La dictature Macron entre bourreaux volontaires et moutons de Panurge

Il faut voir maintenant le problème des bourreaux volontaires, flics, gendarmes, militaires , médecins, fonctionnaires divers et avariés, enseignants, et bien sûr journalistes, sans compter les politiciens ; combien y en a-t-il et jusqu’où iront-ils ? Tout nous a montrés jusque-là que personne ne recule, et ce d’autant que la résistance n’oppose aucune résistance quantitative.

Lire la suite