Totalitarisme français : les prophéties de Tocqueville et Marx – Nicolas Bonnal

« Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière ; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule ; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige ; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; il ne détruit point, il empêche de naître ; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger. »

Lire la suite

Notre époque comme hallucination collective

Les « nouveaux médias » de l’ère numérique agissent comme des passerelles qui relient l’intimité des esclaves de la postmodernité à la sphère des rapports de production. Les « objets intelligents » ont été créés afin de tenir le rôle de « laisses virtuelles » qui nous empêchent de nous soustraire à la comptabilité du monde de la production en « temps réel ».

Lire la suite

Mon nom est Légion : l’occident et le démon des organisations.

L’ONU nous prépare son pacte carbone, l’OMS le puçage médical et l’OTAN une guerre nucléaire d’extermination contre la Chine et la Russie. En ces temps d’apocalypse, voyons ce qui relie ces trois évènements : les « organisations ». On ajoutera l’union européenne, tant notre Satan aime être plusieurs (pensez aussi au G7 maçonnique). C’est dans l’Evangile selon Saint Marc, cet évangile qui dégoûte le pape et ses cathos vaccinés maintenant : Et il lui demanda : Quel est ton nom ? Et il lui dit : J’ai nom Légion, car nous sommes plusieurs. Pour les organisations économiques, mais aussi de nos jours pour les organisations politiques et en règle générale pour les organisations religieuses, le désir de dominer les autres, de conquérir, de commander, de s’emparer, de soumettre, de manipuler, d’exploiter, à l’échelle mondiale, nationale, de l’entreprise ou de la famille, est une tendance objectivement inévitable qui est depuis toujours le principal moteur de l’histoire collective, voire individuelle. 

Lire la suite

Gunther Anders et le virus de la télévision

Comme disait Lucien, sans la télévision l’on n’aurait même pas su qu’il y avait épidémie. La peste noire évoqué par les bouffons fascistes aux commandes a tué 40% des Européens, le coronavirus 0.4% de la population globale, et encore ; on a transformé une petite grippe bien moins mortelle que l’espagnole et tout aussi suspecte en Fin du monde pour les besoin de la cause : la Fin du monde précisément – renommée Reset. Plein d’imbéciles refusent encore de voir la réalité du complot, n’y voyant sans rire que l’incompétence.
Internet qui n’est qu’une énorme télé pour 90 ou 99% de la masse a renforcé cette aliénation.

Lire la suite