Crise de l’énergie: un scénario allemand anticipe des morts cet hiver dès les premiers jours de la pénurie

Vues : 1308

Source : lecourrierdesstrateges.fr – 16 septembre 2022

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/16/crise-de-lenergie-un-scenario-allemand-anticipe-des-morts-cet-hiver-des-les-premiers-jours-de-la-penurie/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

Il y a quelques jours nous rapportions comment le magazine Der Spiegel annonçait un effondrement de l’économie allemande dans les prochains mois. Au tour du prestigieux journal de Francfort, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, de se faire l’écho d’une anticipation faite dans sa région. Il y aurait 400 morts dès les premières 96h d’une situation de pénurie énergétique. Visiblement, ce genre d’anticipations ne fait pas bouger un gouvernement allemand encore mis sous pression un peu plus par les Etats-Unis, qui trouve que Berlin ne suit pas assez l’Ukraine.

Plus de 400 morts dans les 96 premières heures.

C’est le scénario envisagé en cas de panne de courant généralisée et prolongée dans le Rheingau et le Bas-Taunus,, suite à des anticipations concernant un cercle (Kreis) de 17 communes. Le Rheingau-Taunus-Kreis se penche, dans le contexte d’une éventuelle pénurie de gaz et de possibles coupures de courant généralisées qui s’ensuivraient, sur les conséquences attendues et les options dont disposent l’administration du Kreis et les 17 communes pour atténuer ces conséquences.

C’est un incroyable scénario noir que dressent les autorités: “Comme les cliniques et les foyers manqueront d’électricité, par exemple pour faire fonctionner les appareils respiratoires pendant une période prolongée, l’analyse prévoit environ 300 morts parmi les patients des cliniques et des établissements de soins, ainsi que 140 morts “autres”

En effet: “Que faire si les stations-service ne fournissent plus de carburant faute d’électricité, si les réseaux de téléphonie et de téléphonie mobile tombent en panne, si les groupes électrogènes de secours se vident faute de diesel et si les chauffages tombent en panne sur tout le territoire ? Selon l’inspecteur des pompiers du district Christian Rossel, l’ampleur des dégâts dépend surtout de la durée de la crise. Des coupures de courant de courte durée, par exemple dans le cadre d’un rationnement, sont supportables. Mais un véritable black-out aurait des conséquences auxquelles le district ne pourrait que difficilement se préparer. Ce sera alors une autre vie, difficilement imaginable aujourd’hui, dit Rossel.”

Selon lui, l’arrondissement n’a pas la capacité d’équiper par exemple les maisons de retraite et de soins de groupes électrogènes de secours. Un tiers des 100 casernes de pompiers de l’arrondissement de 811 kilomètres carrés peuvent être alimentées en courant de secours, et il est prévu que ce nombre augmente encore.

Mais de nombreux systèmes d’alarme et d’incendie s’éteindraient
La maison de district dispose également d’un système d’alimentation de secours performant avec 1000 litres de diesel en réserve. Mais cela ne suffit que pour 16 heures de fonctionnement continu. Si tous les groupes électrogènes de secours du district fonctionnent, il faut faire le plein de plusieurs dizaines de milliers de litres de carburant par jour. Où les trouver lorsque les stations-service sont fermées ?

Deux heures seulement après une panne de courant, de nombreux systèmes d’incendie et de signalisation ne fonctionneront plus, et la téléphonie mobile sera hors service. Au bout de huit heures, la radio numérique des services de secours abandonnera elle aussi. Au plus tard après 24 heures, lorsque les sous-stations tomberont en panne, les premières stations d’épuration de l’arrondissement cesseront également de fonctionner.”

 En cas de panne de courant de quatre jours ou plus, des destructions dues aux pillages et aux incendies, qui peuvent se déclencher pour de multiples raisons, sont en outre prévisibles. Le total de ces dommages pourrait s’élever à près de 200 millions d’euros.

La soumission complète d’Olaf Scholz aux Etats-Unis d’Amérique

Les Etats-Unis déclarent toutefois attendre davantage de l’Allemagne, comme le souligne Amy Gutmann, l’ambassadeur des Etats-Unis à Berlin. “Même si je salue et admire les efforts de l’Allemagne, en particulier le changement d’époque proclamé par le chancelier Scholz, et aussi ce que font les Allemands en matière de soutien à l’Ukraine”, a déclaré l’ambassadrice, “mes attentes sont encore plus élevées”. Il faut “faire encore plus”, notamment en ce qui concerne la future coopération entre les Etats-Unis et l’Allemagne.

En “off”, les propos sont moins amènes: “Jusqu’à présent, l’Allemagne a fait ce que nous avons demandé”, a déclaré un responsable américain jeudi, ajoutant que Berlin pourrait aller “plus vite”. Le journal rapporte que Washington a des “doutes” sur la loyauté fondamentale de l’Allemagne envers Kiev, se demandant si elle veut que l’Ukraine “gagne” ou simplement “ne perde pas”. 

L’Allemagne a renoncé à Nordstrream 2; elle est poussée, de plus en plus à abandonner tout approvisionnement en gaz russe. Eh bien, les dirigeants allemands se soumettent, alors même que les scénarios noirs d’anticipation se multiplient. 

En réalité, l’Allemagne s’est totalement couchée. Et il est à craindre qu’il faille que l’augmentation des prix et la pénurie d’énergie aient fait leurs premières victimes pour que les dirigeants allemands sortent de leur torpeur, réveillés par la colère sociale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.