La Commission européenne prévoit un contrôle général des messageries cryptées

Les critiques sont venues du « Chaos Computer Club » (CCC) et des organisations de défense des droits civiques, faisant référence aux risques d’erreur de l’intelligence artificielle actuelle et craignant une restriction potentielle des libertés civiles. « Une intelligence artificielle recherchant un contenu abusif signalera également à tort un contenu comme illégal », a déclaré le CCC. L’Association de protection de l’enfance rejette également l’analyse nationale des communications cryptées. Joachim Türk, membre du conseil d’administration, a déclaré que l’écrasante majorité des activités illégales en ligne ne se déroulent pas via les services de messagerie, mais sur des forums et le « dark web ».

Lire la suite

La guerre contre la Russie précipite l’effondrement/transformation de l’Occident

Je pense que nous sommes au milieu de la première crise énergétique mondiale. Dans les années 70, nous avons connu la crise pétrolière, qui a eu de grandes conséquences sur l’économie et l’inflation. Mais à l’époque, il ne s’agissait que du pétrole », a-t-il déclaré. « Rappelons que la Russie (…) est le premier exportateur mondial de pétrole et de gaz naturel, ainsi qu’un acteur majeur sur le marché des matériaux utilisés par le secteur énergétique », a ajouté M. Birol. « Par conséquent, les sanctions qui ont été imposées à la Russie ou les décisions politiques du Kremlin ont et auront de grandes conséquences sur le marché de l’énergie.

Lire la suite

Pologne / Otan / UE / Russie : la politique étrangère du PiS

Jusqu’aujourd’hui, le PiS demeure le parti polonais présentant la ligne la plus « américanophile ». Selon l’ancien Ministre de la Défense Antoni Macierewicz, c’est précisément une des raisons expliquant les succès électoraux de ce parti. Selon lui, « les Polonais recherchent un sentiment de sécurité et le seul parti qui explique clairement et sans rougir l’importance d’une collaboration étroite avec l’OTAN et donc de fait avec les États-Unis, c’est le PiS.

Lire la suite

Différence de leadership des armées de Russie et de l’OTAN sur le front ukrainien

Cette opération était spéciale parce que l’essentiel des opérations au sol allaient se dérouler dans un pays frère et dans des zones dans lesquelles une partie importante de la population n’était pas hostile à la Russie (le Donbass). Il ne s’agissait donc pas d’une opération classique de haute intensité face à un ennemi irréductible, il s’agissait d’une opération dans laquelle la technique du rouleau compresseur russe, écrasant les forces, les infrastructures et les populations adverses par l’artillerie (comme en Allemagne lors de la 2ème guerre mondiale) était impossible à envisager. Cette opération était spéciale parce qu’il s’agissait davantage, dans le Donbass, d’une opération de libération d’une population amie, otage des bataillons de représailles ukro-nazis, et martyrisée depuis 8 ans, opération dans laquelle les populations et l’infrastructure civiles devaient être épargnées autant qu’il était possible.

Lire la suite

Voyage au Wokistan : l’anti-Europe se dessine à Bruxelles

le Parlement exige la censure de médias publiant des informations « stigmatisantes », définies comme celles « ciblant les migrants comme étant la source de divers problèmes socio-économiques et en accordant une couverture disproportionnée aux infractions commises par des migrants ». Le fait est que les populations africaines et musulmanes en Europe occidentale sont très souvent disproportionnellement concernées par l’insécurité, l’assistanat et la sous-performance scolaire et économique. De fait, les eurodéputés exigent la censure d’informations exactes dans la mesure qu’elles nuisent à l’idéologie dominante.

Lire la suite

Coup de théâtre : l’Allemagne défie l’Union européenne et annonce qu’elle continuera à acheter du gaz russe

Il y a une semaine, Viktor Orban, premier ministre hongrois, avait ouvertement défié l’Union européenne en menaçant de payer son gaz russe en roubles. Une semaine plus tard, c’est au tour d’un géant européen de refuser catégoriquement de tourner le dos à Moscou. Ce géant en question n’est autre que l’Allemagne. Ce pays, première puissance économique de l’Union dont plus de 55% du gaz provient de la Russie, a dit niet à ses partenaires européens qui ont préféré suivre les traces de Biden en sanctionnant sévèrement Vladimir Poutine.

Lire la suite

“Les Américains pourront accéder à toutes les données personnelles des Européens” Eric Denécé

« On est aujourd’hui dans le management de la perception, ce n’est plus la vérité qui compte », estime-t-il. Le docteur en science politiques ajoute que les autorités ont tendance, avec l’appui des chaines de télévision, à empirer artificiellement les crises, à l’instar de celle du Covid-19, « de façon à atteindre des objectifs précis ». S’il se demande si ces manipulations sont faites dans le sens d’intérêts européens ou américains, pour lui, sur le dossier ukrainien, il ne fait nul doute que les États européens agissent dans le sens des seuls intérêts des seconds au détriment des leurs.

Lire la suite

Asseyez-vous et regardez l’Europe se suicider

Le spectacle saisissant de l’Union européenne (UE) en train de se faire hara-kiri , une démolition de l’UE par les États-Unis, avec le détournement vers les États-Unis de certaines exportations clés de matières premières russes, au détriment des Européens.
Les conséquences économiques catastrophiques à venir seront ressenties par les Européens dans leur vie quotidienne (mais pas par les 5% les plus riches) : l’inflation dévorera les salaires et les économies, les factures d’énergie de l’hiver prochain seront lourdes, les produits disparaîtront des supermarchés et les réservations de vacances seront presque gelées. Le Petit Roi de France Emmanuel Macron – peut-être confronté à une mauvaise surprise électorale – a même annoncé : « des coupons alimentaires comme pendant la Seconde Guerre mondiale sont possibles ».

Lire la suite

Un des objectifs cachés de la guerre en Ukraine : le dépeçage et la ruine de l’Europe

Pour ces politiciens américains, souvent dirigeants eux-mêmes de groupes pétroliers et militaro-industriels américains, aucune opportunité n’est inintéressante. l est facile d’imaginer à quel point la crise ukrainienne est pour eux une chance formidable, une opération minutieusement préparée depuis 2014. Le début de la «phase opérationnelle» de l’affaire ukrainienne, démarrée au printemps avec le «carpet bombing13 médiatique », est trop parfait pour être l’effet du hasard.

Lire la suite

La crise en Ukraine et l’émergence de l’Eurasie

Si les pays membres de l’OTAN et l’UE n’y prennent gare, cette crise en Ukraine pourrait bien être le catalyseur de la démondialisation occidentale et faire basculer le monde définitivement vers l’Eurasie.
Si les Européens de l’Ouest, en particulier la France et l’Allemagne ne cherchent pas à se reconnecter malgré tout avec la Russie, lorsque l’opération russe de neutralisation sera terminée, ils seront les vrais perdant de la nouvelle configuration.

Lire la suite