Relations internationales : le réalisme politique de Marine Le Pen

Vues : 2597

Source : parstoday.com – 15 avril 2022

https://parstoday.com/fr/news/world-i109308-le_pen_se_sert_de_la_carte_assad_!

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Marine Le Pen a proposé, si elle est élue, de rétablir les relations diplomatiques avec la Russie de Vladimir Poutine et la Syrie de Bachar Assad.

Marine Le Pen a détaillé mercredi 13 avril son programme de politique étrangère où elle a proposé de rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie et la Russie. « J’ai plaidé pour le rétablissement des relations diplomatiques de la France avec la Syrie », a affirmé la candidate du Rassemblement National (RN).

Et d’ajouter : « Je considère qu’à chaque fois que l’on rompt les relations diplomatiques avec un pays, on devient aveugle. (…) J’avais d’ailleurs regretté – j’assume tout à fait cette position – la rupture des relations diplomatiques avec la Syrie, qui nous a aveuglée, notamment dans le domaine de la lutte contre le « terrorisme islamiste », peut-être au moment le plus dangereux que traversait le pays. »

Dans une autre partie de ses propos, Marine Le Pen s’est penchée sur le conflit israélo-palestinien et s’est dite pour une « solution de deux États ». Par contre, elle a également soutenu la normalisation de relations entre le régime sioniste et les pays arabes.

Concernant la Russie, la candidate du RN a déclaré qu’une fois la guerre en Ukraine terminée, elle souhaitait « un rapprochement stratégique entre l’OTAN et la Russie ». Elle a également indiqué au passage sa crainte de voir une alliance émerger entre Poutine et la Chine.

Quitter le commandement intégré de l’OTAN était peut-être le point le plus marquant de la conférence de presse tenue ce mercredi par Marine Le Pen. La candidate RN a annoncé clairement sa volonté de quitter le commandement intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord mais elle a toutefois exclut pour l’instant une sortie pure et simple de l’OTAN.

Le premier tour des élections présidentielles en France s’est tenu dimanche à travers tout le pays. Le ministère français de l’Intérieur a annoncé lundi qu’Emmanuel Macron avec 27,85% des voix et Marine Le Pen avec 23,15% des voix étaient passés au second tour du scrutin. Plus de 73% des personnes éligibles ont participé à cette élection.  Les sondages, effectués ces derniers jours, donnent gagnant Emmanuel Macron au second tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.