Arme atomique, nucléaire…de quoi parle-t-on?

Vues : 1079

Source :cs3erg.org – janvier 2023 – Alice Grinand

http://www.cs3r.org/3979-arme_atomique__nucl%C3%A9aire…de_quoi_parle-t-on

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Pour nous soutenir commandez le livre : “Globalisme et dépopulation” édité par Strategika

5000, c’est le nombre d’armes nucléaires qui peuvent volontairement ou accidentellement, être lancées dans un délai de quelques minutes seulement. Les armes nucléaires, dont le potentiel destructeur n’est plus à prouver, sont les seules armes de destruction massive à ne pas être encore interdites par un traité international.

Pourquoi la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) a reçu le prix Nobel de la Paix cette année?

C’est pour souligner le travail réalisé par cette campagne pour le contrôle et l’élimination des armes nucléaires dans le monde. L’ICAN, qui regroupe des organisations non gouvernementales provenant d’une centaine de pays, est à l’origine de l’adoption à l’Organisation des Nations Unies (ONU) d’un traité d’interdiction des armes nucléaires, menant à leur élimination totale. Signé en juillet dernier par 122 des 192 États membres de l’ONU, il est néanmoins notable que ce traité a été boudé par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, ceux-là mêmes que le traité de non-prolifération reconnait comme puissance nucléaire et qui disposent du plus grand nombre d’armes nucléaires.

Quelle législation internationale face à l’arme nucléaire?

Le Traité de non-prolifération (TNP) constitue actuellement le traité de référence concernant les armes atomiques, bien qu’il ne les interdise pas. Il prévoit certes des efforts de désarmement, mais confirme le droit de cinq pays, les États-Unis, la Chine, la France la Russie et le Royaume-Uni, déjà détenteurs de l’arme nucléaire lors de la signature du traité en 1968, à posséder cette arme. C’est notamment pour remédier à ce déséquilibre entre prolifération légale et illégale que la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) a plaidé en faveur d’un traité d’interdiction totale des armes nucléaires.

Qui sont les détenteurs de l’arme nucléaire?

Actuellement, neuf pays disposent de l’arme nucléaire : les cinq membres du Conseil de sécurité de l’ONU : les États-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni auxquels s’ajoutent la Corée du Nord, l’Inde, le Pakistan et Israël, même si ce dernier ne l’a jamais officiellement confirmé.

D’autres pays ont entrepris d’acquérir l’arme nucléaire, mais y ont renoncé. D’autres, tous des membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), comme la Turquie ou l’Allemagne par exemple, possèdent des armes nucléaires sur leur territoire, mais ne les contrôlent pas directement.

Et le Canada dans tout ça?

Le Canada ne dispose pas de l’arme nucléaire, et refuse tout déploiement en sol canadien d’armes nucléaires. Néanmoins, son engagement face à la prolifération nucléaire s’arrête ici. Ottawa ne fait en effet pas partie des 122 signataires du Traité pour l’interdiction des armes nucléaires, malgré les nombreuses déclarations de Justin Trudeau en faveur de la paix mondiale.

Faut-il craindre l’Iran et la Corée du Nord ?

Les deux pays font actuellement les manchettes des journaux autour de l’enjeu de l’arme nucléaire.

L’Iran se voit remettre en question par Donald Trump l’accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre Téhéran d’un côté et les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne de l’autre. Cet accord prévoit un gel du programme nucléaire iranien pendant au moins dix ans, en contrepartie d’une levée des sanctions internationales.

La Corée du Nord brandit régulièrement la menace nucléaire. Le pays envisage l’arme nucléaire comme légitime défense et cherche à devenir une puissance nucléaire, d’ailleurs inscrit dans sa Constitution depuis 2012. Face à cette escalade de violence, les Nations unies ont renforcé leurs sanctions à l’égard de Pyongyang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *