Les prix de l’énergie en Europe s’envolent alors que les médias occidentaux annoncent l’invasion imminente de l’Ukraine par la Russie

Vues : 699

Source : aubedigitale.com – 14 février 2022 – Tyler Durden

https://www.aubedigitale.com/les-prix-de-lenergie-en-europe-senvolent-alors-que-les-medias-occidentaux-annoncent-linvasion-imminente-de-lukraine-par-la-russie/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Les prix du gaz naturel et de l’électricité en Europe ont bondi alors que les médias occidentaux ont continué à faire des gros titres sur l’invasion imminente de l’Ukraine par la Russie, qui pourrait déclencher la troisième guerre mondiale.

Les prix de référence du gaz européen ont augmenté de plus de 10 % pour atteindre 84 euros le mégawattheure, soit le niveau le plus élevé depuis des semaines. Les prix de l’électricité en Allemagne ont également augmenté.

https://www.aubedigitale.com/wp-content/uploads/2022/02/energie-europe-1.jpg

La pénurie d’énergie en Europe devrait s’aggraver si les tensions dans la région s’aggravent. L’offre de gaz russe est déjà faible, les états des stocks étant bien en dessous de la moyenne pour cette période de l’année (ce qui signifie que l’approvisionnement en gaz restera tendu jusqu’au printemps). Le risque de pannes de courant sur le continent augmente si la Russie coupe le gaz à l’Europe.

« Dans l’immédiat, l’accent est mis sur le risque d’une interruption de l’approvisionnement énergétique de l’Europe par la Russie, interruption qui serait très difficile à gérer et pourrait créer une véritable pénurie d’énergie, au-delà même des soucis que nous connaissons déjà », a déclaré Jason Bordoff, directeur du Center on Global Energy Policy de l’université Columbia. « Mais avant cela, l’Europe était déjà dans une crise énergétique ».

https://www.aubedigitale.com/wp-content/uploads/2022/02/energie-europe-2.jpg

Selon les résultats des enchères mensuelles de lundi, le fournisseur russe Gazprom PJSC n’a pas prévu une augmentation des ses livraisons pour le mois de mars via le gazoduc Yamal-Europe. Les flux de gaz via l’Ukraine sont également très inférieurs aux volumes contractuels.

https://www.aubedigitale.com/wp-content/uploads/2022/02/energie-europe-3.jpg

Lundi, Fatih Birol, directeur de l’Agence internationale de l’énergie, a déclaré aux participants d’une conférence au Caire que la politisation du gaz en Europe n’est pas une bonne idée car elle se traduit par une hausse des prix pour les consommateurs. Le Royaume-Uni a déjà plafonné les prix de l’énergie pour les ménages afin d’atténuer la hausse des coûts.

facebook.com/share.php?u=https%3A%2F%2Fwww.aubedigitale.com%2Fles-prix-de-lenergie-en-europe-senvolent-alors-que-les-medias-occidentaux-annoncent-linvasion-imminente-de-lukraine-par-la-russie%2F(ouvre un nouvel onglet)

A cap on energy prices is going up by a record 54% in the U.K. this April. Protesters gathered in several cities on Saturday to draw attention to a cost of living crisis.@rachelmorison reports pic.twitter.com/Lp33mP4LQM

— Bloomberg Quicktake (@Quicktake) February 12, 2022

Le Brent s’est négocié autour de 95 dollars le baril, tandis que le West Texas Intermediate s’est négocié au-dessus de 93 dollars. L’évolution de la crise en Ukraine pourrait pousser le brut à 120 dollars le baril en raison des inquiétudes concernant l’offre.

« Une invasion russe pourrait entraîner un retour de bâton de la part de l’Occident sous la forme de sanctions, ce qui pourrait mettre en péril l’approvisionnement mondial en pétrole. Environ 43 % de la production pétrolière de la Russie, soit environ 4,5 millions de barils par jour, a été exportée en octobre 2021. Les sanctions, si elles devaient se produire, pourraient réduire ces exportations, donnant aux pays membres de l’OPEP+ la possibilité de combler le déficit d’approvisionnement. Pourtant, la plupart des membres de l’OPEP+ sont déjà à un niveau de livraison élevé, et tout déficit de l’offre de pétrole risque de faire grimper les prix à court terme, peut-être jusqu’à 120 dollars le baril », a déclaré Bloomberg.

https://www.aubedigitale.com/wp-content/uploads/2022/02/energie-europe-4.jpg

La flambée des prix de l’énergie est une chose dont les banques centrales du monde entier, et surtout de l’Occident, n’ont pas besoin en ce moment, car elle les obligerait à relever les taux d’intérêt de manière plus agressive et pourrait déclencher des récessions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *