La guerre contre la Russie précipite l’effondrement/transformation de l’Occident

Je pense que nous sommes au milieu de la première crise énergétique mondiale. Dans les années 70, nous avons connu la crise pétrolière, qui a eu de grandes conséquences sur l’économie et l’inflation. Mais à l’époque, il ne s’agissait que du pétrole », a-t-il déclaré. « Rappelons que la Russie (…) est le premier exportateur mondial de pétrole et de gaz naturel, ainsi qu’un acteur majeur sur le marché des matériaux utilisés par le secteur énergétique », a ajouté M. Birol. « Par conséquent, les sanctions qui ont été imposées à la Russie ou les décisions politiques du Kremlin ont et auront de grandes conséquences sur le marché de l’énergie.

Lire la suite

L’Italie sera-t-elle le grain de sable dans la machine de « guerre permanente » de l’Otan ?

Alors que le Parlement avait auparavant approuvé la décision de Draghi sur l’envoi d’armes, le groupe de députés s’y opposant, initialement minuscule, est devenu majoritaire en quelques jours. A l’origine, seuls la gauche radicale et de petits groupes au sein du M5S (Mouvement cinq étoiles), de la Lega et du Parti démocrate (PD) lui-même s’opposaient à cette décision. Cependant, depuis les déclarations du pape contre « les aboiements de l’Otan à la porte de la Russie », la situation a radicalement changé. Le M5S, dirigé par l’ancien Premier ministre Giuseppe Conte, et la Lega, dirigée par Matteo Salvini, sont désormais publiquement opposés à de nouvelles livraisons d’armes et favorables à une négociation de paix. L’opposition au sein du PD, dirigée par l’ancien ministre Graziano Delrio, a pris de l’ampleur au point que la direction du PD, pro-Otan, a changé de camp, sans doute dépassés par les événements.

Lire la suite

D’où viennent certains des millions de Zelensky et de Biden ?

Le républicain de l’Iowa, Grassley, a déclaré à DailyMail.com : ‘Les preuves des relations financières et commerciales du président avec Hunter continuent de croître. Il est impératif que la première famille montre au peuple américain la transparence qu’il mérite.’ » Questions que les Européens seraient en droit de poser à Ursula von der Leyen et les technocrates bruxellois, à la solde des Etats-Unis, et qui veulent entrainer les nations européennes dans une guerre militaire, énergétiques et économique, avec la Russie pour défendre soi-disant l’Ukraine : « Pourquoi devrions-nous faire confiance aux présidents Zelensky et Biden sur lesquels pèsent de tels soupçons de corruption et de financement occulte ? Y aurait-il un pacte de corruption qui lie Bruxelles et aux deux compères ? »

Lire la suite

Pour sauver le pétrodollar, les États-Unis risquent la guerre avec la Chine et l’embrasement global

L’aggravation du conflit en Ukraine précipite le grand renversement du monde. L’Occident sous leadership américain ne parvient plus à contenir les puissances émergentes.

Lire la suite

UKRAINE : LA GUERRE DES SPIN DOCTORS AMÉRICAINS

En accusant depuis plusieurs mois Moscou d’intentions qui ne semblent pas être les siennes, et le poussant à entrer en guerre, Washington pourrait donc affirmer qu’il avait raison depuis le début, alors que ce sont bien les États-Unis et le Royaume-Uni qui font monter les tensions et poussent au déclenchement d’un conflit. Voyant que la Russie refuse d’accéder à leurs injonctions, ils continuent d’accroître leurs provocations à l’encontre de Moscou, au lieu de chercher à faire retomber la tension. Ainsi, plutôt que de pousser les Ukrainiens à la négociation avec les séparatistes du Donbass comme le prévoient les accords de Minsk, les Américains leur ont au contraire envoyés de conseillers militaires…

Lire la suite

Joe Biden: un président US à la dérive – Dominique Delawarde

Le taux d’approbation du président Biden, chouchou des grands médias occidentaux (donc européens et français), a chuté de manière régulière sans rebond significatif. Il atteint aujourd’hui un plus bas à moins de 40 %d’approbation, jamais atteint dans l’histoire US à ce stade d’un premier mandat présidentiel.

Lire la suite

George Soros promet une somme “sans précédent” de 125 millions de dollars pour aider les démocrates à gagner en novembre

Le milliardaire nonagénaire s’engage à verser 125 millions de dollars – une somme énorme et sans précédent (même pour Soros) – pour aider les démocrates à remporter le plus grand nombre possible d’échéances électorales comme au Congrès en novembre, et au-delà.

Lire la suite

Biden est il en train de perdre l’Arabie saoudite ?

Toutes ces mesures prises par les Saoudiens ne vont évidemment pas conduire à une rupture du jour au lendemain avec Washington. Mais il est clair que la monarchie saoudienne a compris, notamment à la suite de l’abandon abrupt de l’Afghanistan aux talibans par Biden, que la dépendance continue à l’égard du parapluie de sécurité américain dont elle bénéficie depuis les chocs pétroliers des années 1970 est une illusion qui s’estompe.

Lire la suite

La nouvelle approche stratégique américaine. La boucle est bouclée

Loin du déclin, les États-Unis préparent au contraire leurs offensives contre leurs nouveaux adversaires, au premier rang desquels la Chine. Leur méthode ? Ne plus sacrifier des hommes et des budgets dans des guerres sans fin, ne plus tenter d’instaurer à l’étranger une démocratie libérale sur la base de valeurs étrangères dont le résultat est à chaque fois (Irak, Afghanistan) implacable.

Lire la suite