Situation du Covid-19 (Coronavirus) au 1 avril

Vues : 2249

Remarque liminaire : Certains lecteurs s’étonnent que le nombre de pays soit supérieur à 200 alors que l’ONU en compte moins. Dans les tableaux présentés les départements et territoires d’outre mer de plusieurs grands états, dont la France et les USA, sont comptés séparément et individualisés. Ce mode de décompte permet de mieux saisir les situations particulières de ces DOM-TOM, mais il augmente artificiellement le nombre d’entités considérées qui est de l’ordre de 220-230. En revanche, les entités régionales incluses dans chacun des états (ex: Catalogne ou Pays Basque) sont comptées avec la pays dont elles font partie. En outre, les 2 navires de croisière frappés par le coronavirus sont également considérés comme des entités internationales particulières.

Conclusion : Une vingtaine de pays, dont une majorité de pays africains, ne sont toujours pas touchés par l’épidémie. Mon article portant sur la situation en Afrique, daté d’hier, montre d’ailleurs que le continent africain tout entier (1,216 milliard d’habitants) ne déplore que 162 victimes, nombre à comparer au plus de 42 000 victimes recensé dans le reste du monde, aujourd’hui.

2 – Il est important de savoir que les données présentées sont celles qui sont arrêtées chaque jour à 0h00 GMT. Les comptes rendus des autorités sanitaires de chaque état arrivent donc en continu au fur et a mesure que le soleil éclaire le territoire de chacun d’entre eux. Certains états ne font qu’un seul compte rendu quotidien (France par exemple) d’autres en font plusieurs parce que leur territoire s’étend sur plusieurs fuseaux horaires (USA et Canada entre autres). C’est la raison pour laquelle une heure commune à tous a été définie pour arrêter le bilan d’une journée: 0h00 GMT. Ce sont ces chiffres qui sont repris aux actualités du jour. Les résultats sont généralement «consolidés» le lendemain après vérification.

3 – Ma préoccupation du moment, outre le suivi de la situation en Europe et en Amérique du Nord, consiste à essayer de suivre l’évolution de l’épidémie dans l’hémisphère sud  qui vient d’entrer en période automnale. Le rafraîchissement des températures peut-il avoir un impact dans le développement de l’épidémie ? Nul ne le sait vraiment. J’essayerai dans les jours qui viennent de vous proposer un article «spécial – Amérique du Sud» pour faire un point en début d’automne.

C’est à partir de ce point que nous suivrons l’évolution de l’épidémie au cours de l’automne et peut être même de l’hiver austral qui suivra.

Situation de l’épidémie COVID-19 au 1er Avril 2020 à 0h00 GMT

Depuis le début de l’épidémie:

  • 202 paysou territoires (+2) ou bateaux de croisières (2) ont été affectés par le virus, pour856 917(+ 72  179 )cas déclarés.
  •  42 107 décès (+ 5 000 hier); 177 141 guérisons (+ 12 100 hier) ;
  • 637 669  patients (+ 56 000 hier)en cours de soins, dont 32 297 en état critique (+ 2 700 hier).

A noter que 42 pays ont eu de 1 à 10 cas détectés depuis le début de l’épidémie (33 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 9 autres ne comptent au total que 10  décès.)

47 pays comptent entre 11 et 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 40 décès.  

  • 4 334  nouveaux décès du coronavirus (+ 619 par rapport à la veille) dans la seulejournéedu 31 mars. Cela représente plus  que les pertes totale de l’Asie de l’Est (Chine+Japon+Corée du Sud+Malaisie) depuis le début de l’épidémie, en une seule journée.
  • 13 pays ont déclaré plus de 200 décès depuis le début de l’épidémie (Italie,  Espagne, USA, France, Chine, Iran,  Royaume Uni, Pays Bas, Allemagne,  Suisse, Belgique, Turquie, Brésil)
  • Sur les 42 107 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 39 634 l’ont été dans ces 13 pays (94,1 %) et34 314 (81,5%) dans les pays occidentaux (US, UE, OTAN). 

4 130 des 4 334 décès d’hier (95,3%) sont « US, UE, OTAN ». C’est ce camp qui paiera le prix le plus fort tant sur le plan humain que sur le plan économique (récession inévitable, crise économique possible)

Au niveau de la planète, la journée d’hier, est, à ce jour, la journée la plus meurtrière de cette épidémie. Tous les records quotidiens ont été battus (Nb de nouveaux cas, de décès et de cas critiques). Tous les indicateurs montrent que ces records devraient être battus et rebattus dans les jours qui viennent, en raison de l’emballement de l’épidémie en Amérique du Nord  et, à un moindre degré, du développement de l’épidémie en Espagne, en France et au Royaume Uni. Les indicateurs montrent que l’Italie, malgré un nombre encore très élevé de victimes, arrive au bout du tunnel et devrait, dans les jours prochains entamer «la redescente». L’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud, l’Europe du Nord et de l’Est semblent «relativement» moins ou beaucoup moins affectés par l’épidémie. 

Reprenons pays par pays.

Aux USA, l’épidémie commence seulement à s’emballer. Ses records quotidiens de nombre de nouveaux cas (23 559 ) et  de décès (719 ) sont battus. Le pays, qui a peut être trop tardé à réagir, va battre record sur record au cours des prochains jours, voire des prochaines semaines. C’est ce pays qui payera, in fine, le prix le plus fort à cette épidémie loin devant l’Italie et l’Espagne. Cette épidémie pourrait avoir un impact considérable sur l’issue de la présidentielle américaine. 

Trump semble bien, désormais, vouloir enterrer la hache de guerre avec la Chine. Il sait que la Chine contrôle une bonne partie des chaînes d’approvisionnement en médicaments du monde occidental et que les entreprises chinoises peuvent, en partie, combler la pénurie de fournitures et d’équipements des hôpitaux américains. Le monde se trouve aujourd’hui à un moment crucial: celui où l’hégémonie US chancelle, et celui où la Chine prend progressivement la tête d’un nouveau monde multipolaire. 

L’Italie voit se stabiliser le nombre des nouveaux cas et celui des cas critiques. Si le nombre des décès est encore très élevé, la situation va désormais s’améliorer. Le pire de l’épidémie est désormais derrière elle. Il devrait lui falloir encore au moins six semaines pour en venir à bout, sans beaucoup d’aide de l’Europe …. Une vingtaine de lits de réanimation offert par la France, au moment ou elle n’était pas encore entrée dans l’épidémie.

L’Espagne et la France poursuivent, ensembles, une période de souffrance maximum qui devrait durer de 7 à 12 jours avec des pertes quotidiennes comprises entre 500 et 1000. La France a dépassé hier les pertes de la Chine. C’est probablement la raison qui pousse nos journalistes à mettre en doute le niveau des pertes chinoises, sans se poser de questions sur la sincérité de nos propres pertes qui excluent les décès du Covid en EHPAD ou à la maison…  

Pour aider l’Espagne et la France, la solidarité européenne ne joue vraiment qu’à la marge. L’Allemagne dont les capacités hospitalières ne sont pas saturées, loin s’en faut, n’a proposé que 4 lits de réanimation. L’opération de transfert, fortement médiatisée  est une goutte d’eau comparée aux réels besoins . La France ( et l’Espagne) comptent toutes les deux près de 5 600 cas critiques. Certains pays membres de l’UE, du Nord et de l’Est de l’Europe, beaucoup moins touchés que nous, ne se bousculent pas pour voler à notre aide …..

Le constat est clair: la solidarité européenne ne fonctionne pas en cas de crise majeure. On s’en doutait, mais on en a désormais la preuve. Cela n’augure rien de bon pour ceux qui rêvent encore d’une défense européenne efficace, et cela montre aussi, les limites d’une réelle solidarité otanienne en cas de crise. 

Que les citoyens européens n’aient aucune illusion: si les systèmes de santé européens ont été défaillants parce qu’ils ne disposaient pas des moyens suffisants pour «faire la guerre» au Covid-19, il en est exactement de même pour les forces armées de l’OTAN, ou de l’UE, aujourd’hui sous équipées, sous entraînées, divisées, dispersées sur la planète dans des missions d’ingérence. Le Covid-19 aura tout de même joué un rôle positif en accélérant le retrait de nos forces d’Irak. C’est toujours ça de pris…..

Pour le Royaume Uni, les choses semblent se gâter. Il semble, lui aussi, entrer dans le feu de l’épidémie avec une détérioration de tous les indicateurs et un doublement de ses décès par rapport à la veille. Le Royaume Uni va, lui aussi , beaucoup souffrir dans les deux semaines à venir.

En Allemagne, la situation se détériore également, le nombre de nouveau cas, de décès et de cas critique est en hausse sensible. La vague continue de monter, mais la situation est encore sous contrôle et l’Allemagne s’est incontestablement mieux préparée que nous. 

Ce qui surprend dans l’analyse du tableau ci après, c’est de constater que les pays en développement d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud  ont été les moins frappés. 

Dans le triste palmarès des 25 pays les plus touchés, 20 sont des pays dits «développés» de la «coalition occidentale» qui cumulent plus de 81,5% des pertes aujourd’hui, et bien davantage demain.

PAYS Nb total de cas Dernières 24h Total
Décès

Décès du jour
Guéris En cours de soin État sérieux / critique Cas/ Million d’h  Décès/ Million d’h
Monde entier 856 910 +72 172 42 107 +4 334 177 141 637 662 32 297 109.9 5.4
USA 187 340 +23 552 3 860  +719 6 461 177 019 3 988 566 12
Italie 105 792 +4 053 12 428  +837 15 729 77 635 4 023 1 750 206
Espagne 95 923 +7 967 8 464  +748 19 259 68 200 5 607 2 052 181
Chine 81 518 + 79 3 305 + 5 76 052 2 161 528 57 2
Allemagne 71 808 +4 923 775  +130 16 100 54 933 2 675 857 9
France 52 128 +7 578 3 523  +499 9 444 39 161 5 565 799 54
Iran 44 605 +3 110 2 898  +141 14 656 27 051 3 703 531 35
Royaume Uni 25 150 +3 009 1 789  +381 135 23 226 163 370 26
Suisse 16 605 +683 433  +74 1,823 14 349 301 1 919 50
Turquie 13 531 +2 704 214  +46 243 13 074 622 160 3
Belgique 12 775 +876 705  +192 1 696 10 374 1 021 1 102 61
Pays Bas 12 595 +845 1 039  +175 250 11 306 1 053 735 61
Autriche 10 180 +562 128  +20 1 095 8 957 198 1 130 14
Corée du Sud 9 786 +125 162  +4 5 408 4 216 55 191 3
Canada 8 612 +1,164 101  +12 1 242 7 269 120 228 3
Portugal 7 443 +1,035 160  +20 43 7 240 188 730 16
Brésil 5 717 +1,087 201  +38 127 5 389 296 27 0.9
Israël 5 358 +663 20  +4 224 5 114 94 619 2
Australie 4 763 +303 20  +1 345 4 398 28 187 0.8
Norvège 4 641 +196 39  +7 13 4 589 97 856 7
Suède 4 435 +407 180  +34 16 4 239 358 439 18
Rep Tchèque 3 308 +307 31  +8 45 3 232 64 309 3I
Irlande 3 235 +325 71  +17 5 3 159 103 655 14
Danemark 2 860 +283 90  +13 1 2 769 145 494 16
Malaisie 2 766 +140 43  +6 537 2 186 94 85 1
Chili 2 738 +289 12  +4 156 2 570 14 143 0.6
Russie 2 337 +501 17  +8 121 2 199 8 16 0.1
Pologne 2 311 +256 33  +2 7 2 271 50 61 0.9
Équateur 2 302 +336 79  +17 58 2 165 100 130 4
Roumanie 2 245 +136 82  +17 220 1 943 62 117 4
Luxembourg 2 178 +190 23  +1 80 2 075 31 3,479 37
Philippines 2 084 +538 88  +10 49 1 947 1 19 0.8
Japon 1 953
56 
424 1 473 56 15 0.4
Pakistan 1 938 +221 26  +5 76 1 836 12 9 0.1
Thaïlande 1 651 +127 10  +1 342 1 299 23 24 0.1
Arabie Saoudite 1 563 +110 10  +2 165 1 388 31 45 0.3
Indonésie 1 528 +114 136  +14 81 1 311
6 0.5
Finlande 1 418 +66 17  +4 10 1 391 56 256 3
Inde 1 397 +146 35  +3 123 1 239
1 0.03
 Afrique du Sud 1 353 +27 +2 31 1 317 7 23 0.08
Grèce 1 314 +102 49  +3 52 1 213 72 126 5
Panama 1 181 +106 30  +3 9 1 142 50 274 7
Islande 1 135 +49
198 935 11 3,326 6
Rep Dominicaine  1 109 +208 51  +9 5 1 053
102 5
Mexique 1 094 +101 28  +8 35 1 031 1 8 0.2
Pérou 1 065 +115 30  +6 394 641 49 32 0.9
Argentine 1 054 +234 27  +4 240 787
23 0.6
Singapour 926 +47
240 683 22 158 0.5
Colombie 906 +108 16  +2 31 859 35 18 0.3
Serbie 900 +115 23  +7 42 835 62 103 3
Croatie 867 +77
67 794 32 211 1
Slovénie 802 +46 15  +4 10 777 24 386 7
Qatar 781 +88 +1 62 717 6 271 0.7
Estonie 745 +30 +1 26 715 13 562 3
Algérie 716 +132 44  +9 46 626
16 1
Hong Kong 714 +31
128 582 5 95 0.5
Diamond Princess 712
10 
603 99 15

Égypte 710 +54 46  +5 157 507
7 0.4
Irak 694 +64 50  +4 170 474
17 1
Émirats 664 +53 +1 61 597 2 67 0.6
Nlle Zélande 647 +58
74 572 2 134 0.2
Ukraine 645 +97 17  +4 10 618
15 0.4
Maroc 617 +61 36  +3 24 557 1 17 1.0
Bahreïn 567 +52
295 268 2 333 2
Lituanie 537 +46 +1 7 522 27 197 3
Arménie 532 +50
30 499 30 180 1
Hongrie 492 +45 16  +1 37 439 6 51 2
Liban 470 +24 12  +1 37 421 7 69 2
Bosnie 420 +52 13  +3 17 390 1 128 4
Bulgarie 399 +40
17 374 14 57 1
Lettonie 398 +22

1 397 3 211
Tunisie 394 +32 10  +1 3 381 10 33 0.8
Andorre 376 +6 12  +4 10 354 12 4,866 155
Slovaquie 363 +27

3 360 1 66
Moldavie 353 +55 +2 18 331 44 88 1.0
Costa Rica 347 +17
4 341 8 68 0.4
Kazakhstan 343 +41 +1 24 317 6 18 0.1
Uruguay 338 +18
41 296 12 97 0.3
 Macédoine 329 +44 +2 12 308 4 158 4
Taïwan 322 +16
39 278
14 0.2
Azerbaïdjan 298 +25 +1 26 267 11 29 0.5
Koweït 289 +23

73 216 13 68
Jordanie 274 +6
30 239 5 27 0.5
Chypre 262 +32 +1 23 231 3 217 7
Burkina Faso 261 +15 14  +2 32 215
12 0.7
Réunion 247 +23

1 246 4 276
Albanie 243 +20 15  +4 52 176 8 84 5
San Marin 236 +6 26  +1 13 197 16 6,955 766
Vietnam 212 +8

58 154 3 2
112 Autres pays ….. ….. 98 + 17 ….. …… 91 ….. …..
Total: 856 917 +72 179 42 107 +4 334 177 141 637 669 32 297 109.9 5.4

5 pensées sur “Situation du Covid-19 (Coronavirus) au 1 avril

  • Ping :Evolution journalière du COVID-19 (source Stratégika) – La cigale de Lérins

  • 2 avril 2020 à 14 h 57 min
    Permalink

    Ce qui surprend dans l’analyse du tableau ci après, c’est de constater que les pays en développement d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud ont été les moins frappés.
    Il y a une certaine logique : climatiquement, ces pays consomment depuis des décennies des médicaments antipaludiens, telle l’hydroxychloroquine et similaires, qui on le sait maintenant (au grand dam du big pharma qui polémique par chiens de garde interposés), fonctionnent contre le Covid19, si administrés en début d’infection.
    Ce qui n’exclue pas des cas gravissimes parmi les individus déjà en mauvaise santé et détectés trop tard.

    Répondre
  • 2 avril 2020 à 22 h 12 min
    Permalink

    Peut être que l’humanité a sous-estimé la capacité de la nature à intaurer un équilibre à l’issue du désordre , climatique notamment , causé par l’homme. En effet, il n’a été question que d’une création primaire Beaucoup moins développée que d’autres tels les bactéries, champignons, parasites, …. . Le résultat est sans équivoque : la quasi-totalité de la flotte mondiale d’avions est à l’arrêt ; idem pour les véhicules , les usines …. par ailleurs, de nouvelles civilisations profitent de la situation pour se hisser en premiers rangs en terme de puissance économique et géopolitique ; il faut attendre néanmoins un certains temps pour constater les changements.

    Répondre
    • 3 avril 2020 à 23 h 50 min
      Permalink

      Bonjour,
      Je suis ingénieur en biologie et écologie, et comme je trouve triste tous ces gens qui se jettent sur cette crise pour accuser l’Homme, via le réchauffement, la perte de biodiversité, etc., voir qui s’en réjouissent. Cœurs rendus secs par l’idéologie et aveuglés, une telle affirmation est de la pure récupération.
      Il y a eu de tous temps des épidémies, ni plus ni moins fréquentes, même lorsque l’Homme n’était qu’en très petits effectifs. Cela est arrivé récemment chez les merles, cela arrive chez des papillons. Bref, arrêtons cette récupération sordide qui augure mal de ce qu’envisage les “autodécrétés” écologistes comme contraintes pour l’avenir. Quelle drôle de période 🙁

      Répondre
  • 3 avril 2020 à 19 h 38 min
    Permalink

    N y aurait-il pas un lien entre le lancement de la 5G et de Internet par satellite d elon musk projet STARLINK , la vaccination pour tous 2.0 de bill gates et cette brusque pandémie et crashs boursiers , le confinement mondial surtout que l on constate que les pays les moins développés sont relativement épargnés

    Starlink est un projet d’accès à Internet par satellite proposé par le constructeur aérospatial américain SpaceX reposant sur le déploiement d’une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications positionnés sur une orbite terrestre basse. Deux prototypes sont lancés en 2018 et le déploiement des satellites débute en 2019, pour une mise en service en 2020. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, SpaceX prévoit de maintenir à terme (vers 2025) 12 000 satellites[a] opérationnels en orbite basse alors qu’il n’y a aujourd’hui que 2 000 satellites en activité. Il est néanmoins prévu que la constellation initiale ne comporte au cours des premières années que 1 600 satellites pour affiner les techniques à mettre en œuvre avant le déploiement d’une constellation complète.
    La liaison entre les satellites et le réseau internet passe par des stations terriennes qui sont réparties sur l’ensemble de la planète. En février 2019, SpaceX dépose une demande auprès de la Commission fédérale des communications américaine pour un million de stations terriennes qui seront installées sur les bâtiments des abonnés au service[48],[49]. La demande est approuvée en mars 2020[50]. Wikipedia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *