Marchons-nous comme des somnambules vers une guerre thermonucléaire ?

La Russie, comme la Chine, est de plus en plus menacée par « l’option nucléaire » brandie par un oligopole financier opérant à partir de Londres et de Wall Street, en faillite virtuelle mais cependant prêt à utiliser ses armes pour maintenir son hégémonie.

Lire la suite