Visite à Moscou du ministre hongrois des Affaires étrangères

Vues : 710

Source : visegradpost.com – 23 juillet 2022

https://visegradpost.com/fr/2022/07/23/visite-a-moscou-du-ministre-hongrois-des-affaires-etrangeres/

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Hongrie/Russie – Alors que les représentants gouvernementaux occidentaux se font rares en Russie depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, s’est rendu à Moscou, ce jeudi 21 juillet, pour y rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov. 

La Hongrie veut acheter 700 millions de mètres cubes supplémentaires de gaz

Les deux hommes d’État ont notamment abordé la question énergétique. D’une part, les autorités de Budapest sont désireuses d’importer 700 millions de mètres cubes supplémentaires de gaz naturel russe, tandis que la deuxième extension de la centrale nucléaire de Paks figurait également au menu des entretiens bilatéraux. 

Soulignant que les échanges commerciaux russo-hongrois ont augmenté de 25% depuis l’année dernière, M. Lavrov a déclaré que 

« la Russie examinera immédiatement la demande de la Hongrie pour des livraisons de gaz supplémentaires ». 

De son côté, M. Szijjártó a expliqué que sa visite à Moscou visait tout d’abord à assurer l’approvisionnement énergétique de la Hongrie pour les mois à venir : « Sans les marchés russes, nous ne serions pas en mesure d’acheter 700 millions de mètres cubes supplémentaires de gaz naturel. Qu’on le veuille ou non, cela ne serait pas possible. […]

sans les ressources russes, il est tout simplement impossible d’acheter autant de gaz naturel supplémentaire en Europe aujourd’hui ». 

« Un cessez-le-feu immédiat et des pourparlers de paix »

MM. Szijjártó et Lavrov ont par ailleurs bien évidemment évoqué la guerre en Ukraine, le ministre hongrois des Affaires étrangères insistant sur la nécessité d’arriver à la paix au plus vite :

« Nous appelons chacun à faire tout son possible pour mettre fin à la guerre […] et pour ramener la paix le plus tôt possible. Nous voulons un cessez-le-feu immédiat et des pourparlers de paix ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette visite à Moscou du chef de la diplomatie hongroise a fortement déplu dans certains milieux bruxellois. Ainsi, le dirigeant libéral Guy Verhofstadt n’a pas tardé à réagir sur Twitter : « La Hongrie sapait déjà activement l’unité de l’UE… et maintenant, elle aide activement la Russie ! […]

Les gouvernements anti-démocratiques n’ont pas leur place à la table européenne… Nous devons donc nous poser la question : la Hongrie peut-elle continuer à être membre de l’Union sous la direction d’Orbán ? » 

En parallèle de cette rencontre, le bras droit du ministre hongrois, le secrétaire d’État aux Affaires étrangères Levente Magyar, s’est rendu à Kiev pour y rencontrer son homologue Mykola Tochytskyi, vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères, pour discuter de l’augmentation des flux de céréales ukrainiennes transitant par la Hongrie par rail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.