Le sommet Afrique-France de Macron : la stratégie ratée de “blackwashing” de la Françafrique

Emmanuel Macron a tenté de sauver l’influence française en Afrique actuellement mise à mal[1], par la mise en scène artificielle d’un « dialogue avec la société civile ». En réalité, comme nous l’exposions dans notre précédent article[2], le problème ne peut être résolu sans un abandon résolu du néocolonialisme destructeur, tant pour les Africains que pour les Français.

Lire la suite

BFM et la liquidation des voitures et populations polluantes

Dans les antisystèmes personne ne parle de ce petit problème, qui va encore plus loin que le vaccin et nous garantit tout : misère incroyable mais tolérée ; contrôle dystopique de l’espace (« la vie moderne est un mauvais film », disait Deleuze) ; fin des approvisionnements (qui va pouvoir vous livrer sans polluer, bobos électriques ?) ; circulation ubuesque ; contrôle informatisé ; totalitarisme aveugle et satanique, puisque l’œil qui regarde Caïn ne sera pas dans la tombe mais PARTOUT.

Lire la suite

Marx et le délire administratif à la française

Il n’y a rien de français en France en résumé. Tout est étatique. Et Marx observe tristement : « Toutes les révolutions politiques n’ont fait que perfectionner cette machine, au lieu de la briser. Les partis qui luttèrent à tour de rôle pour le pouvoir considérèrent la conquête de cet immense édifice d’État comme la principale proie du vainqueur. »

Lire la suite