Les Allemands s’affrontent sur la question de la dissuasion nucléaire contre la Russie

La ministre allemande de la Défense par intérim, Annegret Kramp-Karrenbauer, a déclaré que Moscou devait savoir que l’OTAN était prête à faire usage de sa dissuasion nucléaire en cas d’attaque russe contre un membre de l’Alliance, déclenchant de vives réactions en Allemagne. La déclaration d’AKK a suscité la réaction de Rolf Mützenich, chef des sociaux-démocrates au parlement allemand, qui l’a qualifiée d'”irresponsable”.

Lire la suite