Aux États-Unis, les Républicains offrent un coup de pouce aux non-vaccinés

Vues : 4493

Source : ouest-france.fr – 27 décembre 2021 – Yona Helaoua

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

La politisation de la pandémie n’en finit pas aux États-Unis. Cinq États républicains – Arkansas, Floride, Iowa, Kansas et Tennessee – ont modifié les règles d’attribution des allocations-chômage afin d’indemniser les travailleurs ayant perdu ou quitté leur emploi pour avoir refusé le vaccin contre le Covid-19. Le Wyoming, le Wisconsin et le Missouri, gouvernés par des conservateurs d’ordinaire réticents aux aides sociales, songent à faire de même.

Opposition à l’obligation vaccinale en entreprise

De plus en plus d’entreprises, encouragées par l’administration démocrate de Joe Biden, ont instauré l’obligation vaccinale. Les salariés qui refusent cette règle ne sont en général pas éligibles au chômage.

Leur permettre d’être tout de même indemnisés revient à les conforter dans leur choix, alors que le vaccin reste le meilleur moyen de se protéger contre le virus, regrettent les critiques, côté démocrate. Ils rappellent que ces mêmes États républicains avaient mis fin à l’extension des allocations-chômage cet été, afin de pousser leurs habitants à retourner travailler.

La liberté plutôt que le « Faucisme »

Les responsables républicains, eux, disent vouloir protéger le choix de se faire vacciner ou pas. Comme Ty Masterson, le président du Sénat du Kansas, qui a tweeté : Les habitants du Kansas ont clairement montré qu’ils choisissent la liberté, plutôt que le Faucisme » (jeu de mots associant au fascisme et le nom d’Anthony Fauci, épidémiologiste conseiller présidentiel devenu la bête noire de la droite et le héros de la gauche pour avoir défendu l’importance du port du masque et de la vaccination)​.

Difficile de chiffrer le nombre d’Américains concernés par ces mesures. Une étude de la fondation Kaiser Family, en octobre, estimait qu’à peine 5 % des adultes non vaccinés avaient perdu leur emploi à cause de l’obligation vaccinale.

3 pensées sur “Aux États-Unis, les Républicains offrent un coup de pouce aux non-vaccinés

  • 30 décembre 2021 à 10 h 45 min
    Permalink

    Chine : les délinquants de Corona sont humiliés et conduits à travers les rues
    (uncutnews(point)ch/china-corona-taeter-werden-gedemuetigt-und-durch-die-strassen-gefuehrt/)

    “…
    Des images de la ville chinoise de Jingxi sont apparues, montrant des policiers anti-émeute guidant dans les rues des citoyens qui ont enfreint les règles du Covid. Quatre personnes en combinaison de protection sont retenues par des agents de police. Les suspects portent autour du cou des affiches avec leur nom et des photos. Les spectateurs sont tenus en respect par un grand groupe de policiers.

    Le journal allemand Bild montre également des images de 10 délinquants en corona conduits à travers Jingxi dans un camion qui transporte normalement des cochons. Leurs noms, leurs délits et les règles locales du Covid sont annoncés par haut-parleur.

    Cette humiliation publique fait partie des mesures punitives annoncées par le gouvernement local en août. C’est ainsi que les personnes qui enfreignent les “règles sanitaires” sont punies. Les médias écrivent que cet événement doit servir d'”avertissement” à la population.
    …”

    Réveillez-vous ! Covid-19 est exclusivement un agenda politique.
    Fini le passeport nazi !
    Fini les thérapies génétiques trimestrielles !
    Sortie de l’alliance offensive de l’OTAN !
    FREXIT !

    Répondre
  • 30 décembre 2021 à 12 h 45 min
    Permalink

    L’épouse d’un pasteur : depuis l’introduction du vaccin, il a accompagné les funérailles les unes après les autres

    (uncutnews(point)ch/ehefrau-eines-pfarrers-seit-der-einfuehrung-des-impfstoffs-hat-er-eine-beerdigung-nach-der-anderen-begleitet/)

    “…
    Au début du mois, Sarah Boyle, dont le mari est pasteur, a participé à une manifestation pour la liberté à York, en Angleterre. Devant la caméra de la chaîne YouTube, elle a parlé des conséquences du vaccin Covid.

    Elle a déclaré que nous nous trouvions actuellement dans la plus grande bataille jamais menée. “Beaucoup de gens ne voient pas ce qui se passe. Ils reçoivent le coup : coup un, coup deux, coup trois”, a déclaré Boyle. “Ils sont piqués jusqu’à ce qu’ils obtiennent un certificat de vaccination, et ils sont alors esclaves du système”.

    Normalement, un vaccin confère l’immunité. Le Premier ministre britannique Boris Johnson et d’autres ont depuis déclaré que ce vaccin n’offrait aucune immunité et n’empêchait pas la propagation de la maladie de Corona, selon Boyle
    “La plupart des personnes que je connais avec Corona sont doublement ou triplement vaccinées. Ils sont très malades”, a-t-elle ajouté.

    Au sommet supposé de la pandémie mise en scène (2020), son mari n’a presque pas dû assister à des funérailles.
    L’un de ses fils a dû se rendre à l’hôpital, qui était pratiquement désert. Elle a été immédiatement admise aux urgences.
    “Depuis l’introduction du vaccin, mon mari a assisté aux funérailles les unes après les autres”, souligne-t-elle.

    “Les gens meurent maintenant des suites des dommages causés par les vaccins. Des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des caillots de sang, des myocardites et plus tard des cancers. Mon mari reçoit un appel téléphonique après l’autre. C’est tragique”.
    “Ce n’est même pas un vaccin. Ça ne marche pas, c’est une expérience”.
    …”

    Mon avis :
    Nous devons TOUS descendre dans la rue et mettre fin à ce cauchemar !
    C’est un génocide d’une ampleur historique !
    Rockefeller, Rothschild, Gates, Soros, Buffet et leurs complices doivent être condamnés !

    Répondre
  • 31 décembre 2021 à 8 h 45 min
    Permalink

    Certes, cependant faut s’élever au niveau des principes révolutionnaires qui sous-tendent la “Démocratie libérale”, américaine en particulier, pour comprendre que ce genre de manifestation, non seulement n’a aucun effet concret, mais en outre et en dépit des apparences, renforce l’assise de l’imposture.
    La manip s’apparente à la recette du pâté d’alouette : “50 – 50”, oui mais voilà, c’est un cheval, une alouette.
    A la suite de quoi l’idole peut clamer que le régime politique américain, maçonnique ab initio, respecte la “liberté individuelle”. Ce qui signifie :
    “On vous laisse dire que deux et deux font quatre, mais n’empêchez pas de parler – et d’agir, surtout d’agir – ceux qui disent que cela fait cinq”.
    Le libéralisme, tyrannie au nom flatteur dont se parent les corbeaux de la fable qui sont légion, par principe, accorde les mêmes droits à l’erreur qu’à la vérité. Or depuis la chute, le rapport de force est est massivement en faveur de l’erreur.
    Dans le cas présent, la nocivité des injections est parfaitement connue, spécialement par ceux qui l’imposent, mais aussi des gens qui préfèrent la vérité à leur image aux yeux du monde.
    La Démocratie Libérale leur répond : “Vous vous êtes exprimés, mais vous êtes minoritaires”.

    Eugène

    PS. Béatrix écrit ci-dessus “Nous devons TOUS descendre dans la rue et mettre fin à ce cauchemar !”
    Je pose la question, à elle et à tous : pourquoi ceci ne se fait-il pas ?
    Et ne se fera pas, si ce n’est peut-être sous une forme pipée destinée à sauvegarder les principes révolutionnaires (Liberté Égalité Fraternité) le jour où l’oligarchie aura décidé de faire une pause.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.