Biden est il en train de perdre l’Arabie saoudite ?

Toutes ces mesures prises par les Saoudiens ne vont évidemment pas conduire à une rupture du jour au lendemain avec Washington. Mais il est clair que la monarchie saoudienne a compris, notamment à la suite de l’abandon abrupt de l’Afghanistan aux talibans par Biden, que la dépendance continue à l’égard du parapluie de sécurité américain dont elle bénéficie depuis les chocs pétroliers des années 1970 est une illusion qui s’estompe.

Lire la suite

La nouvelle approche stratégique américaine. La boucle est bouclée

Loin du déclin, les États-Unis préparent au contraire leurs offensives contre leurs nouveaux adversaires, au premier rang desquels la Chine. Leur méthode ? Ne plus sacrifier des hommes et des budgets dans des guerres sans fin, ne plus tenter d’instaurer à l’étranger une démocratie libérale sur la base de valeurs étrangères dont le résultat est à chaque fois (Irak, Afghanistan) implacable.

Lire la suite

La grande requête de Biden

Il est de notoriété publique que la capacité des États-Unis à poursuivre leur activité dépend essentiellement de leur capacité à importer des produits en échange de dollars qu’ils peuvent simplement imprimer selon leurs besoins. Et le statut du dollar en tant que monnaie de réserve a à son tour beaucoup à voir avec le système des pétrodollars et le fait que les pays importateurs de pétrole du monde entier doivent gagner ou emprunter des dollars afin d’acheter du pétrole, tandis que les pays exportateurs de pétrole doivent accepter des dollars comme paiement. Si le pétrodollar disparaît, le niveau de vie de l’Américain moyen sera divisé par dix. C’est cette éventualité que Biden a pris sur lui de différer en rencontrant Poutine.

Lire la suite

La nouvelle administration Biden adopte déjà une ligne dure en Asie : promesses de soutenir les revendications maritimes du Japon, de dépouiller la Corée du Nord de ses missiles et d’armer Taïwan

Tout comme l’administration Obama qui a lancé l’initiative “Pivot vers l’Asie” au début des années 2010, l’administration Biden semble vouloir maintenir un équilibre des pouvoirs dans la région qui favorise les intérêts américains et occidentaux et adopter une ligne dure à l’égard des États d’Asie de l’Est qui restent en dehors de la sphère d’influence des États-Unis.

Lire la suite

La traduction intégrale du discours historique de Trump sur les fraudes

“Il n’y a qu’une seule raison possible pour laquelle les Démocrates corrompus se sont opposés à la transparence lors du dépouillement : c’est parce qu’ils voulaient cacher des activités illégales. C’est un phénomène flagrant et inexcusable. Et c’est un préjudice irréversible qui entache toute l’élection. Si nous n’éliminons pas la fraude, la terrible et horrible fraude qui a eu lieu lors de l’élection de 2020, nous n’aurons plus de pays.”

Lire la suite

Le « cabinet des horreurs » d’un gouvernement Joe Biden

ce plan vise à soumettre le monde à une dictature monétaire des banques centrales et à une « décarbonisation » forcée de l’économie – c’est-à-dire une désindustrialisation massive et un retour à des sources d’énergie de faible densité, causant inévitablement une chute du potentiel de densité démographique de la société.

Lire la suite

L’autonomie stratégique européenne: un rêve qui s’éloigne

ce qui est à craindre avec l’arrivée de Biden, c’est “l’affaissement du soufflé ” de l’autonomie européenne, et le retour bien gentiment sous l’aile protectrice du grand-frère redevenu enfin médiatiquement fréquentable et politiquement correct.

Lire la suite