L’Occident a tendu un piège perfide aux Russes, mais il a fait chou blanc

Selon Mme Merkel, les accords de Minsk ont été un succès à un égard, car “l’Ukraine a profité de ce temps pour devenir plus forte, comme nous le voyons aujourd’hui. L’Ukraine de cette époque n’est pas l’Ukraine d’aujourd’hui. Poutine aurait pu facilement gagner à ce moment-là. Et je doute fort que les pays de l’OTAN auraient pu faire autant à l’époque qu’ils le font aujourd’hui pour aider Kiev”, a fait valoir Mme Merkel. Pour Moscou, la formule est claire : on ne peut faire confiance à l’Occident et il faut lui présenter des faits accomplis. Il n’y a rien d’autre à faire.

Lire la suite

Après Angela Merkel, l’aveu de François Hollande : Les accords de Minsk, duperie de l’Occident ?

L’ancien président français s’est aligné sur Angela Merkel qui, le 7 décembre dans un entretien à Die Zeit, affirmait que les accords de Minsk avaient été « une tentative de donner du temps à l’Ukraine » pour se renforcer militairement en vue d’une confrontation future avec Moscou.

Lire la suite