a été déclarée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’a pas fallu longtemps pour que des rumeurs émergent sur la possibilité d’injection de micropuces dans les vaccins. Bien que nous n’ayons pas encore atteint ce point, hormis dans quelques pays du tiers-monde qui ont signé des protocoles d’expérimentation avec la Fondation Gates,  il y a un nouveau développement frappant dans la technologie des micropuces qui prouve que les fameux « complotistes » ont souvent raison.

La société basée à Londres a déclaré que les implants sont « sûrs » et que l’incision nécessaire pour effectuer les paiements ne mesure que quelques millimètres de long. Maintenant, il est peut-être vrai que la présence physique d’un petit appareil électronique dans votre corps ne nuira pas nécessairement à votre santé – de petits localisateurs GPS sont implantés chez les animaux de compagnie, par exemple. Cependant, il existe d’autres domaines de préoccupation à prendre en compte, tels que les questions de confidentialité, de surveillance et, en fin de compte, l’encouragement des idéaux transhumanistes.

Qu’est-ce que le transhumanisme ?

Les partisans du transhumanisme définissent le mouvement philosophique comme : « … un mouvement philosophique et intellectuel qui prône l’amélioration de la condition humaine en développant et en rendant largement disponibles des technologies sophistiquées qui peuvent grandement améliorer la longévité et la cognition ».

En termes profanes, cela signifie une tentative de modifier les êtres humains via les nouvelles technologies afin qu’ils aillent bien au-delà des limites de la vie humaine normale et puissent accomplir des choses autrefois entravées par la biologie humaine.

S’il est vrai que la technologie est utilisée pour aider les personnes qui souffrent de problèmes de santé, l’idéologie transhumaniste va au-delà de la réparation des corps et l’amélioration artificielle de ceux-ci.

Une analyse rapide du support transhumaniste en ligne révélera tout, des ajouts apparemment légers à la fonctionnalité humaine, comme payer avec des micropuces sous-cutanées, aux fantasmes insensés de mettre fin à la mort et de vivre pour toujours.

Dans l’état actuel des choses, une grande partie de la poussée transhumaniste n’est que de la science-fiction; cependant, la popularité croissante du mouvement est surprenante.

Poussée transhumaniste du Forum économique mondial

L’un des transhumanistes les plus fous de la planète est Yuval Noah Harari du Forum économique mondial.

Ses idées folles sur un point oméga évolutif où nous serons « l’une des dernières générations d’homo sapiens » représentent la suite logique de l’objectif transhumaniste : à savoir, une synthèse complète entre l’homme et la machine qui crée une nouvelle espèce hybride.

Le Forum économique mondial fait avancer l’agenda transhumaniste depuis un certain temps, estimant même à Davos en 2020 que les humains pourraient bientôt devenir des « cyborgs ». 

L’idéologie est plus dangereuse que la technologie

Quoi qu’on puisse dire de la réalisation improbable des objectifs réels du transhumanisme, c’est l’idéologie qui est la plus préoccupante

Glisser votre main devant une machine pour payer quelque chose n’offre aucun avantage réel au consommateur par rapport à glisser votre carte ou votre téléphone. Ce n’est pas comme si ceux qui implantaient volontairement des micropuces dans leurs mains se promenaient sans leur smartphone, et ce n’est pas comme si sortir un smartphone pour payer quelque chose était en quelque sorte plus pratique que de sortir une carte pour payer quelque chose.

La raison pour laquelle les gens s’accrochent à ces idées est que dans un monde qui a abandonné l’Éternel, nous trouvons maintenant notre valeur et notre sens en nous attachant aux choses matérielles et aux développements matériels.

Angle mort transhumaniste

Le degré de synthèse machine-homme qui serait atteint si les complots transhumanistes devaient se réaliser signifierait que de nombreuses fonctions humaines de base et l’accès aux nécessités seraient contrôlés par les nouvelles technologies.

Par exemple, si vous comptez sur une puce dans votre main pour payer des choses, vous comptez sur une multitude d’infrastructures technologiques pour pouvoir payer des choses. Cela signifie également qu’un « transhumain » serait constamment connecté à un ordinateur central sans la possibilité de « s’éteindre ».

Cela peut sembler être un fantasme bienvenu pour certains, mais cela se retournera facilement contre les transhumanistes les plus dévoués.

Nous avons vu au cours des deux dernières années que les gouvernements sont plus que disposés à sacrifier le bien-être de citoyens innocents. 

Si un transhumain est vraiment une sorte d’hybride homme-machine, alors rien n’empêchera ce transhumain d’être « éteint » à distance, c’est-à-dire mis à mort par les nouvelles technologies…

2 pensées sur “Développement des puces électroniques et projet transhumaniste du Forum économique mondial

  • 28 avril 2022 à 15 h 51 min
    Permalink

    TRANSHUMANISME = EUGÉNISME
    Rien à rajouter.

    Sinon, les effets biologiques des ondes électromagnétiques artificielles sont connus depuis plusieurs dizaines d’années (études de l’armée américaine, de la NASA, études très poussées par les Soviétiques, et même de l’OMS, eh oui !) Ces radiations affectent les rythmes biologiques, la cognition, causent des tumeurs et cancers (pour le téléphone portable : cerveau, glande parotide, neurinome de l’acoustique), l’infertilité et toutes sortes de troubles et maladies. La raison pour laquelle les industries les nient ou les cachent est très compréhensible (l’argent). La raison pour laquelle les gouvernements les cachent ou les minorent sont :
    1. pour ne pas gêner le business de la gigantesque industrie du sans-fil et de Big Tech;
    2. parce que les appareils sans-fil et la connexion permanente leur permettent d’instaurer la surveillance et le contrôle des populations par la collecte de toujours plus de données. Le contrôle, on l’on a vu très nettement en application avec les QR codes qu’il fallait scanner partout et les “passeports vaccinaux”, par l’exclusion sociétale de personnes (celles qui réfléchissent donc à éliminer).
    Les smartphones sont également indispensables pour imposer la monnaie numérique centralisée et supprimer l’argent liquide, en bref, instaurer un système de contrôle total comme l’appelle l’Américaine Catherine Austin Fitts. Un système dans lequel, sans la marque, on ne pourra rien vendre ni acheter.

    Aucun être vivant ne peut durablement rester en bonne santé en portant constamment des appareils émettant des radiofréquences pulsées sur lui, et encore moins dans son corps. C’est aussi pas mal pour faire en sorte que les gens meurent avant leur retraite en ayant au passage fortement engraissé la pharma par toutes sortes de traitements coûteux et qui ne guérissent pas la personne.

    Pour s’informer : https://www.alerte.ch/media/kunena/attachments/10001894/RNI-Etatdeslieux-solutions.pdf

    Répondre
  • 29 avril 2022 à 18 h 32 min
    Permalink

    la technologie existe déjà avec une faisabilité très acceptable : une connectivité permanente et une communication entre l’implant et la machine pourra identifier, géolocaliser et déterminer le mode d’activité en cours. Ce qui reste est le feu vert du(des)gouvernement(s) et puis le consentement passif d’une population séduite, médusée, convoitée, attirée que ingénierie sociale se chargera de faire via un beau chèque. Je pense pour ma part que la population est majoritairement hébétée avec un indice de docilité assez élevée pour accepter ce genre de “progrès”

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.