L’antidote au chaos existe : le voici

Vues : 2966

Source : news.gab.com – 13 janvier 2023- J. Pilgrim

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

J. Pilgrim est, pour l’essentiel, un père de famille qui se construit un avenir pour sa famille dans les bois.

J’écris ces lignes alors que je suis à l’arrière de mon SUV sur le parking d’un Walmart dans une ville universitaire, en train de siroter une bière. J’avais l’intention de passer le jour de l’An en camping à la ferme, mais ma courroie de ventilateur s’est effilochée sur le moteur et a arraché le haut de la jauge d’huile. Je suppose que la courroie de ventilateur est une victime tardive du froid glacial que nous avons connu il y a quelques semaines, mais je n’en suis pas sûr. Je sais que je ne vais pas prendre le risque de conduire jusqu’à la maison et de voir la courroie s’effondrer complètement.

La vie est une guerre. Parfois nous gagnons nos batailles, parfois non. Nous nous battons contre le monde pour garder la foi, pour maintenir les familles unies, pour payer les factures et pour faire fonctionner les véhicules. Il semble souvent que la guerre de la vie d’un homme soit simplement un combat sans fin contre l’entropie, le chaos et la décadence. Surtout si l’on conduit un vieux véhicule.

Essayer de fonder un foyer est une autre bataille contre l’entropie. Dieu a ordonné à Noé de dominer la Terre et a ordonné à Adam de faire de même. Dominer signifie imposer l’ordre au chaos, remettre les choses à leur place. Les premiers actes de la Création ont été des actes d’imposition de l’ordre. La lumière fut créée, puis séparée des ténèbres. Le ciel, la terre et l’eau ont ensuite été séparés les uns des autres.

Le “homesteading“, c’est de l’ordre, et c’est aussi de la création. Transformer les herbes sauvages en jardins, transformer les collines en terrasses, transformer les arbres en maisons. Il est courant de penser que la nature est pleine de vie, et elle l’est, mais c’est une vie chaotique et improductive. C’est le rôle du colonisateur de régir cette terre, d’imposer l’ordre et de fixer des limites pour que la vie puisse s’épanouir de manière satisfaisante.

Dans l’Antiquité, le mot “symbolon”, d’où vient le mot “symbole”, désignait une pratique consistant à écrire un accord sur une poterie, puis à le briser. Ainsi, chaque partie avait un morceau du “symbole” et les morceaux pouvaient être réunis pour montrer que l’accord existait. Les “symboles” rassemblent les choses pour montrer un accord et une relation.

Dans l’orthodoxie, nous utilisons des icônes comme symboles. L’icône représente un saint ou un événement et contribue ainsi à nous relier à notre histoire, aux saints et à Dieu. Nous ne vénérons pas le bois peint, pas plus que le soldat qui salue son drapeau ne rend hommage à un tissu coloré. Une icône peut être imprégnée par Dieu de sa grâce et faire quelque chose de miraculeux, comme faire couler de la myrrhe, mais ce n’est jamais le bois lui-même qui le fait.

Le mot opposé à “symbolon” est “diabolos”. Il signifie séparer les choses. C’est de là que vient le mot “diable”, d’ailleurs. C’est également le mode opératoire du diable : il nous sépare de Dieu, les uns des autres, et de l’ordre naturel des choses. Adam a été expulsé du jardin d’Eden et contraint de vivre sur une terre maudite. L’humanité s’est lentement désintégrée, passant d’un couple vivant en harmonie l’un avec l’autre, avec la nature et avec Dieu, à des milliards de personnes qui s’ignorent dans la rue et lancent occasionnellement des bombes à fission.

Bien sûr, le seul véritable antidote au Chaos est de se rapprocher du Christ, et d’avoir un seul esprit les uns avec les autres, comme le Christ et le Père ont un seul esprit. Dans un cadre monastique, les moines choisissent d’obéir strictement à leur abbé, tandis que les laïcs mariés sont censés être strictement obéissants les uns aux autres. Un conseiller conjugal ne cessera de parler de la nécessité d’une bonne communication, mais ce n’est qu’un moyen d’arriver à ce que l’un soit pleinement en phase avec l’autre.

Je termine ceci une semaine plus tard dans un autre Walmart. J’ai fini par résoudre le problème de la courroie de ventilateur par une pompe de direction assistée défaillante. Cette réparation m’a permis de remarquer une vis dans un pneu, j’ai donc l’impression d’avoir bouclé la boucle.

Au cours des 15 dernières années, j’ai acquis une solide base de compétences en mécanique qui me permet de faire face à un grand nombre de chaos automobiles. Dieu m’a béni avec d’excellents professeurs et un véhicule qui n’est pas vraiment difficile à réparer. Avec de la pratique, de l’expérience et beaucoup de recherche, je suis assez confiant dans ma capacité à faire fonctionner nos véhicules.

Si seulement j’avais consacré autant d’efforts à développer une base spirituelle. Ma profession m’a obligé à développer mes compétences mécaniques, mais je ne me suis jamais concentré sur la discipline spirituelle de la même manière. J’ai souvent l’impression d’être, sinon spirituellement à la dérive, du moins seulement ancré avec un fil de pêche. Je compte surtout sur les gens qui m’entourent pour me garder sur le droit chemin, mais s’ils ne sont pas là, ma vie tombe très vite dans le chaos.

Je peux apprendre à peu près tout sur le tournage de clés ou la construction d’une ferme sur Internet. Il y a presque certainement un livre sur tout ce que j’ai besoin de savoir, et il y a probablement une vidéo de présentation sur YouTube. Je passe donc BEAUCOUP de temps et d’efforts à faire cela, mais toutes ces connaissances ne m’aideront pas si je ne les applique pas à mon véhicule avec mes mains. Et à ma grande honte, il en va de même pour l’orthodoxie. Il y a des milliers de livres à lire, des conférences interminables à écouter et des vidéos à regarder. Mais toutes ces connaissances qui tournent dans ma tête n’auront aucune importance si je ne fais pas l’effort de les appliquer à ma propre vie.

Le libéralisme, comme le Métropolite Jonah l’a formulé lors de la conférence Orthodox MontaNiKa de l’année dernière, est “anti-vie”. Il n’a pas simplement infecté le monde moderne, il l’a créé. La destruction systématique de la famille, de l’ordre social centré sur la religion, des monarchies ordonnées par Dieu, tout cela n’a pas conduit à un ordre amélioré, mais à de plus en plus de Chaos. Et sous toutes ses formes, le Chaos mène à la mort.

Dieu n’est pas simplement pro-vie dans le débat sur l’avortement, Dieu est pro-vie humaine. Une vie pleine, saine et éternelle, vécue en pleine communion non seulement avec Dieu, mais aussi avec les autres et avec la nature. Il existe de nombreux saints historiques qui ont vécu en communion avec la faune locale, et dans certains cas, la faune locale vivait paisiblement avec les autres dans les monastères.

Il ne tient qu’à nous de revenir à cette vie. C’est nous qui devons nous repentir et revenir à Dieu. Et pas seulement d’une manière hippie (satanique) “Jésus t’aime tel que tu es”, mais en prenant notre croix et en appliquant ce que nous savons à chaque occasion jusqu’à ce que la foi devienne vraiment notre fondement. C’est à nous de résister au monde moderne et à tout le chaos qui l’accompagne.

C’est notre guerre.

Allons la gagner.

8 pensées sur “L’antidote au chaos existe : le voici

  • 22 janvier 2023 à 23 h 50 min
    Permalink

    Bondieuseries imbéciles. Poudre aux yeux typiquement américaine.
    “Bullshit.”
    La réalité est celle-ci : c’est en tant que mécréants que les Européens sont perçus par les Anglo-Américains, et c’est le motif le plus profond de leur haine radicale et de leuf décision. D’autres motifs existent comme leur fraternité spirituelle, si profonde, envers ces peuples allogènes qu’ils nous amènent en Europe, ou aussi, leur attente de l’Armaguédon.
    Les valets de ces gens là sont des crapules christianoïdes, comme Macron en France.

    Répondre
  • 23 janvier 2023 à 17 h 54 min
    Permalink

    L’imbécile n’est pas toujours celui que l’on croit…
    Les W.A.S P(protestants) ne nous reprochent pas d’être des mécréants mais des CATHOLIQUES (du moins pour l’Europe du Sud) donc opposés au règne des financiers et commerçants de tout poil.
    C’est une haine qui date du XVI ème avec leur prétendue lutte contre la richesse de l’Église et nos Rois qui refusaient l’usure et la spéculation ( fonds de commerce des héritiers de l’Ancien Testament)
    Votre post teinté d’ironie amère confirme la vision totalitaire des Anglo-Saxons dont l’hypocrisie dépasse largement celle de nos clercs si longtemps incriminés.
    Quant à déceler une once de christianisme chez Macron, vous jouez l’avocat du diable pour faire sortir les loups du bois…

    Répondre
    • 24 janvier 2023 à 22 h 11 min
      Permalink

      Ainsi dons, à la lutte entre d’un côté le christianisme 1.0 (orthodoxie), celui qui fut inventé il y a environ 2150 ans par les Hébreux afin de détruire la civilisation grecque (l’Empire séleucide fut à deux doigts d’en finir avec leur religion), et d’un autre côté sa version 2.0: le christianisme occidental (puissamment renforcé par un berbéro-carthaginois nommé Saint Augustin, furieux ennemi du libre arbitre humain), devrait s’ajouter la lutte intestine, intra occidentale, entre les catholiques et les sectes de cinglés protestants ….
      Ah ! Que de bienfaits nous a apporté cette religion sémitique !

      Répondre
      • 25 janvier 2023 à 10 h 45 min
        Permalink

        Exemple parfait de la “confusion” générale qui gagne les esprits !
        Vous assenez des dates (sorties d’on ne sait où) quelques références “historiques” ? et vous noyez le poisson tel un sophiste qui s’écoute pérorer…
        Que cela vous plaise ou non, les religions sont parties de l’Orient (sémites compris), le monothéisme notamment qui a balayé le panthéon grec.
        Vous devriez être satisfait de la renaissance du paganisme remis en selle depuis la Renaissance et qui se poursuit avec la religion écologique qui sème le chaos et la division.
        Le Christianisme essentiellement spirituel à la base prônait le rassemblement entre les hommes et le Ciel dans un esprit de verticalité et d’humilité face à l’orgueil et à la dispersion des divinités gréco-latines qui jouaient avec le destin des simple mortels.
        Les hommes, étant ce qu’ils sont, ont oublié la parole de Dieu et continuent à se battre et s’écharper pour des intérêts matériels comme ce fut le cas avec le Veau d’Or.
        D’où les dissensions qui pour la plupart sont organisées par ceux qui veulent prendre le pouvoir aux dépens des peuples asservis qui ont besoin de croire et d’espérer en un monde meilleur ici ou dans l’au-delà.

        Répondre
        • 25 janvier 2023 à 22 h 15 min
          Permalink

          “Sophismes” “diviser” … point par point, les chrétiens – qui ne nous parlent plus jamais de leur théologie, cette énorme insulte à l’intelligence – sont dans de l’inversion accusatoire.
          Je soutiens bel et bien que le Deep State, l’ensemble du “système occidental”, hélas incluant l’Europe, sont d’essence obscurantiste, moyenâgeuse, d’ailleurs d’une densité toute particulière dans le Royaume d’Angleterre, et que ce système souhaite punir voire détruire l’Europe ayant donné la Renaissance, les sciences modernes, la révolution française … toutes choses qui leur sont exécrables.
          Réputée “libérale”, la folie politiquement-correcte EST chrétienne, comme pourrait le confirmer la hiérarchie catholique mais aussi – moins virulente certes – orthodoxe.

          Répondre
          • 27 janvier 2023 à 7 h 30 min
            Permalink

            Bonjour, en fait de haine vous n’en manquez pas, admettez-le.

  • 23 janvier 2023 à 21 h 16 min
    Permalink

    Puisque l’auteur de cet article est orthodoxe, il apprécierait le livre de Christophe Levalois converti à cette église : “Les temps de confusion” essai sur la fin du monde moderne écrit en 1991.
    “Il est intéressant et utile d’interroger la sagesse des sociétés TRADITIONNELLES sur les phénomènes actuels (abaissement des frontières, société multi-raciale, cosmopolitisme,racisme et nationalisme).
    D’autant plus que de nombreux textes anciens annoncent que l’un des signes de la “fin des temps” est précisément le mélange et, de façon plus générale la CONFUSION”.
    “Les gens du kali-yuga (le dernier âge) prétendront ignorer les différentes races et le caractère sacré du mariage, de la relation de maitre à élève, et de l’importance des rites.”
    S’orienter et orienter signifient savoir où est l’Orient, terre de l’aurore et du commencement des temps par où il est possible d’accéder à l’éternel.
    L’existence est une quête, ce thème est le mot d’ordre des saints, des héros et des ascètes.
    Quant aux autres hommes, toujours plus nombreux selon l’INVOLUTION, ils se laissent porter par le courant du temps (être dans le vent, c’est avoir l’ambition d’une feuille morte)

    Répondre
  • 23 janvier 2023 à 21 h 59 min
    Permalink

    Une belle synthèse de ce qu’on appelle “le grand jihad” dans l’Islam. C’est une guerre permanente de l’âme contre le chaos intérieur et extérieur … le diable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *